UK - US

 

L’anglais est l’une des langues les plus parlées et les plus étudiées dans le monde. Son essor est tel qu’à l’heure actuelle, près de 2 milliards de personnes dans le monde parleraient cette langue. Langue maternelle pour 725 millions de personnes, langue étrangère pour 750 millions… L’anglais est aussi la deuxième langue reconnue et apprise dans les quatre coins du monde, dans 75 pays différents. Langue des affaires par excellence, elle s’est imposée auprès de nombreuses organisations internationales. Force est de constater que ces chiffres sont en constante augmentation, que ce soit pour l’utilisation de l’anglais en affaires ou au quotidien ! Mais si un quart de la population mondiale parle anglais, combien savent qu’il n’y pas qu’une seule langue anglaise et que les variantes présentent des particularités bien différentes ?

 

L’anglais britannique : La première langue anglaise

 

L’anglais britannique est la langue parlée au Royaume-Uni. C’est un langage germanique occidental tirant ses racines du dialecte du Nord-Ouest de l’Allemagne et du Nord des Pays‑Bas. Langue maternelle de l’Angleterre, l’Écosse, l’Irlande du Nord et le Pays de Galles, il s’agit également de l’anglais officiel reconnu par l’Union européenne. De nos jours, plus de 700.000 personnes rejoignent le Royaume-Uni tous les ans pour apprendre l’anglais britannique.

 

L’anglais américain : L’anglais rapporté en Amérique

 

L’anglais américain est l’anglais parlé aux États-Unis d’Amérique. Cette langue a été rapportée par les Anglais en Amérique du Nord au cours du 17ème siècle. Si un dialecte anglo‑américain y était courant au cœur du 19ème siècle, à l’heure actuelle, l’anglais américain est la seule langue de référence admise sur le continent américain que ce soit dans les écoles ou les maisons d’éditions. Propulsé par la notoriété des musiques et des films américains, l’anglais américain, ses dialectes, son accent et ses expressions, sont plus familiers.

L'anglais britannique et l'anglais américain : les principales différences

Principales différences entre l'anglais britannique et l'anglais américain :

usvsuk.jpg 

PRINCIPALES MODIFICATIONS ORTHOGRAPHIQUES

Attention, la règle ne s'applique pas forcément pour tous les mots anglais du même type (par exemple, n'en déduisez pas que tous les termes se terminant par RE se transforment en ER comme center). Il vaut mieux apprendre par cœur les termes qui sont modifiés, en les classant par catégorie. Voici les principales catégories :

OUR devient - OR :

UK (-OUR)

US (-OR)

colour

color

favourite

favorite

honour

honor

SE devient – ZE : 

UK (-SE)

US (-ZE)

analyse

analyze

criticise

criticize

memorise

memorize

L devient -LL : 

UK (-L)

US (-LL)

enrolment

enrollment

fulfil

fulfill

skilful

skillful

RE devient –ER : 

UK (-RE)

US (-ER)

centre

center

metre

meter

theatre

theater

OGUE devient –OG : 

UK (-OGUE)

US (-OG)

analogue

analog

catalogue

catalog

dialogue

dialog

AE devient -E- : 

UK (-AE-)

US (-E-)

encyclopaedia

encyclopedia

manoeuvre

maneuver

mediaeval

medieval

QUE devient –K : 

UK (-QUE)

US (-K)

cheque

check

chequer

checker

GE- devient -G- :

UK (-GE-)

US (-G-)

ageing

aging

arguement

argument

judgement

judgment

ENCE devient –ENSE : 

UK (-ENCE)

US (-ENSE)

defence

defense

licence

license

CAS PARTICULIER DES VERBES QUI SE TERMINENT PAR UNE VOYELLE SUIVIE D'UN L

Quand on ajoute une terminaison :
 

En anglais britannique : on double le L final.

En anglais américain, on double le L si l'accent porte sur la 2ème syllabe :

INFINITIF

British

American

counsel

counselling

counseling

equal

equalling

equaling

model

modelling

modeling

quarrel

quarrelling

quarreling

signal

signalling

signaling

travel

travelling

traveling

excel

excelling

excelling

propel

propelling

propelling

MOTS COMPLETEMENT DIFFERENTS

UK

US

Torch

Flashlight

Petrol

Gas

Football

Soccer

Biscuit

Cookie

Nappy
(on a baby)

Diaper
(on a baby)

Tin
(of food)

Can
(of food)

Lift

Elevator

Lorry

Truck

Bonnet
(of a car)

Hood
(of a car)

Boot
(of a car)

Trunk
(of a car)

Rubber

Eraser

jewellery

jewelry

draught

draft

pyjamas

pajamas

plough

plow

programme

program

tyre

tire

et aussi... 

FRANÇAIS

ANGLAIS BRITANNIQUE

ANGLAIS AMÉRICAIN

l'aluminium

aluminium

aluminum

une antenne

an aerial

an antenna

un appartement

a flat

an apartment

un ascenseur

a lift

an elevator

une aubergine

an aubergine

an egg-plant

l'automne

autumn

autumn / fall

une autoroute

a motorway

a highway

une auto-tamponneuse

a dodgem

a bumper-car

la barbe-à-papa

candy floss

cotton candy

un biscuit

a biscuit

a cookie

une boîte de conserve

a tin

a can

une paire de bretelles

a pair of braces

a pair of suspenders

un café

a pub

a bar

un camion

a lorry

a truck

un cinéma

a cinema

a movie theater

le cinéma

the cinema

the movies

un clochard

a tramp

a bum

le coffre (d'une voiture)

the boot

the trunk

être en colère contre

to be angry with

to be mad at / to be angry with

une courgette

a courgette

a zucchini

une cuisinière

a cooker = an oven

an oven

un CV

a CV

a résumé

un dessert

a pudding = a sweet

a dessert

des détritus

rubbish

garbage

un éboueur

a dustman

a garbage collector

de l'essence

petrol

gas(oline)

un facteur

a postman

a mailman

un film

a film

a movie = a film

fou

mad = crazy

crazy

un gilet

a waistcoat

a vest

maman

mum

mom

un manège

a merry-go-round

a carousel

un pantalon

trousers

pants

un parking

a carpark

a parking lot

une pharmacie

a chemist's shop

a pharmacy = a drugstore

une poubelle

a dust bin

a garbage can

une robe de chambre

a robe

a dressing-gown

un téléphone portable

a mobile phone

a cell phone = a mobile phone

une tétine

a dummy

a pacifier

un tricot de corps

a vest

an undershirt

un trottoir

a pavement

a sidewalk

des vacances

a holiday = holidays

a vacation

1518.jpg

EXEMPLES D'EXPRESSIONS QUI N'ONT PAS LE MEME SENS EN ANGLAIS BRITANNIQUE ET EN ANGLAIS US :

  • 'to wash up' in American English means to wash your face and hands, not to wash the dishes ... so if you offer to help someone wash up, that person had better be a child.
    to wash up = (US) se laver le visage et les mains | (GB) laver la vaisselle
  • in American English, to 'knock someone up' means 'to get a woman pregnant' and has nothing to do with waking someone up!
    to knock someone up = (US) mettre quelqu'un en cloque - (GB) réveiller quelqu'un

L’anglais du Canada

Au Canada, la préférence va vers les conventions orthographiques britanniques: colour, travelled, etc. En revanche, le lexique penche nettement vers l’anglais américain, même s’il comprend quelques mots et expressions britanniques: tap plutôt que faucet, bill (au restaurant) plutôt que check, boot plutôt que trunk pour un coffre de voiture et railway plutôt que railroad.

Au Québec, où le français est l’unique langue officielle, la langue des anglophones, minoritaires, a intégré de nombreux mots et expressions français: on dit facilement autoroute, syndicat, régie, caisse, sans parler de francophone, anglophone et allophone, une invention canadienne pour désigner «une personne qui n’est ni francophone ni anglophone».

Les francophones du Québec luttent pour la défense de la langue française au Canada, et on peut constater un phénomène intéressant: les anglophones du Québec attribuent à certains mots anglais le sens de leur «sosie» français : professor (dans le sens de teacher), security (safety), etc.

L’anglais d’Australie

En Australie, l’anglais a pris quelques couleurs locales aussi. L’influence des langues aborigènes se cantonne presque entièrement aux noms de lieux, de plantes et d’animaux (Wollongong, Wagga Wagga, mulga, kangaroo, wombat, dingo). La variété d’anglais est, à quelques exceptions près, plutôt britannique qu’américaine.

Ce qui caractérise le plus l’anglais d’Australie, c’est l’accent et le langage informel et notamment l’utilisation de formes diminutives en -ie: barbie (barbecue), bikkie (biscuit), cozzie (swimming costume), lippie (lipstick), mozzie (mosquito), surfie (surfboarder), truckie (truck driver), etc.

Un grand nombre de mots et d’expressions propres aux Australiens et aux Néo-Zélandais se sont imposés en anglais britannique par les films, les feuilletons et autres émissions télévisées : arvo (afternoon), bludge (quémander), chook (poulet), crook (malade), hoon (malotru), lolly (bonbon), pom/pommie (britannique), smoko (pause au travail).

L’anglais de Nouvelle-Zélande

Tout comme en Australie, l’anglais de Nouvelle-Zélande a emprunté des mots de la langue Maori, la langue polynésienne des aborigènes du pays. La plupart sont des noms issus de la flore et de la faune locale : des noms d’oiseaux (kiwi, kakapo, moa), de plantes (kanuka, kauri, manuka) et de poissons (tarakihi, hapuku).

On trouve également dans le parler des Néo-Zélandais de nombreuses expressions employées par leurs voisins Australiens. Toutefois, certains usages leur sont propres : bach (petite maison de vacances), chilly bin (glacière), dairy (épicerie du coin), jandal (tong), kiwi (désigne un Néo-Zélandais), wop (localité rurale ou juste à l’extérieur d’une ville).

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×