Arrivée et départ

 

Je suis ici en vacances/pour affaires

I'm on vacation/business

Je vais à/en…

I'm going to…

Je loge à l'hôtel

I'm staying at the… hotel

Expressions courantes…

Your passport, please.                         Votre passeport s.v.p.

May I see your passport please ? Puis-je voir votre passeport s'il vous plaît ?
Could I see your passport ?Pourrais-je voir votre passeport ?

                                                                       Yes, please

                                                                       Sure.  Here you are. 

What's the purpose of your visit ? Quel est l'objet de votre séjour ?

                                                                      I'm on vacation

                                                                      I'm here on vacation 

Where are you coming from ? D'où venez-vous ?

                                                   I'm coming from

Where are you staying ? Où séjournez-vous ?

                                                    I stay at 

How long are you staying ? Quelle est la durée de votre séjour ?

How long are you planning to stay ? Combien de temps planifiez-vous de rester ?
How long do you intend to stay ? Combien de temps avez-vous l'intention de 
rester ?

                                                                       Two weeks

                                                                       I'll be staying for twoo weeks

Where will you be staying ? Où resterez-vous ?

                                                                       I'll be staying in a house at Kissimmee

Who are you here with ? Avec qui voyagez-vous ?

                                                                       I travel with my partner

Have you (ever) been to United States before ? 

Avez-vous (jamais) été aux Etats-Unis auparavant ?

                                                                                  No, never

                                                                                  No, this is my first time

Is this your first time to United States ?

C'est votre première fois aux Etats-Unis ?

                                                                   It is the first time when I come to the United States

Why are you visiting as a tourist/for sightseeing Pourquoi visitez-vous comme un touriste/pour tourisme ?

Because I always dreamed to visit your country

Je suis en transit.                                  I'm just passing through

Je voudrais déclarer…                         I'd like to declare…

Je n'ai rien à déclarer                           I have nothing to declare

Do you have anything to declare ? Avez-vous quelque chose à déclarer ?

Anything to declare ?

Non, rien - No, nothing

You need to pay tax on this                             Il y a des taxes à payer sur cet article

Open this bag                                                 Veuillez ouvrir ce sac 

Ok, enjoy your stay.                                       Ok, profiter de ton/votre séjour

Thank you

Inscriptions courantes

CUSTOMS                            douane 

DUTY-FREE GOODS           marchandises hors taxes

GOODS TO DECLARE        marchandises à déclarer

NOTHING TO DECLARE    rien à déclarer

PASSPORT CONTROL       contrôle des passeports 

Depuis le 5 janvier 2004, pour entrer aux Etats-Unis, les étrangers doivent donner aux douaniers, outre leurs papiers, leurs empreintes digitales et une photo d’identité. Ces documents obligatoires sont numérisés sur place, et entrés dans une base de données. Ces informations, biométriques et personnelles, seront comparées avec les fichiers policiers américains, afin d’autoriser, ou non, l’entrée de la personne sur le territoire. Généralisé à tous les postes frontières depuis 2006, le programme baptisé "US Visit" est critiqué pour son aspect liberticide et son potentiel d’erreur. Même à un taux très bas, ce critère pourrait entraîner le logiciel à faire refouler, par erreur, des dizaines de milliers de personnes.

Police des frontières - Douane américaine - Sécurité aérienne 

Système électronique d'autorisation de voyage

Obligatoire depuis le 12 janvier 2009, à remplir au moins 72 heures avant le départ, ce formulaire en ligne a remplacé les cartes vertes I-94W autrefois remplies dans l'avion les formulaires verts. A tout hasard, emmenez une copie de votre autorisation ESTA avec vous : https://esta.cbp.dhs.gov/esta/esta.html
Cette autorisation, valide pour 2 ans, est payante : 14 dollars par personne. Le paiement est effectué en ligne au moment de la demande.

Pour entrer aux Etats-Unis, le seul document personnel dont vous ayez besoin est un passeport en cours de validité. Depuis le 26 octobre 2005, ce document doit être électronique ou biométrique. Si la durée de votre séjour ne dépasse pas trois mois, qu'il s'agisse d'un voyage de tourisme ou d'affaires, une "exemption de visa" suffit et ne demande aucune formalité supplémentaire.

Dans les aéroports, contrôles de sécurité renforcés.

A l'entrée de la file pour vous enregistrer et obtenir votre carte d'embarquement pour le retour, un agent commencera par vérifier votre passeport et votre billet, puis vous demandera, dans la langue locale :

Avez-vous préparé vos bagages vous-même ?

Did you prepare your luggage yourself?

Sont-ils restés avec vous tout le temps ?

Did they stay with you all the time?

Quelqu'un que vous ne connaissez pas vous a-t-il confié quelque chose à porter ?

Somebody whom you do not know did he(it) confide(did entrust) you anything to carry(wear)?

Ensuite, à plusieurs reprises, on vérifiera que le nom porté sur votre carte d'embarquement correspond bien à celui de votre passeport.

A la suite d'attentats avortés à Londres en août 2006, et depuis le 1er novembre de cette même année, il est interdit de transporter dans son bagage à main des quantités importantes de liquides, gels et des aérosols de grande taille. Cela concerne les bouteilles d'eau minérale ou autres boissons, les flacons de parfum et de shampoing, les cosmétiques, les tubes de rouge à lèvres et de dentifrice, les bombes de mousse à raser mais les aliments pour bébés sont autorisés : les services de sécurité pourront toutefois demander aux parents de les goûter !

Les produits achetés en "duty free" sont supposés sûrs et peuvent avoir une capacité plus importante (sauf à passer un nouveau contrôle, en cas de dédouanement suivi d'un second vol).

Tous ces produits de toilette ou d'hygiène doivent être transportés dans des récipients de 3 onces liquides (90 cm³) au maximum, et l'ensemble de ces flacons et aérosols doit être rassemblé dans un sac transparent unique et refermable, d'une capacité d'un quart de gallon, soit 0,946 litre.

Bien entendu, l'Europe n'a pas adopté les mêmes formats, et elle a raison : les Américains sont censés utiliser le système métrique depuis longtemps ! Les formats européens sont 100 cm³ et 1 litre : un employé de la TSA (Transport Security Administration) désireux de respecter ces formalités est en droit de confisquer des récipients métriques et leur contenu. Les objets coupants, pointus ou contondants (couteau, canif, cutter, ciseaux, outils, coupe-ongles munis d'une lime, pic à glace, tire-bouchons, batte de base-ball, club de golf et de hockey, bâtons de ski...) sont prohibés. Pour avoir sur vous une seringue et des médicaments, vous devrez exhiber une ordonnance. Cane, parapluie (mais on vérifiera qu'aucune lame ne s'y dissimule) et pince à épiler sont autorisés en cabine. Tous ces matériels ne posent aucun problème dans les bagages de soute.

Les compagnies aériennes ont profité de l'occasion pour rappeler la dimension maximale de l'unique bagage de cabine autorisé, 56 x 45 x 25 cm, la font et la feront respecter de mieux en mieux. On peut y ajouter un sac à main ou un porte-document. Bonne nouvelle ! Nombre de passagers abusaient largement, occupaient une place indue dans les coffres à bagage et semaient la pagaille pendant l'embarquement.

A la fin 2002, l'administration de la sécurité des transports a décidé de contrôler tous les bagages de soute. Elle recommande de ne plus fermer les valises à clé, pour ne pas avoir à forcer les serrures en cas de doute. Les serrures marquées "Travel Sentry", ornées d'un diamant rouge, semblent les seules agrées par la TSA.

Les cadenas sont simples comme bonjour.

Chaque cadenas approuvé par Travel Sentry porte le diamant rouge qui prévient le TSA et les autres agences de sécurité dans les aéroports qu'ils peuvent ouvrir ce cadenas sans avoir à le détruire.

Chaque cadenas possède un code spécial qui sera utilisé par le TSA et les autres agences de sécurité dans les aéroports pour savoir quel outil utiliser pour l'ouvrir.

Tous les lieux de contrôle de sécurité de tous les aéroports aux Etats-Unis et maintenant dans beaucoup d'autres aéroports internationaux seront capables d'ouvrir le cadenas puis de le reverrouiller après inspection.

Rangez vos petits objets et sous-vêtements dans des sacs en plastique transparent, pour faciliter une fouille éventuelle et éviter le désordre lors de l'éventuelle fermeture de votre bagage par les agents de sécurité. Une lectrice nous a cependant signalé que, malgré des serrures aux normes TSA, celles-ci avaient été forcées au départ de Los Angeles (LAX.) Dans cet aéroport, et quelques autres, il est possible de suivre le trajet de sa valise et venir ouvrir les serrures si besoin est. Ce n'est pas le cas partout, et il est plus prudent de ne mettre en soute que des objets sans valeur et ne pas verrouiller les serrures.

La liste des opérations ou précautions à respecter pour franchir les contrôles de sécurité en Europe et aux USA, strictement appliquée dans les aéroports américains, est sensiblement la même :

  • sortir sa caméra vidéo et la placer dans un bac pour la faire passer dans le tunnel à rayons X
  • procéder de même pour un ordinateur portable
  • enlever ses chaussures et sa ceinture et les faire passer dans le tunnel
  • regrouper tous les objets métalliques (pièces de monnaie, téléphone portable, clés...) dans un même contenant avant de les passer dans le fameux tunnel
  • sortir son sac transparent "liquides-gels-aérosols" et le passer dans le tunnel
  • enlever sa veste ou son blouson et le soumettre également au contrôle des rayons X
  • ne pas soumettre aux rayons X des pellicules vierges ni même impressionnées : des équipements vieillots pourraient les endommager
  • être prêt à se défaire de son briquet ou de ses allumettes, interdits dans les avions.

En règle générale, une fois tout ceci accompli, le passage se fait sans difficulté. Cependant, les voyageurs dont le voyage comporte de multiples vols à l'intérieur des Etats-Unis, lorsque l'agence de voyage à scindé l'achat des billets en plusieurs groupes (cela représente souvent une économie substantielle), devront subir une formalité supplémentaire pour tous les billets qui apparaissent comme des allers simples.

C'est peut-être prendre les terroristes pour plus avares qu'ils ne sont, mais il y en a bien eu un suffisamment stupide pour dire à son instructeur, lors de cours de pilotage, qu'il n'avait pas besoin de savoir atterrir !

Un simple contrôle statistique peut conduire au même résultat. Lorsque c'est le cas, la carte d'embarquement est affectée de la mention "SSSS".

Les passagers ainsi désignés passent par un circuit spécial, où ils sont soumis à des contrôles plus stricts : des tampons d'ouate, passés à l'intérieur des chaussures, des bagages à main, sur l'ordinateur, cherchent à déceler la présence d'explosif. Une ferme palpation des bras, du torse et des jambes complète l'examen, accompagné de deux ou trois torsions de cravates, si l'on en porte une, pour s'assurer qu'elle ne dissimule pas un bowie knife ! On peut également leur demander d'allumer leur ordinateur portable, pour vérifier qu'il n'est pas truqué.

Dans certains aéroports (Détroit, par exemple), on a mis en service un nouveau type de portique, où il faut s'immobiliser quelques dizaines de secondes pendant qu'il émet une série de jets d'air comprimé, probablement censés soulever des vêtements du patient des poussières suspectes, analysées dans le même temps. A Phoenix, un autre type d'appareil examine l'éventuelle présence d'une arme dissimulée sous les vêtements du voyageur. La mise au point a été longue : il fallait, en même temps qu'il révélait avec suffisamment de précision la forme dangereuse, qu'il dissimule les détails d'un corps dénudé par les rayons.

Le personnel de la TSA est généralement aimable, mais ferme sur l'application des règles. Soyez d'humeur égale et coopérative. Ne faites pas de plaisanteries, même en français, du style, "la nitroglycérine est cachée dans les chaussettes" : vous risqueriez de passer un très mauvais moment, voire de faire un séjour en prison. Toutes ces formalités ne prennent que quelques minutes, mais paraissent quelque peu abusives lorsqu'y sont soumis à des vieillards, sortis pour l'occasion d'une chaise roulante, ou à des enfants en bas âge !

On entendra, ici ou là, quelque passager excédé marmonner que, plutôt que de faire subir chaque jour, au nom de la lutte contre le terrorisme, ces contrôles multipliés à des millions d'innocents, on ferait mieux de s'occuper des terroristes eux-mêmes, et qu'on entendrait moins crier "aux droits de l'Homme" le 11 septembre 2001, lorsque les gens sautaient des tours plutôt que de mourir brûlées vifs. Peut-être ! Mais cela n'empêche pas la prudence

Dans l'avion :

Vous aurez à remplir une fiche pour la douane, souvent disponible à l'enregistrement, toujours à l'arrivée et distribuée dans l'avion :

- pour les douaniers, la déclaration en douane.

Les 35 dollars indiqués sur la déclaration en douane indiquent, par exemple, la bouteille de bon Bordeaux que vous emmenez (soit disant) en cadeau.

Ce formulaire doit être rempli entièrement et sans rature, faute de quoi vous retournerez faire la queue pour le refaire.

En pratique, vous devez conserver sur vous dans l'avion :

  • Un stylo (votre voisin ne lit pas forcément nos conseils pratiques). Evitez les stylos à plume : avec la différence de pression, ils coulent longtemps après le décollage.
  • Votre carte d'embarquement ou votre billet, pour y retrouver le numéro du vol.
  • Votre passeport
  • Le nom et l'adresse complète d'un hôtel ou d'une résidence quelconque. Si vous avez l'intention de vous déplacer, indiquez l'hôtel où vous passerez la première nuit.

- pour la police des frontières, un formulaire d'exemption de visa :

Avant l'existence de l'ESTA (autorisation d'entrée en ligne), il fallait aussi remplir le formulaire ci-dessous, divisé en deux, dont une partie était conservée par la police des frontières (immigration). La seconde restait agrafée dans votre passeport pour la durée de votre séjour. En règle générale, la compagnie aérienne la récupérait au moment de l'enregistrement. Si vous entrez par la route, depuis le Mexique ou le Canada, vous pouvez encore le rencontrer.

Au passage de la frontière américaine :

Le passage de la frontière a lieu au moment où vous arrivez aux Etats-Unis : si vous avez une correspondance, vous devrez rendre le formulaire des douanes au premier aéroport. Policiers et douaniers sont accueillants ; certains même prononcent quelques mots de français. N'essayez pas de forcer la file pour gagner du temps, même si vous vous sentez en retard à une correspondance : c'est mal vu. Demandez à ceux qui vous précèdent de vous laisser passer en leur expliquant pourquoi. Comme beaucoup sortent du même avion que vous, il y a toutes les chances pour qu'ils parlent français.

L'entrée aux Etats-Unis se fait en deux étapes : d'abord, la police des frontières vérifie votre passeport, récupère le formulaire d'exemption de visa, prend votre photo (sans lunettes) et les empreintes digitales de vos deux index (avec un scanner, pour les conserver en mémoire) et vous pose quelques questions (en anglais) :

Venez-vous pour affaires ou tourisme ? Ou bien : quelle est la raison de votre voyage ? Combien de temps restez-vous aux Etats-Unis ?"

Une fois ce guichet franchi, vous récupérez vos bagages de soute, puis passez en douane et remettez la déclaration correspondante. C'est en général très rapide, mais le douanier peut vous demander si vous transportez des végétaux. Ceux-ci (fruits, légumes, plantes) sont proscrits, ainsi que viande fraîche ou non traitée et fromages aux laits crus. Les alcools sont limités à un litre par personne, quel qu'en soit le degré. Autrement dit, vous n'avez droit qu'à une seule bouteille, qu'il s'agisse de vin, de champagne, de pastis ou d'armagnac (à acheter, bien entendu, à la boutique "duty-free", à cause des règlements de sécurité). Tous les détails sur le site des douanes américaines :

http://www.cbp.gov/xp/cgov/travel/ (en particulier "Clearing customs").

Passeport biométrique - Visa pour les Etats-Unis

Un visa est-il nécessaire pour aller aux Etats-Unis ?

NON SI :

  • vous disposez d'un passeport récent (biométrique, électronique ou à lecture optique, dit Delphine)
  • vous venez pour tourisme ou affaires
  • la durée de votre séjour n'excèdera pas 3 mois

OUI SI :

  • votre passeport est d'un ancien modèle
  • vous venez vous installer, investir, étudier, travailler pour une entreprise ou une famille américaine
  • la durée de votre séjour doit être supérieure à 3 mois

Plusieurs pays ont signé avec les USA un accord autorisant leurs ressortissants à entrer sur le territoire américain pour une durée maximale de 90 jours, munis d'un simple passeport en cours de validité, complété par un formulaire ESTA à remplir d'abord sur Internet, puis à nouveau sur papier dans l'avion (I-94W), qu'il s'agisse d'un voyage de tourisme ou d'affaires (c'est-à-dire prospecter, rencontrer des clients ou des fournisseurs, donner ou prendre des commandes, signer des contrats, visiter une exposition ou se rendre à un séminaire...). Ce programme d'exemption de visa ne s'applique pas lorsqu'on vient poursuivre des études, accomplir un travail rémunéré ou non par une société américaine, y compris les stages, effectuer un séjour au pair, accompagner un conjoint embauché par une société ou un organisme implanté aux USA, pas plus qu'aux investisseurs ni aux journalistes.

Il ne s'applique pas non plus aux touristes qui utilisent un moyen de transport privé, bateau ou avion (ça ne doit pas être les plus nombreux !), ou viennent sans billet de retour. Lorsqu'on arrive en voiture du Canada (même après y être entré en venant des USA), on doit acquitter une petite taxe (6 dollars en 2010) et remplir (à nouveau) le formulaire I-94W. Les nombreux types de visas possibles et la procédure sont indiqués ici :

http://french.belgium.usembassy.gov/how_to_apply.html

N'essayez pas de partir comme touriste, puis d'essayer sur place de changer de statut ou d'allonger votre séjour, c'est impossible : il vous faudrait revenir au pays et faire une demande de visa avant de pouvoir retourner aux Etats-Unis. Chaque billet d'avion est associé à une personne et il est donc nécessaire, au moment de la réservation, d'avoir tous les passeports en main.

Pays signataires du programme d'exemption de visa :

France, Belgique, Suisse, Luxembourg, Monaco, Andorre, Allemagne, Australie, Autriche, Brunei, Corée du Sud, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Japon, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Malte, Norvège, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Portugal, République Tchèque, Royaume-Uni, Saint Marin, Singapour, Slovaquie, Slovénie, Suède.

Voisin des Etats-Unis, le Canada est soumis à une réglementation particulière :

http://www.getyouhome.gov/html/lang_fre/index.html

Il faut, pour bénéficier de l'exemption de visa, être titulaire d'un passeport :

  • biométrique (électronique) délivré à partir du 26 octobre 2006, comportant une puce et une photo numérique, non collée mais imprimée;
  • à lecture optique (dit Delphine) délivré entre le 26 octobre 2005 et le 26 octobre 2006, comportant une photo numérique, non collée mais imprimée, ou une puce;
  • à lecture optique (dit Delphine) antérieur au 26 octobre 200

La Belgique délivre depuis fin 2004 des passeports biométriques avec une puce incorporée. Ce produit répond aux hautes normes technologiques et sécuritaires de l'Organisation de l'Aviation Civile Internationale (O.A.C.I.).

Dans une première phase, conformément aux accords internationaux, la puce comporte des informations comme les données d'identité, la signature et la photo, informations qui sont visibles à l'œil nu sur la page 2 du passeport. Dans cette première phase, l'empreinte digitale n'est pas encore reprise sur la puce.

La deuxième phase a commencé. Depuis juin 2010, les premiers passeports biométriques belges avec empreintes digitales enregistrée sur leur puce sont en effet en circulation. Ces nouveaux passeports biométriques seront d’abord délivrés dans nos ambassades et consulats (calendrier). A partir du printemps 2012, les administrations communales et provinciales belges seront progressivement équipées et commenceront elles-aussi à délivrer ces nouveaux passeports.

Autres noms donnés au passeport biométrique : e-passeport ou passeport électronique.

Un conseil : conservez votre passeport en lieu sûr et évitez de lui faire subir un traitement qui pourrait endommager le circuit électronique (pliage, déchirure, températures extrêmes, champs magnétiques, micro-ondes...). 

En 2004, la Belgique faisait figure de précurseur en introduisant une puce électronique dans ses passeports. Sur celle-ci figuraient les données personnelles, la signature et la photo du détenteur du passeport.

Progressivement, un nouveau cap est franchi avec l’introduction des empreintes digitales.

Une harmonisation européenne 

Nous sommes quelques 500 millions de citoyens européens à être concernés par ces mesures. Les nouveaux passeports biométriques répondent en effet à une exigence de l’Union européenne.

En instaurant la biométrie dans les passeports de ses citoyens, l’Union européenne entend améliorer la sécurité :

  • Des citoyens eux-mêmes : en leur garantissant un document de voyage quasi infalsifiable et donc une plus grande protection contre l’usurpation de leur identité;
  • Des territoires : en luttant contre la fraude à l’identité - en constante augmentation - qui touche de nombreux Etats.

Quand, comment, pourquoi ?

Si le principe de base est le même, les nouvelles procédures et leurs conséquences diffèrent légèrement selon que vous habitiez en Belgique ou à l’étranger.

Vous êtes belge et vous résidez en Belgique ?
Les nouveaux passeports biométriques vous concernent peut-être déjà.

De plus en plus de communes délivrent des passeports avec empreintes digitales

C’est fin 2012 que la biométrie est arrivée dans la toute première commune belge. Depuis octobre 2013, de nombreuses autres communes délivrent elles-aussi ces nouveaux passeports biométriques avec empreintes digitales.

D’ici mars 2014, toutes les communes belges seront concernées.

Si votre commune vous délivre un passeport avant d’être équipée pour enregistrer vos données biométriques, celui-ci restera valable sans restriction pendant toute sa durée de validité (5 ans).

Les nouveaux passeports biométriques contiennent 4 types de données :

  1. Votre identité et votre nationalité
  2. Les empreintes digitales de 2 de vos doigts, prioritairement les index (à partir de 12 ans)
  3. Votre photo
  4. Votre signature

Comptez quelques minutes à peine pour l’enregistrement de votre photo, de vos empreintes et de votre signature.

De nouveaux critères pour votre photo

Vous devrez apporter une photo d’identité pour votre demande de passeport. L’employé communal scannera cette photo et le programme vérifiera directement si elle est conforme aux normes O.A.C.I imposées par l’Europe.

Si ce n’est pas le cas, vous devrez revenir avec une nouvelle photo conforme.

Pensez donc à vérifier à l’avance les nouveaux critères obligatoires.

Ne souriez plus sur vos photos de passeport !

Si vous avez besoin d’un nouveau passeport, soyez très attentif à votre photo.

Elle doit en effet être conforme aux normes de l'O.A.C.I. (Organisation de l’Aviation Civile Internationale). Ces normes sont plus strictes que par le passé.

Si votre photo n’est pas conforme, votre commune devra la refuser

Quatre réflexes de base à adopter

Lorsque vous faites votre photo, pensez à :

  1. Avoir une expression neutre : bouche fermée, pas de sourire.
  2. Garder la tête et les épaules droites, face à l’objectif.
  3. Bien dégager votre visage : on doit voir votre front, votre menton et la naissance des oreilles.
  4. Avoir les yeux bien visibles : pas de reflet dans les lunettes, pas de verres teintés, pas de monture trop large ou qui passe au ras des yeux.

Tous les autres critères de l’O.A.C.I sont aussi très importants.

Pour en savoir plus et pour voir des exemples concrets, cliquez ici (PDF, 2.58 MB).

Pour consulter le document officiel de l’O.A.C.I, cliquez ici (PDF, 514.49 Kb).

Chaque demandeur de passeport devra faire enregistrer ses empreintes digitales.

L’Europe a prévu 2 exceptions :

  1. Les enfants de moins de 12 ans.
  2. S’il est physiquement et définitivement impossible d’enregistrer vos empreintes (doigts absents, un handicap ou malformation de la main, etc.).

Initié au début des années 2000, ce mouvement européen de sécurisation des documents de voyage s’est construit au travers :

  • Du règlement européen 2252/2004 du Conseil du 13.12.2004;
  • De la décision d’exécution de la Commission du 28.02.2005 sur la photo;
  • De la décision d’exécution de la Commission du 28.06.2006 sur les empreintes digitales.  

Un double objectif de sécurité

En instaurant la biométrie dans les passeports de ses citoyens, l’Union européenne entend améliorer la sécurité :

  • Des citoyens eux-mêmes : en leur garantissant un document de voyage quasi infalsifiable et donc une plus grande protection contre l’usurpation de leur identité;
  • Des territoires : en luttant contre la fraude à l’identité - en augmentation constante - qui touche de nombreux Etats

Un passeport sûr et infalsifiable

Depuis fin 2013, la Belgique est le 39ème état participant au Public Key Directory (PKD) de l’OACI (Organisation de l’Aviation Civile Internationale). Le PKD est un système international permettant d’échanger les certificats pour vérifier l'authenticité et l'intégrité des puces électroniques, par exemple celles des passeports. Grâce à un complexe échange de codes, les Etats membres du PKD peuvent ainsi s'assurer que chaque passeport présenté à leurs frontières a bien été délivré par l'autorité étrangère officielle. Grâce à ce PKD, toute tentative de falsification de passeport ou de modification des données sur la puce peut donc être immédiatement détectée à la frontière.

Le Fond des Frontières Extérieures de la Commission européenne a cofinancé l’adhésion de la Belgique au PKD de l’O.A.C.I.

Mon passeport a disparu ! Que faire ?

Personne ne vous l'a réclamé depuis que vous êtes arrivé aux USA, mais ce n'est pas une raison pour vous promener à l'étranger sans pièce d'identité. Ne gâchez pas vos vacances : adressez vous au consul le plus proche : liste des consulats francophones aux Etats-Unis. Bien entendu, seul ceux de votre pays pourront vous aider.

Avant même de partir en voyage, pensez à faire une photocopie couleur de votre passeport que vous garderez tout le temps avec vous, dans un endroit séparé de votre vrai passeport.

Faites aussi une photo ou scan de la page d’identité de votre passeport ainsi que de votre ou vos visas et envoyez-les sur votre boîte mail (si vous ne l’avez pas déjà fait, faites-le après avoir lu cet article, ok ?). Ainsi, vous les aurez toujours à disposition si vous perdez votre passeport et n’aurez qu’à trouver un cybercafé où vous pourrez imprimer le scan.

Gardez en aussi une copie sur une clé USB et prenez-le en photo avec votre Smartphone ou appareil photo numérique. Mieux vaut être prudent.

Sachez que vous êtes censé l’avoir tout le temps avec vous à l’étranger dans le cas d’un contrôle de police, ainsi que si vous souhaitez entrer en club ou dans un bar (obligatoire de le présenter en Australie par exemple).

Personnellement, dès que je peux m’en passer je le laisse à l’hôtel ou à la guesthouse dans un endroit bien caché.

Première chose à faire si vous ne trouvez plus votre passeport ou qu’on vous l’a volé : aller au poste de police local remplir une déclaration de vol que vous devrez signer. Ceci afin que celui qui vous l’a volé n’usurpe pas votre identité, et afin de démarrer une enquête de police afin de retrouver votre passeport (même si dans la plupart des cas ça ne mène à rien…).

Ensuite, rendez-vous au consulat belge ou à l’ambassade de belgique la plus proche pour déclarer la perte/vol du passeport et vous faire remettre un laissez-passer vous permettant de revenir en Belgique.

Il vous faudra alors refaire les démarches administratives nécessaires pour l’obtention d’un nouveau passeport soit sur place si vous restez longtemps dans le pays ou vous êtes, soit à votre retour en Belgique (le formulaire de déclaration de vol fourni par la police vous permettra de passer les contrôles de douanes).

A l’ambassade ou consulat belge du pays où vous vous trouvez, vous devrez fournir :

  • Une déclaration de perte ou de vol (que vous pouvez imprimer ici)
  • Le récépissé de la déclaration de vol que vous aura fourni la police
  • Un formulaire de demande (à signer et à compléter) : vous pourrez l’imprimer à cette adresse.
  • 86 € en timbres fiscaux
  • Deux photos d’identités récentes (au format 35 mm x 45 mm). Soit vous les fournissez vous-même, soit vous pouvez les faire faire au consulat/ambassade mais il faudra payer un supplément.
  • un justificatif de domicile (quittance de loyer, facture d’électricité, etc…) => Pensez à en scanner un avant de partir et à l’envoyer sur votre boîte mail.
  • Si on ne vous l’a pas aussi volé ou que vous l’avez perdue, prenez aussi votre carte d’identité ou tout autre papier d’identité à l’ambassade/consulat belge.

Le passeport vous sera remis en main propre, au bout de deux à trois semaines. Je sais que c’est long, mais les passeports ne sont pas faits sur place et les délais dépendent aussi de la période et de l’endroit où vous vous trouvez.

A noter qu’il est aussi possible d’obtenir dans certains cas un passeport d’urgence valable un an (voir ci-dessous).

Admettons que vous ayez un vol pour Miami ou pour Mexico dans deux jours : votre valise est faite, et vous êtes prêt(e) à dégainer la crème solaire et maillot de bain. Mais là c’est le drame, vous ne retrouvez plus votre passeport…

Vous êtes foutu… ou alors :

Il est possible d’obtenir un “passeport temporaire d’urgence” en 24H à condition que vous deviez voyager pour raison médicale ou familiale grave, ou pour raison professionnelle MAIS vous pouvez toujours tenter votre chance en leur expliquant votre situation, quitte à insister un peu…

Ce passeport s’obtient au Service Population de votre ville.

Sans être forcément parano, soyez vigilant afin d’éviter de vous faire voler votre passeport. N’hésitez pas à retourner aux endroits ou vous pensez l’avoir oublié/fait tomber (bar/nightclub/taxi…) et à fouiner les moindres recoins de votre chambre d’hôtel et à demander au staff. Qui sait, avec un peu de chance quelqu’un l’aura retrouvé et mis de côté en attendant que vous veniez le récupérer.

Obtention d'un visa :

  1. Fixer un rendez-vous par l'intermédiaire du centre d'appel.  Numéro : +32-(0)2-7881200. L’appel coûtera 15€ (TVA incluse). lire 

Tout demandeur de 14 ans et plus doit solliciter son visa en personne.  Il n'est pas possible de se rendre à l'ambassade pour demander un visa sans rendez-vous préalable. Les rendez-vous s'obtiennent exclusivement par l'intermédiaire du centre d'appel: +32-(0)2-7881200 (prix : 15 euros par appel).

En cas d'urgence (c.-à-d uniquement en cas d'une urgence médicale/ d'un décès dans la famille/aux Etats-Unis, contactez le centre d'appel au +32-(0)2-7881200 et stipulez qu'il s'agit d'une urgence médicale. Au moment de l'interview, vous devrez présenter des pièces justificatives de l'urgence médicale/du décès.

Nous acceptons également les demandes de visa des personnes non résidentes en Belgique. Cependant, vous pouvez rencontrer des difficultés à démontrer à l’officier consulaire que vous êtes qualifié pour obtenir un visa ici.  En effet, des difficultés de langue peuvent surgir lors de l’entretien avec l’officier consulaire. A noter aussi que l’officier consulaire ne connait pas nécessairement toutes les conditions locales dans les autres pays.

  1. Préparer les documents suivants :
      • complétez le formulaire de visa de séjour temporaire DS-160, disponible sur https://ceac.state.gov/genniv .  Pour des instructions détaillées, cliquez ici. Imprimez la page de confirmation du formulaire DS-160.
      • un passeport en cours de validité contenant au moins deux pages blanches. Le passeport doit être valable pour le séjour envisagé aux Etats-Unis. Les passeports de certains pays sont considérés étant valables 6 mois au-delà de leur date d'expiration. Pour plus d'informations, cliquez ici.
      • des documents de référence qui peuvent varier en fonction du type de visa. IMPORTANT : pour savoir quels sont les documents suggérés, cliquez sur le lien « Catégories de visas non-immigrants » dans la colonne de gauche.
      • une photo d'identité, prise durant les 6 derniers mois, sur fond blanc, de 5 cm x 5 cm.  Ce format est plus grand que le format standard de photo d'identité belge! La photo doit être en couleur et de face.  Votre demande de visa ne sera pas traitée si votre photo ne correspond pas à ces caractéristiques.  Pour des indications détaillées et une liste de photographes, cliquez ici.  
      • une preuve originale de paiement des frais de demande de visa sur le  compte-en-banque de l'ambassade. Le Département d’Etat applique différents tarifs (Machine-Readable Visa Fee) en fonction des différents types de visa. Cliquez ici pour consulter un tableau avec les différents types de visa et les tarifs correspondants.  Le montant pour couvrir les frais de demande de visa doit être versé sur le compte-en-banque de l'Ambassade: IBAN: BE29 0016 0507 5164; BIC: GEBABEBB, au moins 4 jours ouvrables avant la date de votre rendez-vous.  Indiquez le nom complet du demandeur de visa sous la rubrique 'communication'.  Ces frais ne sont pas remboursables, même si le visa n'est pas accordé. 

        Taux de change : A dater du 9 octobre 2013, le taux de change en vigueur est de 1,00 dollar pour 0,75 Euros.  Ce taux s’applique pour toutes les transactions consulaires. Nous vous remercions de ne pas utiliser le taux en vigueur sur le marché des changes, ni un autre taux.  Les frais de demande de visa doivent être payés en EUROS. 

        IMPORTANT : Pour que votre demande de visa soit acceptée, veuillez soumettre une preuve de paiement qui montre que votre compte a été débité et que le compte de l'ambassade a été crédité du montant approprié.

        Preuves de paiement acceptables


        Important : Certaines nationalités doivent s'acquitter de frais supplémentaires qui varient selon les accords de réciprocité en fonction de la nationalité du demandeur. Ces frais doivent être payés au consulat lors de l'interview.
      • Comme votre passeport avec le visa vous sera renvoyé par la poste : une enveloppe Postpac (format 1 ou 2) à votre nom et votre adresse.  Une envelope par personne.
      • IMPORTANT: Inscrivez votre nom et adresse (adresse de domicile ou du lieu de votre travail) sur l’enveloppe.  Collez les timbres sur l’enveloppe. 
        -Veuillez ne pas utiliser de vignettes d'affranchissement, mais des timbres postaux.
        - L’enveloppe Postpac doit être accompagnée par un récipissé pour l’envoi recommandé.  Inscrivez votre nom et votre adresse sur ce récipissé.  Prenez note du code à barres inscrit sur le récipissé.

        Vous ne recevrez pas votre visa lors de l’interview.  L’envoi du courrier recommandé prend en moyenne 5 jours ouvrables.  Un envoi international prend généralement plus de 5 jours ouvrables. En cas de réception tardive de votre passseport, l’ambassade ne peut être tenue responsable pour des frais encourus pour le changement de billets d’avion ou de réservation de vol.  N'effectuez donc pas de réservations fermes avant d’avoir reçu votre passeport de retour. Vous ne pouvez pas récupérer votre visa à l’ambassade.
  1. Vous rendre à l'entretien.
    Présentez-vous à la section consulaire avec les documents requis. Notez que l’attente peut être de plusieurs heures.
  2. Récupérer votre passeport par courrier recommandé
    Certains dossiers peuvent exiger des autorisations et des délais supplémentaires. Certains visas temporaires de travail peuvent entrainer des délais de plusieurs jours.

EN RESUME

Formalités d'entrée aux USA

Les voyageurs de nationalité belge ou des pays suivants (Allemagne, Andorre, Australie, Autriche, Brunei, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Islande, Irlande, Italie, Japon, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Monaco, Norvège, Nouvelle Zélande, Pays-Bas, Portugal, République de Corée, République Tchèque, Royaume-Uni, Saint Marin, Singapour, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse), y compris les enfants, quel que soit leur âge, se rendant aux Etats-Unis pour un voyage touristique, un voyage d'affaires ou un transit, n'ont plus besoin d'être en possession d'un visa à condition de :

    1. Présenter un passeport biométrique ou électronique en cours de validité (quelle que soit la date d’émission). A défaut, l'obtention d'un visa ou d’un nouveau passeport sera obligatoire. La validité du passeport 6 mois après la date de retour n’est pas demandée pour aller aux USA.
  1. Avoir reçu une autorisation ESTA
  2. Avoir un billet d'avion aller-retour ou un billet de croisière (prouvant votre sortie du territoire US, qu'importe le lieu d'entrée et de sortie)
  3. Projeter un séjour de 90 jours maximum (le séjour ne peut être prolongé sur place, le visiteur ne peut pas changer de statut, accepter un emploi ou étudier).
  4. Présenter une preuve de solvabilité (carte de crédit, chèques de voyage, etc).

 

Attention, le visa est toujours nécessaire pour certaines catégories de voyageurs (exemple : visa précédemment refusé). Pour toute information sur les visas, nous vous invitons à consulter le site Internet de l’Ambassade des USA à Bruxelles ou de l'ambassade des USA dans votre pays de résidence.

 

LE FORMULAIRE "ESTA"

L’ESTA (Electronic System for Travel Authorization) est un formulaire obligatoire à remplir en ligne par tout ressortissant belge en prévision de son voyage aux USA. Il permet d’avoir, en amont du voyage, une autorisation d’entrée aux USA sous le régime du VWP (Visa Waiver Program, remplaçant la traditionnelle « feuille verte »). Parmi les renseignements demandés figurent les noms et prénoms, numéro de passeport, pays de résidence…

La demande d’autorisation ESTA est obligatoire depuis le 12 janvier 2009 pour tout passager :

 

  • de nationalité belge ou d’un pays adhérant au Visa Waiver program (cf liste des pays mentionnés plus haut)
  • effectuant un déplacement aux USA pour du tourisme et pour moins de 90 jours
  • transitant par les Etats-Unis dans le cadre d’un voyage effectué vers un autre pays. Dans ce cas, les demandeurs devront écrire « in transit » dans l’encadré réservé à leur destination finale.
  • arrivant sur le territoire américain par voie aérienne ou maritime (hors bateaux privatifs)

 

Adultes et enfants (quel que soit leur âge) sont soumis à cette procédure. En revanche, l’ESTA n’est pas demandé aux personnes étant en possession d’un visa, ni aux personnes se rendant aux USA par voie terrestre depuis le Mexique ou le Canada. Le voyageur doit être doté de cette autorisation de voyage électronique avant d’embarquer sur un avion. A défaut, il se verra refuser l’entrée sur le sol américain. 

 

L’ESTA est valable pour une durée de 2 ans ou jusqu’à expiration du passeport (si expiration dans les 2 ans à venir).

Le formulaire peut être rempli au plus tard 72 heures avant le départ mais il est recommandé de le faire aussitôt le voyage planifié.

 

La démarche d’obtention du formulaire ESTA est à effectuer par le passager lui-même sur le site Internet officiel ESTA mis en place par les autorités américaines. L’information communiquée par le client est validée par rapport à son passeport et n’a pas de rapport avec son billet. Depuis le 15 août 2012, il est possible de faire des demandes ESTA groupées sur le site officiel et donc de payer en une seule fois.

Nous vous recommandons d’imprimer votre autorisation ESTA et de la conserver avec vous durant votre voyage. Conservez également votre numéro ESTA durant et après votre voyage pour un futur séjour aux Etats-Unis.

Une nouvelle demande d’autorisation ESTA est exigée notamment lorsque le voyageur dispose d’un nouveau passeport. 

 

Depuis le 8 septembre 2010, le formulaire ESTA est payant à hauteur de 14US$ par personne. Cette taxe est payable sur le site internet officiel par carte bancaire uniquement.

 

POUR INFORMATION

 

Le formulaire d'autorisation de sortie du territoire ni aucun autre document ne sont, à ce jour, demandés aux mineurs, même lorsqu’ils voyagent seuls.

Aux frontières terrestres (entre le Canada et les Etats-Unis, et entre le Mexique et les Etats-Unis), vous devrez vous acquitter d'une taxe de US$6, payable uniquement en espèces. Vous devrez également présenter votre passeport (valable pour entrer sur le territoire américain), votre billet de retour pour la Belgique et une preuve de solvabilité.

 

Douane & Immigration

 

 

 

 

 

DOUANES AMERICAINES

Que pouvez-vous apporter avec vous et que pouvez-vous rapporter des Etats-Unis ?

Produits autorisés :

 

  • 1 litre de vin ou d'alcool (le voyageur doit être âgé de minimum 21 ans)
  • 200 cigarettes ou 50 cigares ou 2 kg de tabac
  • Cadeaux d'un montant total ne dépassant pas US$100
  • Tout aliment industriellement sous vide 
  • Vos médicaments (avec une ordonnance traduite en anglais)


Liquides, gels et aérosols :

 

Depuis le 26 septembre 2006, ils sont de nouveau autorisés dans les bagages cabine. Toutefois, ces articles devront être rangés dans un sac plastique transparent refermable et ne devront pas dépasser 100ml. Le volume total du sac ne devra pas dépasser 1 litre. Les articles achetés en duty free sont, eux, autorisés quelle que soit leur contenance.

 

 

 

Produits interdits :

 

  • Les viandes, produits végétaux, et articles dangereux (armes, couteaux, limes, ciseaux, objets tranchants, allumettes...) sont interdits dans les bagages à main mais autorisés dans les bagages en soute
  • Depuis le 14 avril 2005, les briquets sont interdits en cabine et en soute
  • Les liquides, crèmes de soin, dentifrices, gels et tous autres produits de même nature sont interdits en cabine si leur contenance est supérieure à 100ml et qu’ils n’ont pas été achetés en duty free.

 

LE CONTRÔLE DE L'IMMIGRATION

 

Les ressortissants étrangers qui sollicitent l’entrée aux Etats-Unis doivent remplir :

 

  • un formulaire I-94 (blanc) s’ils sont titulaires d’un visa valide,
  • un formulaire I-94 W (vert) s’ils voyagent dans le cadre du Programme d’Exemption de Visa (ESTA)

 

Le formulaire est remis au voyageur par la compagnie aérienne et doit être présenté à un officier d’immigration (Ministère de la Sécurité Intérieure – Department of Homeland Security (DHS) – CBP) au poste frontière lors des formalités d’admission sur le territoire. L’officier détache le coupon et l’agrafe au passeport. Le coupon agrafé au passeport mentionne la date d’entrée aux Etats-Unis et la durée de séjour autorisée.

 

A la sortie du territoire, le coupon doit être retiré du passeport au comptoir d’enregistrement par un agent de la compagnie aérienne. Il arrive que ce coupon ne soit pas retiré et le titulaire du passeport n’est pas enregistré comme ayant quitté le territoire. Ceci peut entraîner ultérieurement l’annulation du visa ou conduire à une procédure de refoulement (les ressortissants étrangers qui ne se conforment pas à la durée de séjour autorisée dans le cadre du Programme d’Exemption de Visa ne peuvent être admis de nouveau aux Etats-Unis sans visa).

 

DOUANES BELGES

Des droits de douanes et des taxes sont applicables dès lors que l'on effectue des achats dans un pays non membre de l'Union Européenne pour un montant supérieur à 430 euros par personne âgée de plus de 15 ans. Plus d'information ici.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×