18 expressions anglaises avec le mot « french »

Il existe des dizaines d’expressions en anglais qui contiennent le mot « french » (français). En voici 18, les plus connues :

  1. French bean – le haricot vert

1 524

Green vegetable soup (garden peas, leeks, French beans) with rice for a slow sugar contribution.

plusainelavie.com

Soupe de légumes verts (petits pois, poireaux, haricots verts) avec du riz pour un apport en sucres lents.

plusainelavie.com

  1. French boxing – la boxe française

2 462

  1. French bread la baguette

3 373

Divide mixture among French bread pieces and top with lettuce and tomato.

cloverleaf.ca

Farcir les morceaux de pain français; garnir de laitue et de tomate.

cloverleaf.ca

  1. French dipla sauce du rôti de bœuf

« The most amazing food ever !! ».  Cuire un rôti de bœuf pendant 8 heures, dans son jus, prendre la viande pour la mettre dans un sandwich de French Bread, avec du fromage et tremper le sandwich dans la sauce du rôti (French dip).

4 322

Like the Chicago Italian beef, the L.A. French Dip is made with thinly sliced roast beef served on a baguette.

america.gov

Comme le sandwich précédent, le Los Angeles French Dip comprend de fines tranches de rosbif servies sur une baguette.

america.gov

Le French Dip est un nouveau concept en vogue aux States : un sandwich à base de viande rôtie (porc, bœuf, poulet) servi sur pain baguette, et accompagné d'un bol de jus de cuisson dans lequel on peut tremper le sandwich.

Une très bonne adresse : adamsonsfrenchdip.com, 806 W El Camino Real
Sunnyvale, CA 94087

  1. French disease – la syphilis

En français, nous appelons ça la maladie anglaise :-).

5 282

http://en.wikipedia.org/wiki/History_of_syphilis

  1. French doorla porte-fenêtre

6 232

Marble and natural stone fireplaces, indoor shutters, French doors.

patrice-besse.co.uk

Cheminées en marbre ou en pierre naturelle, volets intérieurs, portes à la française.

patrice-besse.com

  1. French dressingla vinaigrette

En Angleterre, la French dressing correspond à notre vinaigrette mais aux Etats-Unis la French dressing est un mélange de mayonnaise avec de la tomate.

7 202

8 189

Cette sauce remonte à assez loin. Pendant la première guerre mondiale, John Mullen, originaire de l'Illinois, aurait servi comme cuisinier en Europe et il aurait gouté à cette sauce servie dans un petit restaurant français. Il l’aurait trouvée tellement délicieuse qu'il aurait décidé de faire une recette la plus approchante possible. Il l'aurait ensuite proposée dans ses restos aux US sous l'appellation de french dressing où elle a eu beaucoup de succès.

  1. French friesles frites

Les french fries sont en fait belges !

9 164

Les frites sont appelées French fries en anglais américain (nom transformé temporairement en freedom fries pendant le refroidissement des relations diplomatiques franco-américaines consécutif à la guerre en Irak) et chips au Royaume-Uni.

La première attestation de l'expression « french fries » en anglais est datée de 1894 dans le livre intitulé Rolling Stones de l'écrivain américain O. Henry, précédée en 1884 de French fried potatoes. Mais c'est seulement à la fin de la Première Guerre mondiale que cette expression décolla aux États-Unis, lorsque les soldats américains qui avaient goûté des frites dans le nord de la France ou en Belgique sont retournés dans leur pays. Comme la langue parlée dans ces régions était le français, ils les auraient tout simplement appelées French fries.

Selon une autre version, c'est le président américain, Thomas Jefferson, parce qu'il aimait beaucoup les frites préparées par son cuisinier français, qui les aurait naturellement appelées « French fries ». On affirme ainsi que Jefferson, président des États-Unis 1801-1809, qui fut aussi ambassadeur en France de 1785 à 1789, a probablement introduit les frites aux États-Unis en 1802, d'une recette très probablement obtenue de son chef français, Honoré Julien, et qu'il évoque de sa main déjà les potatoes fried in the French manner avec son annotation « Pommes de terre frites à cru, en petites tranches ». Là encore, on ne parle pas de bâtonnet.

Toutefois, les frites n'apparaissent dans les livres de cuisine populaire qu'en 1813 en Amérique, d'où leur nom de French Fries, pour les Américains et les Canadiens. Cette explication est cependant contestée.

Pour mémoire, l'affirmation fréquemment exprimée que to french signifie « couper à la française » ou « émincer à la française » est mise à mal par la consultation d'éminents dictionnaires : le Dr James A. H. Murray, A new English dictionary on historical principles; founded mainly on the materials collected by The Philological Society. Henry Bradley, M.A., 1901 en page 532, 3e colonne cite le verbe to french comme employé pour désosser les os des viandes et nullement pour tailler des frites - qui étaient pourtant connues aux États-Unis à cette époque - et les dictionnaires Harraps et Collins ne donnent aucun verbe de ce nom.

Pourquoi les Anglo-saxons appellent-ils les frites les "french fries" alors qu'elles sont d'origine belge ?

A tel point que lorsque le gouvernement français s'était opposé à la guerre américaine en Irak en 2003, et menaçait d'utiliser son droit de veto à l'ONU, les fast-foods américains ont répliqué en appelant au boycott des "french fries", nom donné aux frites dans leurs fast-food. Comment ils n'allaient quand même pas arrêter les ventes, ils ont rebaptisé les "french fries" en "freedom fries", les frites de la liberté ! 

Tout ceci porte à croire que les frites sont d'origine française alors qu'elles ont été une création de nos cousins belges. Mais pourquoi cet adjectif "french"?
Sont-ce ces vantards de Français qui s'en sont attribué la paternité ?
Cela vient-il des baraques à frites que l'on trouve à chaque coin de rue dans les villes et villages ch'ti du Nord et du Pas-de-Calais ? 

L'explication est ailleurs. Dans le dictionnaire. Ce sont là les mystères des langues, et leurs coïncidences : "french" est tout simplement un homonyme. Adjectif signifiant "français", ces six lettres forment également un verbe issu du vieil irlandais qui signifie dans ce dialecte "couper en morceaux" ! La racine en "fr" du mot n'a aucun rapport avec la France : l'antique langue irlandaise est gaélique et non latine.

Après s'être régalés de French Fries de Dublin au Conemara, puis de moins en moins (notamment à cause de la Grande Famine de 1845 à 1851 causée par l'effondrement
de la production de pomme de terre), près de deux millions d'Irlandais ont quitté leur pays entre le XIX° et le début du XX° siècle en direction des pays anglo-saxons : USA, mais aussi Canada et Australie. Les immigrants ont importé et popularisé le terme "french fries" aux États-Unis d'Amérique et ailleurs. 

Bref, les frites ne sont autre chose que des pommes de terre coupées en morceaux. De la même façon, le terme hamburger vient de l'immigration allemande aux USA. Les gens de Hambourg avaient l'habitude d'aplatir leurs saucisses avant de les faire griller sur une plaque, puis de les déguster entre deux tranches de pain rond. On les appelait les Hamburgers. Les gens. Puis la recette elle-même. 

Jusqu'à preuve du contraire. 

Canada has a huge industry that turns potatoes into french fries, but we do not have a commission to market those french fries.

www2.parl.gc.ca

[...] de la pomme de terre qui produit des frites, mais nous n'avons pas de commission spécialisée pour commercialiser les frites.

www2.parl.gc.ca

  1. French kissun bisou avec la langue

10 151

  1. French lace cookies

Je ne connaissais pas ces gâteaux mais voici à quoi ils ressemblent, et voici la recette pour celles et ceux qui veulent essayer !

11 130

  1. French maidla femme de chambre

12 113

Et les mecs, calmez-vous !!!

L'équivalent français du mot anglais maid qui est utilisé pour faire référence aux personnes portant un uniforme de domestique, souvent basé sur l’image de la domestique française au Japon. Il s'agit entre autres d'un type de cosplay ainsi que d'une mode présente dans les Maid cafe.

  1. French manicure – la french manucure

13 104

[...] nail tip portion (12) comprising paint covering a substantial portion thereof, to give the appearance of a French manicure.

v3.espacenet.com

[...] comprenant du vernis recouvrant une partie substantielle de celles-ci, afin de donner l'apparence d'une french manucure.

v3.espacenet.com

La French manucure, littéralement « manucure à la Française » ou manucure française, est une méthode de maquillage des ongles.

Cette technique est née aux États-Unis dans les années 1970, inventée pour les stars hollywoodiennes. Elle est alors dénommée « French » (« Française ») en référence à la « French Touch », terme évoquant l'élégance et le raffinement dans le domaine de la mode.

  1. French onion soupla soupe à l’oignon

14 100

  1. French toastle pain perdu

15 3

Au Canada, on parle de « pain doré », traditionnellement accompagné de sirop d'érable. Dans certaines régions de France, comme le Périgord, ce mets est appelé « dorée ». Le nom anglais est « French toast », soit « pain grillé français ». En Espagne, la torrija est une sorte de pain perdu, généralement associée à la période du carême ; il y a des formes régionales. La variante d'Argentine et d'Uruguay s'appelle torreja. En Suisse, on appelle aussi ce mets « croûte dorée ». En Allemagne, on parle de « Armer Ritter », ce qui veut dire « chevalier pauvre » et qui désigne un repas pouvant être préparé avec peu de moyens financiers grâce aux ingrédients bon marché. Au Portugal, le pain perdu est un plat traditionnel de Noël qui s'appelle les « rabanadas ».

  1. French twistle chignon

16 86

Principal Translations/Principales traductions

French twist,
UK: French pleat
n

US (pinned-up hairstyle)

chignon banane nm

 

French pleats were very popular in the 1940s.

  1. French vanilala vanille Bourbon

17 75

Folgers Flavours French Vanilla offers you a deliciously smooth and mellow coffee, subtly infused with aromatic Vanilla

[...]

simplyhomemade.ca

Goûtez à l'exotisme chaque fois que vous savourez une

tasse de café à la vanille française, doux et velouté,

aux parfums subtils de vanille.

simplyhomemade.ca

  1. Pardon my frenchPassez-moi l’expression

18 1

En anglais (en tout cas l’anglais d’Amérique, je vous rappelle que l’anglais d’Angleterre est légèrement différent, quant à l’anglais d’Ecosse ou d’Irlande, j’attends toujours d’en comprendre un mot) il y a beaucoup de choses qui sont qualifiées d’une nationalité. Les Américains, pourtant pas bien à cheval sur l’ouverture au monde, adorent balancer des noms de pays à tout va. Vu que mon explication est complètement médiocre, je vais vous donner un petit exemple : il y a certains types de portes qui sont appelées portes françaises (french door en VO). Il s’agirait de portes avec des panneaux de verres séparés par des cadres en bois. Oui je viens d’aller regarder sur internet ce qu’étaient les French Doors. Et c’est bien là le cœur du problème : je n’ai aucune idée de pourquoi ces portes sont censées être françaises. Je vous avouerai que j’ai globalement assez peu de connaissances portières, mais il me semble qu’un objet qualifié de français devrait m’être au moins légèrement familier. Et bien pas du tout.

Et cela s’applique à plein de choses ! Il y en a des connus, comme le fameux French Kiss, ou les French Fries (dont nous français attribuons l’origine à nos voisins belges histoire de simplifier les choses), et puis des un peu plus étranges, comme les french doors, ou encore le french dressing (une sauce pour salade d’une étrange couleur rosée, jamais mangé ça de ma vie en France).

Je trouve ça à la fois légèrement perturbant et tout à fait plaisant que des objets, qualifiés de français par une nation entière (et pas une petite en plus) me soient totalement inconnus.  Mais ce que j’affectionne par-dessus tout, ce sont les expressions qui traduisent un stéréotype. Malheureusement, les stéréotypes concernant le bon people français ne sont généralement pas flatteurs. J’en reviens donc au titre de mon blog (comment ça il m’a fallu du temps ?). Les américains disent « excuse my French » ou « pardon my French » (excusez mon français) quand ils disent  une grossièreté. Exemple : « Excuse my French, but this movie  is a piece of crap » (« Excusez mon français mais ce film est une grosse merde). Je ne m’en lasse pas. Et c’est comme ça pour tout un tas d’autres expressions ! Je viens de passer une demi-heure tout à fait divertissante à en chercher quelques-unes sur internet (urbandictionnary.com est une source quasiment intarissable même si pas toujours complètement fiable) : to turn french qui veut dire se rendre ou agir en lâche, french bath qui consiste à mettre uniquement du parfum plutôt que de se laver, et je vous passe toutes les expressions qui feraient rougir les plus dévergondés.

Ne vous inquiétez pas, les français ne sont pas les seuls à en prendre pour leur grade, il existe le même genre d’expression pour d’autres pays. Ces expressions sont pour certaines tellement rentrées dans le langage courant que les américains ne se rendent pas vraiment compte qu’ils contiennent l’adjectif français. Je ne me lasse pas de répondre « mais je vous en prie » quand quelqu’un dit « excuse my French » et de voir ensuite les regards confus de mon interlocuteur, tout d’un coup très inquiet à l’idée qu’il ait pu m’offenser. Mais ne vous inquiétez pas chers amis américains, nous français sommes peut-être sales, lâches et radins mais on a aussi un putain de sens de l’humour, excuse my French !

  1. To take French leave – filer à l’anglaise

19

L'origine de cette expression n'est pas certaine.

Il peut s'agir d'une vengeance relativement récente vis-à-vis du peuple d'Outre-Manche qui utilise l'expression "to take French leave" (filer à la française) pour signifier la même chose.

Il peut aussi s'agir d'une déformation orale du mot anguille.

Parmi d'autres explications, au XVIe siècle, un créancier était appelé un Anglais, et on imagine bien le débiteur filer à l'anglaise lorsque son créancier "préféré" était dans les parages.

Une autre explication viendrait de l’ancien verbe « anglaiser » qui voulait dire « voler ». Filer à l’anglaise équivaudrait donc à partir comme un voleur qui a déjà fait son coup. En catalan, en espagnol, en portugais ou en allemand, on dit aussi « à la française » comme les Anglais : « anar-se´n a la francesa », « despedirse a la francesa », « sair à francesa » et « französischen ab schied nehmen ». L’explication qu’on donne dans ces pays, c’est que partir sans dire au revoir d’une réunion, c’était à la mode dans la haute société française du XVIIIème siècle.

Par contre, il y a d’autres langues qui, comme le français, attribuent cette attitude aux Anglais, ce sont par exemple l’italien, le russe et le polonais.

Et c’est tout pour aujourd’hui, merci pour votre attention et à la prochaine ! Salut !

Connaissiez-vous toutes ces French things ? Quelles expressions anglaises connaissez-vous avec le mot french ?

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.