La p'tite histoire

 

Cette histoire débute dans le Milwaukee en 1903.

Une époque riche en projets et en entreprises nouvelles. L’histoire de l’automobile ayant déjà bien marqué le pas, ce fut au tour de plusieurs constructeurs de motocyclettes d’emboiter la course. Deux amis, Bill Harley et Arthur Walter Davidson, construisent une moto actionnée par un moteur essence à un cylindre.

De par sa conception très fiable et robuste, ce premier exemplaire fut aussitôt vendu.

 

En 1905, travaillant d’arrache pied, les deux associés comptabilisaient onze motos nouvelles.

Puis en 1908, s’entourant de deux ouvriers, ils en étaient à 154. Puis, afin de mieux répondre aux nouvelles commandes, vingt employés à plein temps, besognaient et façonnaient chacun des modèles uniques en leur genre. La machine à gagner l’asphalte était lancée.

 

Un an plus tard les ventes explosèrent littéralement. L’usine s’agrandit et le premier moteur de 1000 cm³ vit le jour grâce à Bill Harley.

 

Deux cylindres ayant une inclinaison de 45° offrirent l’image et le Logo Harley Davidson au monde entier. Et pourtant, c’est paradoxal à dire, Harley n’a pas inventé ce nouveau système à 45° ! Il a juste suivi la tendance de ces ingénieux concepteurs qui n’eurent pas autant de chance que la firme.

 

En 1910, le Logo Officiel que nous connaissons tous, est placé sur chaque moto.

 

HD s’engage dans les plus grandes courses moto du pays et les gagne presque toutes, grâce à son endurance. Mais ce qui compta par-dessus tout, ce fut le look révolutionnaire de ces nouvelles « machines de guerre ». Ce look implacable qui enflamma bien des générations de bikers (motards).

 

La grande aventure commerciale débute en 1912.

 

L’énorme croissance de la compagnie demande de nouveaux investissements et six nouvelles unités de production voient le jour. Au cours de cette année, 200 distributeurs affichent la marque sur le territoire américain. L’exportation démarre conjointement. Le premier pays à importer ces machines fut le Japon.

 

En 1914, le premier side-car est lancé. Harley, à nouveau domine ces nouvelles courses de tandems motorisés.

En 1917, la firme équipe l’armée américaine dans un effort de guerre sans précédent. Expédie hors du territoire américain plusieurs milliers de modèles qui furent utilisés pendant la première guerre mondiale. Après ce lourd conflit, Harley Davidson devint la plus grande firme mondiale de motos, avec plus de deux mille représentants et des milliers d’exemplaires vendus sur la planète.

 

La grande dépression des années vingt ne fit aucune ombre à cette société hors normes.

Le succès fut tellement phénoménal, que certaines unités se spécialisèrent dans l’aéronautique en produisant des moteurs d’avions, des pièces détachées et même une série de petits véhicules quatre roues, qui fut annulée quelque temps après.

En 1928, les motos de série pouvaient atteindre la vitesse de 130 Km/h, une véritable prouesse technique.

En 1932 le « Servi-Car », un engin à trois roues équipa les services de Police. Certains moteurs atteignirent une cylindrée de 1340 cc.

 

Lors de la seconde guerre mondiale, Harley Davidson répondit à nouveau à l’appel patriotique et envoyant de nouveau hors de ses frontières de milliers de modèles.

Durant ces années rudes, la firme se consacra exclusivement à l’effort de guerre, mettant de coté la production civile. En raison de son excellence, Harley reçut la haute récompense de la

Marine et de l’Armée de terre, mais cela ne fut sans doute pas la dernière fois.

 

Dans les années cinquante, Harley doit faire face à un concurrent de taille : Triumph. Le constructeur anglais possédant 40 % du marché mondial. Heureusement en 1957, le Sportster est plus rapide que son concurrent. La technique alliée à un modèle de caractère en fait la moto incontestée. C’est alors que débute la concurrence asiatique.

Dans les années à venir, Triumph disparaît. Norton en fait de même. Harley connaît également une période très difficile.

 

En 1969, Harley fusionne malencontreusement avec The American Machine and Foundry

Company (AMF). Résultat, la qualité diminue énormément, ce qui ternit la réputation de la marque originale. De nouveaux modèles plus modernes, moins classiques et beaucoup moins

« Harley Davidson » repoussent une clientèle fidélisée.

 

Tout change dans les années soixante dix. La politique est revue de A à Z et la firme se remet sur les rails et surtout, sans concessions.

Les assemblages sont effectués dans une nouvelle usine à York en Pennsylvanie.

De nouveau les motos reprennent la voie du succès. Une ligne de nouveaux modèles, dont certains vendus à des tarifs très compétitifs, voit le jour. L’Electra Glide en est la Reine.

Les années quatre-vingt ont vu naître une nouvelle transmission à cinq vitesses, boulonnée au moteur. D’autres innovations techniques suivent.

A cette époque, le Club officiel Harley Davidson compte environs 500.000 membres à travers le monde.

En 1987 HD entre en bourse, mais pas n’importe laquelle, les actions étant proposées uniquement à ses membres.

En 1988 HD célèbre son quatre-vingt cinquième anniversaire. Cet évènement regroupe une concentration de 60.000 aficionados dans le Milwaukee (terre de naissance de la marque).

Dans les années quatre-vingt dix, HD poursuit son développement avec un nouveau Marketing qui inclue entre autre un courant de la mode. Des milliers de modèles sont ainsi vendus dans le monde. Sous des slogans passés de bouche à oreille du genre ayez une moto, une vraie moto et non des japonaises, le courant puriste attire de plus en plus d’adeptes. Que ce soient les « Bikers », les Hell’s Angels, les hommes d’affaires, le Country People et bien d’autres catégories de genres de société, l’Harley Davidson touche à présent, toutes les couches sociales.

Plusieurs Clubs officiels sont recensés sur l’hexagone. Chaque année ils organisent des concentrations dans lesquelles de nombreuses animations sont proposées : Parades en ville, élection de la plus belle machine, jeux et challenges, repas, merchandisings, concerts, etc...

Au cours de ces manifestations, de nouvelles vocations naissent et se concrétisent par l’achat d’une belle moto. L’esprit de liberté, le rêve américain et le plaisir de se retrouver en totale communion avec ces passionnés, fait que la moto Harley Davidson est Reine, avec la même comparaison qu’une Ferrari parmi les véhicules du parc automobile mondial.

hdlogo1.gif
 

 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.