L’école à la maison aux Etats-Unis

Selon le ministère de l’Education américain, l’école à la maison est devenue une pratique de plus en plus répandue aux États-Unis puisque près de 1,5 millions d’enfants âgés de 5 à 17 ans la pratiquent. Éclaircissements sur ce phénomène qui ne cesse de croître.

Aujourd’hui, près de 1,5 millions de petits américains âgés de 5 à 17 ans suivent l’école à la maison. En effet, d’après les chiffres du ministère de l’Education Nationale, en 2007, 2,9% des élèves de cette tranche d’âge bénéficiaient d’un enseignement à domicile contre 850 000 en 1999, soit une augmentation de 74% en huit ans, rapporte France24. Or, si l’école à la maison est une pratique reconnue dans les cinquante états du pays, la moitié d’entre eux n’effectue aucun contrôle. L’unique obligation à propos de ce mode d’enseignement est de déclarer qu’on le pratique.

Du homeshooling au unschooling : les parents s’expliquent
Ainsi, Milton Gaither, auteur d'une histoire du « homeschooling » (école à la maison), explique qu’il « est de tradition de se méfier du gouvernement aux Etats-Unis et retirer son enfant de l'école a toujours été un moyen de l'exprimer ». De son côté, Christopher Lubienski, spécialiste des enseignements alternatifs à l'université d'Illinois, souligne que «  deux-tiers des enfants scolarisés à la maison le sont pour des raisons religieuses ». En outre, une étude réalisée par le ministère démontre que d’autres facteurs entrent en compte dans ce choix : un enseignement jugé insuffisant, la peur de l’influence négative en milieu scolaire (drogues, agressions…) ou encore l’éloignement du domicile. La plupart des enfants qui bénéficient d’un enseignement à la maison sont issus d’une fratrie de plus de trois enfants et appartiennent à la classe moyenne. Certains parents vont même jusqu’à recourir à « l'unschooling » (pas de classe) pour leurs enfants. C’est le cas de Cristina, qui vit à proximité de Washington : « je veux des enfants autonomes, avec leurs propres idées, leurs propres centres d'intérêt. Pas d'horaires ou de classes mais des visites au musée, des lectures, des projets personnels».

Faire l’école à la maison à ses enfants est très répandu et plutôt bien vu aux Etats-Unis. Même les universités apprécient le parcours d’enfants qui ont fait l’école à la maison. Si vous pouvez lire en anglais, je vous invite à lire cet article : Homeschool to Harvard-A Success Story.

D’après les chiffres du ministère de l’Education Nationale, en 2007, l‘école à la maison est pratiquée par 2.9% des élèves aux Etats-Unis et constitue environ 2 millions d’élèves (entre 5 et 17 ans). Soit une augmentation de 74% en 8 ans.

1 28

Le context

Plusieurs raisons poussent les américaines à faire l’école à la maison.

Tout d’abord, elles s’arrêtent généralement de travailler dès la naissance de leur premier enfant (voire du second). Il n’y a pas de CAF ni d’aides de l’état ici, et comme l’école obligatoire et gratuite ne commence qu’à 5 ans, elles n’ont pas trop le choix. Soit elles bossent et leur salaire va dans la garde de leurs enfants, soit elles s’occupent de leurs petits. Parfois même la garde des enfants leur coûte plus cher que ce qu’elles gagnent.

Ensuite, l’école américaine publique n’a pas vraiment un bon niveau (ça dépend des écoles et des quartiers bien sur) et les écoles privées sont très chères (plus chères que l’école à la maison). Aussi, certains américains se méfient du gouvernement et retirer leurs enfants du système scolaire est un moyen de l’exprimer.

Voici un tableau qui montre les principales motivations pour faire l’école à la maison aux US en 2007 :

2 456

Que pensez-vous de l’école à la maison ? Quelles raisons pourraient vous pousser à faire l’école à la maison à vos enfants ?

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×