Universités, diplômes et frais

On appelle études supérieures celles qui suivent le lycée (high school), impliquant que l'élève a effectué 13 ans d'études préalables et reçu un diplôme. Il existe différents types de diplômes supérieurs : bachelor, master et doctorat. 

1 424

Pour être admis à l'université aux États-Unis, il faut souvent avoir 18 ans. Environ 40% des étudiants universitaires ont 25 ans et plus, et beaucoup font des études très poussées. 

Les cours menant à un diplôme universitaire sont dispensés par environ 3500 universités accréditées, avec beaucoup de programmes différents et de conditions d'admission variées. Sur les 15 millions d'étudiants universitaires (12 millions dans le public, 3 millions dans le privé), près de 500 000 sont des étudiants étrangers parmi lesquels la moitié préparent un master. Des centaines d'universités américaines recrutent des étudiants dans les pays comme le Royaume-Uni, Hong Kong, le Japon et la Malaisie. Aux États-Unis, il y a deux types d'établissements universitaires : les "colleges" et les "universities". Ces deux termes sont souvent interchangeables, mais un college peut être une partie indépendante d'une university

Niveaux d'éducation

Un college américain dispense généralement un mélange de sciences sociales, sciences naturelles  et sciences humaines. Les étudiants, souvent entre 18 et 22 ans, s'y rendent pendant à peu près quatre ans pour décrocher une licence (bachelor's degree) en art ou en science. Quant aux universités, elles sont normalement composées d'un college d'arts et sciences, ainsi que de pôles professionnels et de cours de master. Les quatre années nécessaires pour compléter une licence sont appelées freshman, sophomore, junior et senior (comme pour les années high school). 

L'un des aspects les plus surprenants, et uniques, du système d'éducation américain est que beaucoup des universités les plus renommées sont des institutions privées et ne reçoivent pas de financement de leur état ou de l'état fédéral (elles subsistent donc grâce aux frais d'admission et aux dons des particuliers). Les universités les plus reconnues comprennent les universités Ivy League ("ivy" signifie lierre. On les appelles ainsi car elles sont implantées depuis si longtemps que le lierre a eu le temps de pousser sur les murs) : Brown, Columbia, Cornell, Dartmouth, Harvard, Pennsylvania, Princeton et Yale. L'Ivy League, avec les "sept soeurs" (Barnard, Bryn Mawr, Mount Holyoke, Radcliffe, Smith, Vassar et Wellesley), réservées aux femmes à l'époque, sont les universités américaines les plus prestigieuses. 

2 374

Bien que certains disent que leur statut est davantage basé sur leur image que sur leur niveau académique, aller dans l'une de ces universités ouvre beaucoup de portes sur le marché du travail, notamment au niveau de cadre. Parmi les autres établissements supérieurs américains, on trouve le Massachusetts Institute of Technology (MIT) à Cambridge (Massachusetts), le California Institute of Technology (Caltech) et la Stanford University de Californie, qui ont toutes une excellente réputation internationale pour leurs recherches et leurs réussites académiques. 

Les niveaux académiques des universités et colleges américains varient grandement, et certaines écoles sont mieux connues grâce à la qualité de leur vie sociale ou leurs équipes sportives que pour leur qualité d'enseignement. On trouve des établissements immenses accueillant jusqu'à 50 000 étudiants et offrant les meilleures formations, comme on trouve des petites académies privées qui mettent l'accent sur l'instruction personnelle et s'intéressent aux sciences humaines et à l'expérimentation. Les plus grandes universités sont comme des petites villes avec leurs magasins, leurs banques, leur service de police et leurs pompiers. Elles sont souvent reconnues pour leur enseignement de haute qualité, leurs laboratoires de recherche, leurs bibliothèques et leurs installations sportives.

Différences avec les autres pays

La différence la plus importante entre les États-Unis et les autres pays est que leur système d'éducation est créé pour garder les étudiants plutôt que les en faire sortir. Environ 55% des étudiants américains en master (55% d'hommes et 45% de femmes) poursuivent leurs études (plus de 14 millions de personnes au total). Beaucoup d'Américains souhaitent faire une licence ou un master plutôt que de se contenter du diplôme du lycée. Mises à part les dix meilleurs universités américaines, les établissements supérieurs américains ont tendance à s'intéresser à l'étudiant moyen plutôt qu'au plus doué. 

Le niveau nécessaire à l'obtention d'une licence aux États-Unis est moins haut que dans d'autres pays. Certainscolleges acceptent quasiment tous les candidats intéressés, ce qui leur vaut le surnom de "moulins à diplômes" et qui fait baisser leur valeur. C'est au niveau master que les universités américaines se démarquent avec un enseignement de très haute qualité par rapport aux autres pays. 

La plupart des universités ont d'excellents professeurs, notamment parce qu'elles proposent des salaires importants pour attirer les gros cerveaux (souvent de l'étranger). Les professeurs universitaires ont un niveau social bien plus important que les enseignants de primaire et secondaire, et ont le droit à beaucoup d'autonomie dans leurs méthodes d'enseignement. 

Community & Liberal Arts Colleges

Aux États-Unis, il existe deux institutions uniques d'éducation supérieure : le community college ou junior collegependant deux ans, et le liberal arts college pendant quatre ans. Le community college est surtout contrôlé localement et fonctionne grâce à des financements publics. Il dispense un enseignement conduisant à des occupations techniques ou semi-professionnelles, et des matières qui préparent les étudiants aux admissions des institutions de quatre ans.

Une formation universitaire de deux ans permet un diplôme associé après deux ans d'études, comme un Associate of Arts (AA) ou un Associate of Science (AS). Le liberal arts college qui dure quatre ans peut faire partie d'un complexe universitaire ou être un établissement indépendant. Il dispense une formation pré-professionnelle de quatre ans ou moins pour les étudiants se dirigeant vers des écoles professionnelles avancées, comme celles de droit ou de médecine, et offre une éducation libérale à ceux qui n'entrent pas dans un master ou une formation. 

Ce type d'établissement permet aux étudiants d'assister à des cours d'ingénierie ou d'administration par exemple en parallèle de leur licence. Dans beaucoup d'états, les meilleurs 10 ou 15% d'élèves obtenant leur diplôme de lycée sont admis dans les universités pour quatre ans. Les 20% suivants vont à l'université publique, et le reste dans lescommunity colleges

3 296

Semestres & notes

Une année scolaire aux États-Unis est composée de deux semestres (appelés terms) d'environ 14 semaines chacun : le semestre d'automne de septembre à fin décembre, et celui de printemps de fin janvier à fin mai (certaines universités divisent l'année en trois trimestres, automne, printemps et été). Ceux qui ratent une matière peuvent la repasser en allant à la "summer school", qui sont des cours intensifs dispensés pendant huit semaines l'été. 

En règle générale, un étudiant suit dix matières par année scolaire, et met quatre ans (voire plus) à compléter une licence ou bachelor's degree, qui revient à 40 cours de trois heures ou 120 crédits. Ceux qui obtiennent les meilleures notes ou GPA (grade point average) obtiennent la mention Summa cum Laude (excellent), Magna cum Laude (très bien) et Cum Laude (bien). Tous les autres étudiants reçoivent un diplôme sans mention. Comme les licences sont devenues si habituelles, beaucoup d'étudiants poursuivent ensuite un master (niveau graduate school), souvent en droit (JD) ou en business (MBA), voire même un doctorat (PhD). 

Frais d'inscription et bourses

Les frais d'inscription (tuition fees) varient beaucoup en fonction des universités, et il n'existe pas deux institutions qui demandent les mêmes tarifs. Les frais des colleges et universités publics sont beaucoup moins chers pour les résidents d'un état (et résidents étrangers), et plus chers pour les non résidents. Pour avoir le droit au tarif résident, il faut avoir vécu dans l'état en question pendant au moins un an. Pour les community colleges, les étudiants des régions voisines peuvent aussi payer plus cher. 

Les frais d'inscription pour une licence de quatre ans en université publique avoisinent les 3500$ par an. Pour les établissements privés, cette somme se monte à environ 15 000$. Il est même possible de payer deux fois ce prix pour les universités d'Ivy League. Ces dernières années, les frais d'inscriptions des universités privées ont beaucoup augmenté, et beaucoup de colleges ont baissé leur niveau d'admission pour attirer les étudiants qui peuvent les payer. 

En plus des frais d'inscriptions, vous devez payer des coûts additionnels pour le centre médical, les installations sportives et le parking (payables au début de chaque semestre). L'hébergement, les livres et fournitures, les transports et autres coûtent en moyenne de 8000$ à 15 000$ de plus par an en fonction de la zone géographique, que vous alliez dans un établissement privé ou public. 

Les transports publiques sont assez moyens, et il est souvent nécessaire d'avoir une voiture. L'assurance santé est obligatoire, même si les étudiants peuvent prendre l'assurance de l'université. Au final, payer les études d'un enfant est un énorme investissement pour les parents qui, en moyenne, dépensent entre 50 000$ et 100 000$ pour toutes les années universitaires. Beaucoup de familles participent à des programmes d'investissements et d'économies pour parvenir à financer tout ça. Les parents sont de plus en plus nombreux à considérer que les jeunes doivent participer à ces dépenses, en travaillant l'été et en faisant un prêt si nécessaire (les étudiants étrangers doivent vérifier si leur visa leur permet de travailler l'été). Certains étudiants reçoivent aussi des bourses universitaires qui les aident à payer les frais d'éducation et les frais journaliers. 

Les bourses peuvent être versées directement par l'université, mais aussi par les organisations "fraternelles", civiques, de travail et de gestion (près d'un tiers des étudiants de Harvard reçoivent une bourse). Même si les universités publiques ne donnent pas d'aide financière aux étudiants étrangers en licence, ceux-ci peuvent obtenir une bourse complète ou partielle de la part d'une université privée. Les bourses complètes couvrant la totalité des frais d'inscription sont rares, ce qui veut dire qu'il est presque inutile d'en demander une si vous ne pouvez pas financer au moins 50% des frais vous-même. 

Un étudiant étranger peut faire une demande d'aide financière ou de bourse directement à une université américaine, et peut aussi s'inscrire à des programmes d'éducation dans son pays d'origine. Les ambassades américaines peuvent fournir les informations concernant les différents types de bourses disponibles. Faire une demande de bourse n'a aucune conséquence sur une demande d'admission. À peu près la moitié des étudiants reçoivent une aide financière, et d'avoir des parents riches n'empêche par d'en obtenir une. 

Admissions

Les conditions d'admission pour les universités américaines sont très variées. En règle générale, les conditions sont plus strictes pour les meilleures universités (ou celles ayant la meilleure réputation). Certaines écoles spécialisées, comme les facs de droit, ont un examen d'entrée standard. Normalement, les diplômes étrangers sont pris en compte pour l'admission dans une université américaine. 

Les étudiants plus âgés qui décident de retourner à l'université à temps plein ou partiel doivent fournir les diplômes et certificats attestant de leur niveau d'éducation (faute de quoi ils devront passer des examens de base). Quelles que soient vos qualifications, chaque candidature est étudiée pour son mérite. Tous les étudiants étrangers doivent avoir un excellent niveau d'anglais, et ceux de langue maternelle étrangère doivent passer le TOEFL. Certains établissements exigeront aussi les résultats du SAT. Pour plus d'informations sur les conditions d'admission, contactez les universités.

Candidatures

Pour entrer à l'université au niveau licence, il faut donner sa candidature au Director of Undergraduate Admissions. Si vous souhaitez faire une candidature pour l'une des universités les plus célèbres, comme celles de Californie, vous devez vous inscrire en été ou en automne pour l'année d'après (août-septembre). En réalité, vous devriez même commencer 18 mois à l'avance. Les universités publiques de Californie ferment leurs services d'inscription aux étudiants étrangers dès décembre, pour la rentrée d'après. En revanche, dans les universités moins connues, un étudiant étranger peut s'inscrire au plus tard en mars pour la rentrée de septembre, car les candidatures étrangères demandent au moins 6 mois de traitement. 

Avec les changements relatifs aux visas étudiant, pensez à faire votre demande de visa bien à l'avance, mais gardez à l'esprit que vous aurez besoin d'avoir déjà été accepté dans l'université. Attention, car la concurrence peut être rude entre le nombre de candidatures et le nombre de places (sauf si vous êtes un génie). Mieux vaut faire une demande dans trois universités différentes (un choix de sûreté, un choix possible et un choix moins probable).

Logement

Une fois acceptés dans une fac, les étudiants doivent demander une chambre dans un dortoir ou autre type de logement universitaire. Le nombre de logements est limité sur le campus, mais les universités donnent généralement priorité aux étudiants étrangers. Le prix de l'hébergement et de la cantine tourne autour de 2000$ à 8000$ par an. Beaucoup d'étudiants louent des chambres dans des appartements ou maisons en colocation. Cependant, ce type de logement peut être rare et cher. 

Fêtes, sports et post-université

Toutes les universités ont plusieurs clubs et sociétés, souvent organisés par des conseils d'étudiants, et qui sont au centre des activités sociales du campus. Certains établissements interdisent l'alcool et n'ont pas de bars étudiants. Les jeunes découverts en état d'ébriété sur le campus peuvent être expulsé de manière temporaire ou définitive. 

Les universités (ou colleges) américaines ont souvent d'excellentes installations sportives et font des pieds et des mains pour recruter les meilleurs athlètes sortant du lycée. La plupart des facs leur offrent des bourses complètes (full scholarship), en risquant par là-même leur réputation. Il existe un accord tacite entre les directeurs d'admissions et les athlètes potentiels qui implique que ces derniers entrent à la fac uniquement pour jouer (avec de la chance, ils feront une carrière dans la compétition inter-universitaire). Les équipes sportives produisent beaucoup d'argent et sont une nécessité commerciale (les compétitions entre les universités représentent d'importantes rentrées financières), même si la situation fait parfois honte à l'administration ou met en colère les autres étudiants à cause du favoritisme évident accordé aux sportifs. À cause des nombreuses critiques, certaines universités ont mis en place des programmes de soutien pour améliorer les notes des athlètes. 

Toutes les universités passent beaucoup de temps et font beaucoup d'efforts pour recontacter leurs anciens étudiants (alumni/alumnae), afin de les convaincre de rester en contact avec leur ancien établissement (alma mater) et, surtout, de leur envoyer de l'argent. Beaucoup d'universités organisent des bals (comme en high school) appelés "homecoming", pour lesquels les anciens sont invités à revenir et prendre part aux activités. Les facs organisent aussi des occasions comme la "fête des pères" ou "weekend famille", souvent associés à des événements sportifs. 

Informations

Les programmes détaillés dispensés par les différentes universités sont disponibles dans les bureaux des conseillers d'orientation au lycée, dans les bibliothèques et les librairies. Il existe aussi de nombreux guides pour choisir la bonne fac, comme Barron’s Profiles of American Colleges, le Ultimate College Guide de US News & World Report magazine’s, et le Best College Buys de Money Guide magazine. Vous pouvez également consulter les cours proposés sur les sites des universités.

Le site de la Fulbright Commission  propose également des conseils d'éducation dans plusieurs pays pour les étudiants étrangers souhaitant venir étudier aux États-Unis. Vous trouverez aussi beaucoup d'informations sur lesite  du gouvernement américain. 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×