Passer son permis de conduire à Washington D.C.

Permis conduire americain washington dc diapo page

Décrocher le précieux sésame pour rouler en voiture dans les rues de la capitale.

Quatrième plus grand pays du monde avec une surface totale de 9 371 175 km2, les États-Unis offrent des millions de possibilités de rouler… et de rouler encore. Rendez-vous à l’auto-école la plus proche de chez vous pour passer votre permis de conduire et rouler sans compter dans les rues de la capitale.

Permis aux États-Unis

Aux États-Unis, le permis de conduire français n’est valable que les trois premiers mois de votre séjour.

Le permis international est facile à obtenir, il vous suffira de fournir des documents d’identité avant votre départ – permis national, justificatif d’identité, deux photographies récentes et identiques, et parfois un justificatif de domicile – et d’attendre quelque jours pour obtenir le droit de conduire a l’étranger. Ce dernier est valable pendant un an si vous n’êtes que de passage. Mais pour les résidents, il n’est valable que les trois premiers mois de votre séjour.

Du coup si vous décidez de vous installer sur une plus longue période aux Etats-Unis, pas le choix, il vous faudra passer le permis de conduire américain, en sachant que chaque Etat dispose de ses propres règles et critères d’obtention. Sauf dans certains Etats qui procèdent à l’échange de votre permis français (accord de réciprocité avec la France) :

  • Arkansas (limité aux permis B)
  • Caroline du Sud
  • Colorado (limité aux permis B)
  • Connecticut (limité aux permis A et B)
  • Delaware (limité aux permis B)
  • Floride (limité aux permis A et B)
  • Illinois
  • Iowa (limité aux permis B)
  • Maryland
  • New Hampshire
  • Ohio (limité aux permis B)
  • Pennsylvanie (limité aux permis A et B)
  • Texas (limité aux permis B)
  • Virginie (limité aux permis B)
  • Wisconsin

Passer son permis à Washington D.C.

Posséder son permis de conduire américain peut s’avérer indispensable aux Etats-Unis, compte tenu des grandes distances à parcourir et parce qu’il est souvent la pièce d’identité la plus demandée.

A Washington D.C., si vous possédez déjà le permis français, vous n’aurez qu’à passer le code de la route.

Présentez-vous au bureau du DMV (Department of Motor Vehicles) le plus proche de votre domicile avec différents documents prouvant votre identité et votre légitimité sur le sol américain :

  • permis français
  • justification de domicile
  • carte de sécurité sociale
  • passeport avec visa.

En vous inscrivant, un code de la route vous sera donné gratuitement et vous pourrez le potasser durant les 2 ou 3h d’attentes.

Vignette 1921 192x161

Si vous répondez 15 bonnes réponses sur 20 et que vous passez haut la main votre test visuel, vous pouvez repartir avec votre permis en poche contre 44$ de frais, félicitations !

Pour ceux qui ne possèdent pas le permis de conduire français, vous devez passer le même code de la route et test visuel, et un examen de la conduite pour lequel seules les personnes en dessous de 21 ans doivent fournir 40h de conduite obligatoire. Venez dans votre voiture ou celle d’un ami qui doit être présent. Le tout vous coûtera environ 80$ (sans les cours) et vous repartez avec votre précieux document.

Les conseils de base

Attention, les Américains ne conduisent pas comme les Français et les autorités peuvent être plus… susceptibles. Suivez donc ces conseils pour être sur de rouler sans encombre.

  • Si une voiture de police se place derrière vous avec ses gyrophares allumés, rangez-vous sur le côté. Ne sortez pas de la voiture et attendez les instructions de l’agent. Ne vous penchez surtout pas pour prendre vos papiers dans la boite à gants.
  • Si vous entendez une sirène de véhicule prioritaire (pompiers, police,…) qui se rapproche de vous, vous devez immédiatement stopper votre véhicule pour laisser passer. Vous risquez de ralentir assez souvent car les pompiers interviennent très souvent (accidents, chats coincés dans les arbres, bobos en tout genre).
  • Sauf si le contraire est précisé, il est autorisé de tourner à droite aux feux de croisement même quand le signal est rouge. Il faut cependant (1) marquer un temps d’arrêt au passage piéton (2) faire très attention puisqu’évidemment vous ne serez pas prioritaire.
  • Ne stationnez pas à côté d’un trottoir rouge ou jaune. Ils sont réservés respectivement à la police et aux pompiers, et aux véhicules commerciaux pour les livraisons.
  • Les feux tricolores, contrairement à la France, ne sont pas situés au bord de l’intersection mais de l’autre côté de la chaussée. Attention de ne pas vous arrêter au milieu du carrefour. Les voitures américaines qui risquent de vous percuter sont souvent des chars d’assaut déguisés en familiales. Ça peut faire mal.
  • Aux croisements à quatre stops, fréquents dans les quartiers résidentiels, la règle est : Premier arrivé – Premier reparti. Cependant la règle n’empêche pas la prudence.
  • Les Américains sont très rarement agressifs au volant. C’est une bonne nouvelle. La mauvaise est, qu’au volant, ils téléphonent, ils boivent (surtout du café), ils envoient des SMS, … Alors gardez l’œil ouvert dans vos rétros.

Infos pratiques

301 C Street, NW
Washington, DC 20001
202 737 4404

DMV.dc.gov

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.