Le système d'éducation aux USA

Les États-Unis ont le système d'éducation le plus diversifié au monde, avec des établissements publics et privés (le mot "school" est utilisé de la maternelle à l'université) à tous les niveaux. 

Les Américains de tous âges ont un appétit insatiable pour l'éducation et l'amélioration, et aucune société n'a jamais persisté et dépensé autant pour éduquer ses jeunes que les États-Unis. Environ 85% des élèves finissent le lycée (high school), et le pays a le plus haut pourcentage de jeunes diplômés au monde (environ 55%). Beaucoup d'universités et autres établissements d'études supérieurs américains sont reconnus à l'échelle internationale (le pays a le meilleur système universitaire), et accueillent chaque année des milliers d'étudiants étrangers des quatre coins du monde. 

1 421

L'éducation à plein temps est obligatoire dans tous les états, y compris pour les enfants de personnes étrangères résident aux États-Unis de manière permanente ou non pendant minimum un an. Cependant, l'acceptation des enfants étrangers dans les écoles publiques dépend du type et de la durée du visa obtenu par les parents, et les refus sont parfois possibles. L'école est obligatoire de 8 à 13 ans (en fonction des états) et commence normalement à 6 ou 7 ans pour continuer jusqu'à 16 ou 18 ans. Un Américain reçoit en moyenne 12 ans d'éducation, même si cette moyenne baisse dans les zones rurales et les petites villes (sans université), et augmente dans les zones métropolitaines. 

Écoles privées et publiques aux États-Unis

Aux États-Unis, il n'y a pas de système d'éducation fédéral, et chaque état et région est responsable de l'enseignement dispensé. C'est pourquoi le niveau et les exigences d'éducation varient autant entre les états et les régions. Les écoles primaires et secondaires publiques sont gratuites et fréquentées par environ 90% des élèves. Les 10% restants vont à l'école privée payante, souvent parrainée par l'Église (catholique romaine en général). La plupart des écoles (de la maternelle au lycée) sont mixtes, et les enfants rentrent chez eux le soir. 

Il existe aussi des écoles privées avec pensionnat qui sont souvent mixtes, même s'il en existe encore des séparées. De plus en plus d'enfants reçoivent un enseignement à domicile (une augmentation de 15% par an), et on estime à 2 ou 3 millions le nombre d'Américains (3% des enfants en âge d'être scolarisés) éduqués par leurs parents à la maison ou dans des classes communautaires.

Niveaux d'éducation

L'enseignement formel comprend trois niveaux : élémentaire, secondaire et supérieur. Les formations professionnelles, les cours pour adultes et les écoles spéciales font aussi partie du programme d'éducation dans la majorité des états. Beaucoup d'états et de communautés mettent en places des écoles et des cours spécialisés pour les enfants aux besoins d'apprentissage particuliers, comme des problèmes émotionnels ou de comportement, des difficultés d'apprentissage moyennes ou sévères, des difficultés de communication, des problèmes d'audition ou des handicaps physiques. Il existe aussi des écoles privées dédiées aux enfants surdoués ou très talentueux, et beaucoup d'écoles publiques ou des programmes pour enfants surdoués.

Séparation de la religion et de l'état

La constitution américaine stipule la séparation de la religion et de l'état et interdit les pratiques religieuses dans les écoles publiques (même si certaines régions prévoient de réinstaurer la prière en classe), mais dans beaucoup d'écoles, les enfants doivent quand-même participer au serment d'allégeance au drapeau américain chaque matin. Avec quelques exceptions de certaines écoles privées ou paroissiales, les uniformes sont rares, même s'ils gagnent en popularité dans les écoles publiques des grandes villes. 

Un aspect plutôt unique du système d'éducation aux États-Unis est que la participation des parents n'est pas seulement tolérée, elle est encouragée par les associations parents-enseignants (Parent Teacher Association ou PTA) et les associations maison-école (Home and School Association ou HSA). Les PTA et HSA se rassemblent régulièrement et discutent des sujets tels que le programme, les bâtiments, les horaires et les activités extrascolaires. Les parents sont invités à assister aux réunions et montrer leur intérêt envers l'école et l'éducation de leurs enfants (c'est aussi une bonne solution pour se faire de nouvelles connaissances). Les écoles organisent aussi des journées et des réunions parents d'élèves, et des soirées de rentrée des classes où les parents peuvent rencontrer les enseignants et prendre connaissance des emplois du temps. 

2 372

Exigences d'éducation aux États-Unis

Ces quinze dernières années, il y a eu de nombreux débats sur la baisse des exigences et du nombre de réussites des élèves américains, notamment face aux élèves des autres pays industrialisés comme l'Allemagne et le Japon (voire même la Corée et Taiwan). Dans les tests passés par les étudiants américains et étrangers, les États-Unis n'ont pas brillé. Les élèves de collège-lycée et les étudiants universitaires (d'établissements publics et privés) ont reçu des mauvaises notes en mathématiques et en science, beaucoup savent à peine lire et écrire et la plupart ne savent rien du reste du monde et même de l'histoire de leur propre pays. Même les universités n'y ont pas échappé et ont été critiquées pour être trop chères et dépensières, mal organisées et d'avoir peu d'exigences envers leurs professeurs. 

Depuis peu, les parents ont tendance à s'inquiéter du niveau en baisse de l'éducation publique et à se tourner vers les écoles privées. Malgré le prix très élevé de l'enseignement privé, beaucoup de parents considèrent le sacrifice acceptable, notamment si leurs enfants obtiennent une licence (bachelor's degree) ou un master (master's degree) d'une université reconnue, qui a plus de valeur sur le marché du travail. L'éducation juste pour le principe ou le plaisir d'apprendre est un concept rare aux États-Unis, où le parcours et les diplômes ont pour but de faire gagner de l'argent. Les familles étrangères résidentes aux États-Unis pour une courte période préfèrent parfois envoyer leurs enfants dans des écoles internationales privées, où ils sont moins endoctrinés par ces concepts américains. En général, l'organisation et les programmes des écoles privées sont similaires à ceux des écoles publiques, même si le système administratif est différent. 

Écoles pour enfants étrangers

Près d'un enfant sur vingt admis à l'école publique ne parle pas anglais, ou si peu qu'il a besoin d'un soutien linguistique. Si vos enfants ne parlent pas anglais couramment, demandez si l'établissement donne des cours d'anglais ou si les cours sont dispensés dans d'autres langues. Dans quelques états, les enfants reçoivent des cours en langues étrangères. En Californie par exemple, les collèges et lycées publics donnent souvent des cours en arabe, arménien, cantonais, japonais, coréen, russe, espagnol et tagalog (Philippines). Dans d'autres états, les cours sont uniquement en anglais. Normalement, les écoles publiques n'organisent pas de cours d'anglais pour les étrangers sauf si elles sont situées dans des zones fréquentées par beaucoup d'immigrants. Les écoles privées peuvent aussi n'avoir aucun programme adapté aux enfants qui ne parlent pas anglais couramment. 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.