Acheter et consommer de l’alcool aux Etats-Unis

1 342

Quand on part aux Etats-Unis, il y a un mot auquel il faut s’habituer rapidement, c’est le mot ID, prononcé « aïe-di », autrement dit, la pièce d’identité. C’est le sésame qui permettra d’acheter et de consommer de l’alcool – à condition d’avoir plus de 21 ans. C’est maintenant routinier pour moi de sortir mon permis de conduire américain quand je suis dans un bar ou chez un caviste, même si je n’ai pas l’air d’avoir 20 ans, c’est la loi, il faut sa pièce d’identité. De retour en France, ça m’a fait tout bizarre de boire mon petit verre de vin sans rien justifier du tout.

21 ans sinon rien

Acheter et consommer de l’alcool est interdit en dessous de 21 ans, mais pour tous les autres, il faut présenter une pièce d’identité valable. En tant que Français, pas la peine de montrer sa carte d’identité bleue plastifiée ou son permis en papier rose : ce qui marche, c’est le passeport, ou le permis de conduire américain (il n’y a techniquement pas de carte d’identité américaine). Dans certains Etats – comme le Massachusetts, on peut aussi se procurer une Liquor Identification Card, une carte spécialement dédiée à l’alcool. C’est arrivé plusieurs fois au début, quand on était jeune et innocent, de sortir le soir sans ID. Parfois, le barman est sympa et nous sert quand même de l’alcool, mais parfois, tant pis, il faut se contenter d’un coca. Ça donne parfois lieu à des situations cocasses : le père d’une copine, qui avait visiblement passé la bonne soixantaine, n’a pas pu boire sa bière en regardant le base-ball car il n’avait pas son ID. Pas d’ID, pas d’alcool.

2 315

Pour les jeunes de moins de 21 ans, c’est autorisé dans certains Etats de consommer de l’alcool mais seulement en privé, et avec l’accord des parents, ou parfois pour des raisons religieuses (du vin à la messe par exemple). On m’a souvent demandé si, quand j’étais jeune en France, je buvais du vin à table avec mes parents, ce à quoi je répondais que je buvais peut-être une coupe de champagne par an à Noël, mais pas mon petit litron de rouge dès 10 ans en famille. Par ailleurs, ce n’est pas parce que la loi l’interdit que les moins de 21 ans, les « underage » ne boivent pas du tout. C’est un problème de santé publique ici, on le voit bien à Boston sur le campus de l’université où Manu travaille, les campagnes de prévention contre le « binge drinking » (le fait de boire beaucoup en très peu de temps) ou la conduite en état d’ivresse sont très actives.

On peut trouver ça surprenant que boire de l’alcool soit autorisé aussi tard, comme si c’était une responsabilité super importante – bien plus qu’être responsable au volant par exemple. L’âge légal fluctue pas mal aux Etats-Unis :

passer le permis : 16 ans
voter : 17 ou 18 ans, selon les Etats
subir une exécution capitale : 18 ans selon la loi fédérale
se présenter aux élections présidentielles : 35 ans, aux élections sénatoriales : 30 ans, 25 ans pour les élections des « Representatives ».

Boire ou conduire ?

Boire et conduire est aussi un délit quand on dépasse les limites tolérées, avec des amendes et des peines de prison. Comme ça change d’un Etat à l’autre, c’est toujours délicat de bien savoir ce qu’il en est quand on est en vacances – on demande dans les bars dans ces cas-là.

3 273

Où acheter de l’alcool ?

Là encore, la loi diffère selon les Etats. Dans le Massachusetts, peu de supermarchés vendent de l’alcool, il faut aller chez Trader’s Joe, et là-bas, on ne trouve que du vin et de la bière. Pour le reste, il faut aller chez des cavistes, ou dans des supermarchés « spécial alcool ». Et pour y entrer, il faudra présenter son ID. Il y a aussi des horaires à respecter – on ne peut pas acheter d’alcool le dimanche matin avant 11 heures par exemple, mais bon, ça ne nous a jamais directement affecté.

4 234

Pas d’alcool en public !

Quand on achète de l’alcool, la bouteille est emballée dans un papier brun, type papier Kraft, pour pas qu’on reconnaisse que c’est une bouteille (leurre peu efficace). Ça nous est arrivé de passer la fin d’après-midi à la plage avec des copains « Et si on achetait des bières ? » On nous les a vendues emballées dans ce fameux papier, et même une fois sur la plage, nos amis insistaient pour qu’on les garde dans leur sac brun. On se sentait un peu loubards, comme si on avait 16 ans, à l’arrière d’un parking mal-famé en gloussant « On fait un truc trop fou, on boit de l’alcool, hihihi ! »

5 208

Un peu d’histoire : la Prohibition

De 1919 à 1934, la fabrication, le transport et la vente d’alcool ont été interdits aux Etats-Unis. La consommation n’était pas interdite, ce qui a créé un commerce alternatif d’alcools, importés depuis le Canada et qui passait par Chicago – aka la ville des gangsters et de la pègre, qui s’est mis à contrôler également la fabrication d’alcool, de qualité médiocre. C’est à ce moment-là que les établissement clandestins se développent, les fameux speakeasies, des bars dont on aperçoit rien depuis la rue, avec un petit passage secret au fond pour accéder à la salle où l’on pouvait consommer de l’alcool et faire la fête – il en existe toujours, ça revient à la mode de nos jours. Puis le 21ème amendement est entré en application début 1934 sous Roosevelt, qui annule la Prohibition au niveau national.

NB: 21st Amendement est aussi le nom d’un bar de Boston, à Beacon Hill ; construit en 1899, c’était à l’époque un hôtel moderne, disposant même d’un ascenseur. On n’y est jamais allé, mais ça vaut le coup d’y passer si vous visitez la ville – c’est dans une petite rue, Bowdoin St. à droite de la State House.

6 10

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.