Argent et banques

Où est…?

Where's

→ la banque                                 → the bank

→ le bureau de change                 → the currency exchange office

→ le distributeur automatique        → the ATM

A quelle heure ouvre/ferme la banque

When does the bank open/close ?

Je voudrais changer des euros en dollars

I'd like to change euros into dollars

Je voudrais encaisser des chèques de voyage

I'd like to cash traveler's checks

Je voudrais…                                                  I'd like to…

→ changer de l'argent                                     → change money

→ changer des euros en dollars                       → change euros into dollars

→ encaisser des chèques de voyage                → cash traveler's checks

→ retirer du liquide                                         → withdraw some money

Pour convertir vos devises : http://www.xe.com/fr/currencyconverter/

Quel est le taux de change/votre commission ? What's the exchange rate/commission ?

Je pense qu'il y a une erreur                                        I think there's a mistake

J'ai perdu mes chèques de voyage                               I lost my traveler's checks

J'ai perdu ma carte                                                      My card was lost

On m'a volé ma carte                                                  My card was stolen

Ma carte ne fonctionne pas                                         My card doesn't work

Le distributeur a avalé ma carte                                   The ATM ate my card

Inscriptions courantes

INSERT CARD HERE                                              insérez la carte ici 

PLEASE ENTER YOUR PERSONAL                      veuillez saisir votre code

IDENTIFICATION NUMBER (PIN)

CANCEL                                                                   annuler

CLEAR                                                                      effacer

ENTER                                                                      saisir

PIN                                                                            code secret

WITHDRAWAL                                                        retrait

CASH WITH RECEIPT                                            retrait avec ticket

CASH NO RECEIPT                                                retrait sans ticket

PLEASE TAKE YOUR MONEY                              veuillez retirer votre argent et attendre

AND WAIT FOR YOUR CARD                              votre carte

Vous pouvez retirer de l'argent dans les distributeurs américains avec les cartes Maestro, Plus et Cirrus. Aucune commission ne vous sera facturée, mais votre banque et le propriétaire du distributeur peuvent prélever des frais. Il est possible de changer des euros et d'encaisser des chèques de voyage dans certaines banques; n'oubliez pas de vous munir de votre passeport. La plupart des commerces acceptent les cartes de crédit et à débit immédiat, en particulier les cartes Visa et Mastercard, ainsi que Discover et American Express. En réglant vos achats dans les grands magasins avec une carte à débit immédiat, vous avez la possibilité de retirer des espèces en demandant du cash back.

La monnaie des Etats-Unis est le dollar ($), divisé en 100 cents (¢).

Pièces : 1 ¢ (ou penny), 5 ¢ (1 nickel), 10 ¢ (1 dime), 25 ¢ (1 quarter), 50 ¢ (rare) et 1 $.

Billets : 1 $, 2 $ (très rare), 5 $, 10 $, 20 $, 50 $, 100 $.

Argent liquide, change et chèques de voyage

Le plus simple est d'emporter éventuellement quelques dollars changés en Europe et de retirer sur place du liquide avec une carte de paiement.

Il y a des distributeurs automatiques de billets partout (appelés ATM pour Automated Teller Machine ou cash machines), jusque dans certaines petites épiceries ! Cela dit, évitez absolument de retirer de petites sommes à tout bout de champ, car une commission fixe de 2‑3 $ est prélevée sur place pour chaque transaction (souvent plus élevée dans les petits distributeurs situés dans les boutiques ou les hôtels car on paie le service), sans compter celle aussi appliquée par votre banque. 

Pour ceux qui ne disposeraient pas de carte de paiement, avoir presque tout son argent sous forme de chèques de voyage est plus sécurisant, car on peut se les faire remplacer en cas de perte ou de vol. La plupart des grands magasins, restaurants et boutiques les acceptent sur simple présentation du passeport et rendent la monnaie dessus.

En dernier ressort, si vous devez quand même changer de l'argent (ou des traveller's), c'est dans les agences American Express et les petits bureaux de change que ça se passe. Évitez ceux des aéroports.

Bureaux de change (en anglais : exchange offices)

Les banques disposent, pour la plupart, d’un bureau de change. Dans les aéroports, ou même dans certaines grandes gares, vous pourrez toujours trouver une banque ouverte presque 24 h sur 24, y compris le samedi et le dimanche. Il en est de même pour les grands hôtels (Hilton, Inter-continental…).

Tuyaux divers

  • Si la monnaie du pays où vous vous rendez n’est pas disponible en Belgique, il faudra alors prévoir des devises, euros ou dollars US, pour changer sur place. Même si le billet vert demeure la monnaie la plus courante, rien ne sert toutefois d’en emporter dans les pays où l'euro est accepté. Vous paierez en effet une double commission inutile.
  • À votre retour, n’oubliez pas que certaines monnaies n’ont pas cours à l’étranger. Vous ne pourrez donc pas changer ces billets contre de l’argent français.
  • Attention, les taux de change ne sont pas les mêmes selon les banques, les commissions prises sur chaque opération de vente ou d’achat de chèques de voyage non plus. Certaines succursales, particulièrement là où il n’y a pas de concurrence (aéroports, villes frontières), délestent carrément les touristes qui n’ont pas la possibilité d’aller ailleurs.
  • Dilemme : faut-il acheter les devises étrangères dans le pays où vous vous rendez, ou dans votre pays d’origine ? Le taux de change n’est en effet pas toujours identique de part et d’autre de la frontière. En règle générale, il faut « toujours acheter des devises étrangères » avant votre départ.
  • Ceux qui connaissent quelqu’un qui travaille dans une banque ont fort intérêt à lui demander d’acheter leurs devises étrangères. Les employés de banque ont généralement 3 % de réduction sur les chèques de voyage et parfois jusqu’à 5 % sur les espèces.

Le taux de change en Belgique :

Les chèques de voyage (traveller’s cheques)

Les chèques de voyage ont comme principale caractéristique et avantage d’être un moyen de paiement universel, vous apportant une totale sécurité, puisqu’en cas de perte ou de vol, ils vous sont remplacés gratuitement (bien conserver les numéros des chèques, et téléphoner à la compagnie qui vous les a fournis).
Toutefois, ce moyen de paiement est en perte de vitesse, car il est de plus en plus supplanté par les cartes de crédit. Dans certains pays, ils sont refusés par de nombreux établissements.

Les deux autres compagnies principales sont Thomas Cook et Visa.
Attention, dans certains pays, les chèques libellés en euros ne sont pas systématiquement acceptés. Ne les utilisez donc qu’en Europe, en Afrique francophone, au Canada et dans les DOM-TOM. 

Utiliser sa carte en voyage

La carte bancaire constitue, en général, le moyen de paiement le moins cher et le plus pratique à l’étranger… à condition de l’utiliser à bon escient et de respecter quelques petites règles de bon sens.

Les cartes bancaires et cartes de crédit internationales ne sont pas toutes réservées à ceux qui ont un compte en banque bien garni. Bien sûr, les cartes American Express ou Diner’s Club sont destinées à ceux qui peuvent prouver un revenu d’au moins 20.000 € par an (et beaucoup plus pour les cartes Gold ou Platinum). En revanche, la carte bleue internationale Visa et la carte Eurocard MasterCard sont obtenues avec le simple accord de votre banquier, sans qu’un revenu minimal soit imposé.

La carte de crédit présente un avantage par rapport aux chèques de voyage : vous n’avez pas à payer la commission systématique de 1 % (ou plus) et le taux de change est beaucoup plus avantageux. 

Frais de transaction

Depuis le 1er juillet 2002, tous les retraits et achats effectués dans les pays de la zone Euro par les porteurs des banques belges et françaises sont gratuits ou engagent les mêmes frais qu’en Belgique ou France. En dehors de la zone euro, il existe quand même des frais qui varient selon les pays, les monnaies et les banques.

Renseignez vous auprès de la banque émettrice de votre carte sur les frais prélevés par transaction (de 3 à 12 € par retrait) hors de la zone euro. Cela vous évitera de mauvaises surprises à votre retour. Selon la banque, ces frais peuvent varier du simple au triple.

Pour la Mastercard, les paiements (hôtels, restaurants, boutiques, supermarchés …) sont gratuits dans la Zone Euro. En dehors de cette zone, le montant dépensé est majoré de 1,4 % de marge de change. Retraits : forfait de 4,96 euros + 1% du montant prélevé pour les retraits aux distributeurs automatiques. Forfait de 6,96 euros + 1% du montant prélevé pour les retraits dans les agences bancaires.

Comment expliquer ces frais ? La banque qui délivre les espèces, et votre banque, prennent chacune des frais fixes (en général 3,00 €) et une commission variable (de 2 à 3%) selon les devises. L’achat entraîne des frais moindres que le retrait d’argent liquide auprès d’un guichet automatique. Pour la Mastercard, les frais sont de ± 1,60 % (donc 1,60 € pour 100 $).

Bon à savoir : certaines banques possèdent des réseaux partenaires dans les pays hors de la zone euro. Si vous retirez de l’argent dans l’une de leurs succursales, les frais sont considérablement réduits, voire nuls.

En conclusion, il faut :
- éviter de faire trop de retraits d'espèces dans les distributeurs hors de la zone euro,
- éviter les petits montants
à cause des commissions,

- privilégier les règlements par carte auprès des commerçants locaux.

A vérifier avant de partir

La date de validité de votre carte : si la carte expire pendant vos vacances, vous serez à court d’argent.

Les plafonds de dépenses afin de ne pas vous retrouver bloqué sur votre lieu de vacances.

Il existe deux sortes de plafonds, qui fonctionnent de façons tout à fait distinctes : le plafond de retrait et le plafond de paiement.

Le plafond de retrait concerne, comme son nom l’indique, tous les retraits d’argent effectués aux distributeurs automatiques de billets (DAB) ou aux guichets automatiques bancaires (GAB). Il est en général calculé non pas sur une semaine calendaire mais sur 7 jours glissants (du mardi au mardi par exemple).

Le plafond de paiement représente l’ensemble des autres transactions (paiements chez les commerçants, achats en ligne…). Il est quant à lui calculé sur 30 jours glissants (du 15 octobre au 15 novembre par exemple).

Ces deux plafonds dépendent à la fois de votre type de carte bancaire et des plafonds fixés par votre banque. Ils sont modifiables auprès de votre conseiller, même à distance (avec d’éventuels frais).

Voici, ce qu’il en retourne pour les cartes Visa à l’étranger de façon générale :
Avec une carte Visa simple, retrait de 400 à 1.000 € et paiement entre 2.000 et 3.000 €. Avec une carte Visa Premier, retrait de 1.500 à 2.000 € et paiement entre 7.000 et 8.000 €.

Votre compte courant doit être est suffisamment approvisionné.
La validité du code secret.
L’acceptation de votre carte internationale dans votre pays de vacances, ainsi que la présence de distributeurs automatiques de billets (DAB).

Pensez à prévenir votre banque si vous comptez utiliser une carte bancaire internationale (Visa, Mastercard ou autres) hors Union européenne. En effet, celle-ci peut se retrouver bloquée en cas de tentative de retrait à un guichet automatique. Cette mesure vise à prévenir toute utilisation frauduleuse de votre CB. Toutefois, vous risquez de vous retrouver vous‑même dans l'incapacité de retirer de l'argent, si votre banque n'est pas au courant de votre déplacement.

Notez le numéro à seize chiffres de votre carte et sa date d'expiration, le numéro de téléphone de votre banque ainsi que celui du centre d'opposition joignable depuis l'étranger. Placez-le dans un endroit sûr ou, mieux, scannez-le et envoyez le tout dans votre boîte mail.

Munissez-vous du numéro de téléphone d’assistance de votre carte bancaire, de votre banque et/ou du numéro interbancaire. Si vous partez à l’étranger, n’oubliez pas le numéro communiqué par votre banque en fonction du pays dans lequel vous vous rendez.

Numéros d’urgence des principales cartes :

A titre de franchiseur, MasterCard Worldwide accorde des licences aux banques et caisses d’épargne autorisant la distribution der cartes MasterCard®. Celles-ci disposent généralement de leur propre lignes d’urgence (en cas de perte ou de vol) joignables 24 heures sur 24.

MasterCard Worldwide a en plus mis en place un service global mondial, joignable de partout dans le monde, pour toutes urgences relatives à votre carte MasterCard®. Ce service vous connecte à un employé qui, dans la mesure du possible, parle votre langue ou quoi qu’il en soit anglais 24 heures sur 24, chaque jour de l'année et qui peut vous aider pour:

  • Cartes perdues ou volées
  • Carte de remplacement en cas d’urgence
  • Délivrement d’espèces en cas d’urgence
  • Trouver des distributeurs acceptant MasterCard®, Maestro® et Cirrus®

Aux Etats-Unis
En cas d’urgence aux Etats-Unis, composez le 1-800-MasterCard (1-800-627-8372).

En route ?
Pour profiter vite et facilement de notre service d'urgence en route, téléchargez ici la liste des numéros de téléphone d'urgences version imprimée au format PDF.

* Selon l'établissement de crédit et les prestations d'assurances, des frais de participation en cas de perte ou d'abus de la carte de crédit peuvent résulter pour la victime, sur lesquels Mastercard n'a aucune influence. 

En cas de pépin

La carte internationale n'est pas seulement un instrument de retrait ou de paiement. Elle fournit aussi certaines garanties en cas d'accident ou d'incident lié à un séjour à l'étranger (vol, retard, perte de bagages, rapatriement etc.) réglé avec cette carte.  

Perte ou vol de votre carte : mettez votre carte en opposition, par téléphone (voir numéros ci-avant). Déclarez la perte ou le vol dans un commissariat de police sur place. Pour les détenteurs de cartes Gold ou Premier, il est souvent possible de demander une carte provisoire sur place qui offre tous les services de la carte d'origine, à l'exception des retraits d'espèces. Selon les banques, vous pouvez également demander un dépannage en espèces auprès de votre centre d'opposition.

Soyez vigilants

Ne jetez jamais vos facturettes : vous pourriez en avoir besoin comme élément de preuve.
Au retour, prenez le temps de vérifier vos relevés de comptes bancaires afin de détecter d’éventuels paiements d’un montant anormal, achat en ligne ou retrait frauduleux… Le cas échéant, vous disposez de 70 jours pour faire une réclamation écrite à votre banque, par lettre recommandée avec accusé de réception. La banque disposera alors d'un délai de trente jours pour vous rembourser à compter de la réception de votre dossier de contestation.
Ne quittez jamais des yeux votre carte lorsque vous payez chez un commerçant, dans un restaurant, un bar, un hôtel...

En cas de paiement avec un « fer à repasser », vérifiez que le montant est exact et bien collé à droite dans les cases sur la facturette à signer (pour qu'on ne rajoute pas de zéro au montant que vous payez).

Attention : dans certains pays (États-Unis, Mexique…) les tickets de carte de crédit sont présentés de la façon suivante : une case en haut pour inscrire le prix, en dessous une autre case pour inscrire le pourboire, et une troisième case pour inscrire le total. N’oubliez JAMAIS de remplir ou de rayer la 2ème case et d’inscrire vous-même le total dans la troisième. En effet, si vous ne le faites pas, le commerçant malhonnête le fera pour vous et s’ajoutera d’office un pourboire important.

Cartes de paiement

Aux États-Unis, ça s'appelle plastic money, ou plastic tout court. C'est le moyen le plus simple de payer. De plus, l'opération se fait à un meilleur taux que si vous achetiez des dollars dans une banque ou un bureau de change. Certes, à chaque achat, un petit pourcentage (de l'ordre de 1 à 2 %) sera prélevé par votre banque, mais il n'y a évidemment pas de double commission (celle prélevée sur place en cas de retrait d'argent liquide). De plus, les paiements par carte évitent la banqueroute en cas de plafond de retrait déjà atteint ou pas relevé avant le départ ! Pensez seulement à avoir votre passeport avec vous, il vous sera souvent demandé pour tout achat par carte (pas dans les restos en revanche). 

Les cartes les plus répandues sont la MasterCard, la Visa et bien sûr l'American Express.
Aux USA, une carte de paiement est un outil quasiment indispensable, ne serait-ce que pour louer une voiture ou réserver une chambre d'hôtel.

Les Américains paient tout par carte, même 5 $. Dans les magasins, dès que vous présenterez une carte de paiement, on vous posera systématiquement la question fatidique : « Debit or credit ? ». Si vous n'avez pas de compte aux États-Unis, la réponse est « Credit » (même si vous avez une carte Visa ou MasterCard). 

Budget

Si le coût de la vie est assez comparable aux États-Unis et en France, on peut avoir de bonnes surprises : le burger-frites au resto à 7-8 $ et l'essence bien meilleur marché, malgré la consommation plus élevée des voitures américaines et la hausse récurrente du prix du gallon. Bien sûr, tout dépend du contexte économique.

Les prix affichés s'entendent toujours SANS LA TAXE.

Lors de votre séjour aux États-Unis, il vous faudra souvent ajouter mentalement les taxes sur les prix affichés, puisque ceux-ci ne comprennent généralement pas les taxes.

Lors d'un autotour en Californie, par exemple, les taxes sont d'environ 8 %. Si vous voyez un article à 100 $, prévoyez qu'à la caisse, il vous faudra débourser autour de 108 $.

Le tout se complique dans les restaurants, puisqu'il vous faut aussi ajouter le pourboire (environ 15 %) qui n'est pas inclus dans les prix affichés. Par exemple, si votre repas coûte 20$, n'oubliez pas qu'au moment de payer, un montant d'environ 1,60 $ sera ajouté pour les taxes (9 %) et vous devrez penser à laisser un pourboire d'environ 15 % au serveur, soit plus ou moins 3.00$. Oufff !!

LES TAXES

Voici les différents taux de taxes pour les principaux états des USA en 2012 :

Californie : 7,25 %
Nevada : 6,85 %
Utah : 5,95 %
Arizona : 6,60 %

Floride : 6,00 %

New-York : 4,00 %

Pour en savoir plus, lisez le document Calculer la taxe de vente aux USA qui explique très bien le calcul par état et offre même des outils de calcul en ligne.

Logement

Désormais, il n'y a plus rien à moins de 45-50 $. Exception faite pour les AJ et les campings. Tous les tarifs sont généralement mentionnés hors taxes, il faut donc toujours ajouter de 9 à 15,5 % !

En AJ ou en YMCA/YWCA, un lit en dortoir coûte environ 20 à 30 $ la nuit par personne et une chambre privée double (avec salle de bains partagée) dans les 50 à 80 $. Dans les motels, compter 60 à 100 $ pour une chambre double en saison, voire jusqu'à 120 ou 130 $ ; et jusqu'à 180-200 $ pour les hôtels... 

Les Bed & Breakfast démarrent autour de 75-80 $ la double, mais les plus chic grimpent jusqu'à 200 $ (la moyenne étant dans les 130 $).

Les prix varient selon la saison, souvent aussi en fonction du jour de la semaine (plus cher le week-end et en été). La haute saison débute grosso modo en mai pour s'achever en septembre.

En basse saison, les tarifs diminuent de 20 à 40 % et parfois plus.

- Très bon marché : moins de 30 $ (lit pour une personne).
- Bon marché : de 40 à 70 $ (chambre double).
- Prix moyens : de 70 à 100 $ (chambre double).
- Plus chic : de 100 à 150 $ (chambre double).

Le petit déj continental (léger, donc) est de plus en plus souvent inclus dans le prix de la chambre. Si ce n'est pas le cas, compter 7- à 15 $ en sus pour le prendre à l'extérieur.
Dans la plupart des grandes villes, le parking est payant.

Restos

Les prix sont ceux d'un plat à la carte le soir (c'est souvent moins cher le midi). Un plat suffit généralement. On peut aussi partager sans problème. Ne pas oublier d'ajouter la taxe et le pourboire : donc 25 % en plus...

- Bon marché : moins de 12 $.
- Prix moyens : de 12 à 20$.
- Chic : de 20 à 30 $.

Taxes et pourboires

Taxes

Les prix affichés s'entendent SANS TAXE. Celle-ci s'ajoute au moment de payer, et varie selon l'État, la ville et le type d'achat. Dans les hôtels, elle oscille entre 10 et 15 % ; pour tout ce qui est restos, vêtements, voitures de location..., elle varie entre 4-5 et 10 %. Les commerçants, les restaurateurs et les hôteliers l'ajoutent donc à la caisse.
Les produits alimentaires ne sont pas soumis à la taxe dans certains États. De même, quelques autres secteurs, il est vrai peu nombreux, en sont exonérés.

Pourboires (tips ou gratuities)

Dans les restos, les serveurs ayant un salaire fixe ridicule, la majeure partie de leurs revenus provient des pourboires. Certes, on peut râler contre cette sorte de double taxe (taxe d'Etat + salaire du serveur, ce qui alourdit sérieusement le prix affiché). Mais le fait est qu'il est plutôt très rare d'être mal servi.

Le tip est donc une institution à laquelle vous ne devez pas déroger (sauf dans les fast-foods et endroits self-service où vous pouvez ne laisser qu'1 ou 2 $). 15-20 % du montant de la note sont attendus.

Pour savoir quel pourboire donner : il suffit de doubler la taxe ajoutée au montant de la note, ce qui représente environ 15-17 % (un pourboire honnête).

Si vous payez une note de resto par carte de paiement, n'oubliez pas de remplir la case Gratuity qui figure sur la facturette. Attention à ce que votre 1 ne soit pas pris pour un 7.
Dans les bars, le barman s'attend à ce que vous lui laissiez un petit quelque chose, par exemple 1 $ par bière.

Dans les taxis, il est coutume de laisser un tip de 10 à 15 % en plus de la somme au compteur. Là, gare aux insultes d'un chauffeur mécontent ; il ne se gênera pas pour vous faire remarquer vertement votre oubli.

Enfin, prévoir des billets de 1 $ pour tous les petits boulots de service où le pourboire est légion.

Achats

Ayez toujours votre passeport (ID) sur vous car on vous le demandera presque à tous les coups si vous réglez par carte de paiement.

Voici quelques idées d'articles à rapporter dans vos bagages : un chapeau de cow-boy, un véritable Stetson ou une chemise western achetés dans des boutiques de cow-boy, de l'artisanat indien, des produits dérivés (une pratique typiquement américaine), des jeans, du prêt-à-porter décontracté, des chaussures et vêtements de sport et de loisirs, des produits de beauté (cosmétiques, maquillage), de la « bouffe » typiquement américaine, un appareil photo, une caméra, un iPod, iPhone ou iPad.

ATTENTION, si vous devez acheter des appareils électroniques, assurez-vous qu’ils peuvent fonctionner correctement en France (tension et fréquence, notamment).
Enfin, si, au retour, vous ne déclarez pas vos achats d’appareils électroniques auprès du service des douanes, vous risquez de payer de fortes amendes.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×