Le Chromage

Le chromage est un procédé de revêtement par électrolyse permettant de déposer du chrome métallique sur les surfaces à traiter pour leur conférer les propriétés de ce métal. Il se réalise à partir de l'acide chromique (aussi appelé oxyde de chrome ou trioxyde de chrome ou encore anhydride chromique). Le composé de ce produit est hautement cancérigène, et donc exclusivement réalisable par un professionnel ! 

Le chromage est utilisé pour deux applications importantes : le chromage décoratif et le chromage dur, pour lesquelles, la couche déposée ne diffère essentiellement que par son épaisseur. C'est le chromage décoratif qui nous intéresse ici. Le chromage dur étant réservé à des applications très spécifiques (revêtement des parois des cylindres par exemple). 

Le chromage, en dehors de son coté esthétique, a surtout pour but, tout comme la peinture, de protéger les pièces de l'oxydation. Avant 1925 les pièces étaient nickelées. Le nickelage est facilement reconnaissable à ses reflets dorés du plus bel effet. Cependant il demande de l'entretien car il est moins résistant que le chrome. Il sera malgré tout préféré pour une restauration conforme à l'origine d'une machine d'avant 1925.

La résistance au ternissement du chrome, associée à sa dureté, font que cette couche décorative de l'ordre du micromètre permet de donner un aspect brillant qui peut être entretenu pendant de longues années. Les chromes brillants des automobiles d'antan (toujours visibles à l'heure actuelle) et des motos de maintenant en sont un témoignage.

Cependant un bon chromage est toujours effectué en 3 couches : on commence par une couche de cuivre, puis une couche de nickel et enfin la couche de chrome. Sinon le chrome ne tient pas très longtemps. C'est le cas des chromes chinois, pas chers mais maintenant vous savez pourquoi.

Le chromage en lui-même n'est pas une opération coûteuse. Ce qui fait grimper la facture ce sont surtout les nombreuses manipulations nécessaires à la préparation. Vous pourrez réduire substantiellement la facture en effectuant vous-même ces opérations qui ne sont pas très compliquées mais demande surtout de la patience et du soin. 

Dans le cas d'une pièce déjà chromé mais dont l'état est détérioré, il vous faudra tout d'abord procéder à son déchromage. Voyez pour cela la rubrique "Comment déchromer une pièce" 

Pour un chromage impeccable, la pièce doit être auparavant parfaitement polie. Le métal doit présenter un aspect brillant qui pourrait faire croire qu'elle est déjà chromée !!! La surface doit être lisse et sans trous. Si le métal a été creusé par l'oxydation, rebouchez les cratères avec de la soudure à l'étain si ils sont peu importants. Sinon un (ou plusieurs) point de soudure à l'arc qui sera ensuite meulé et poncé pour rattraper le niveau peut se révéler nécessaire. N'employez jamais de pâtes bicomposantes. On peut certes les peindre mais pas les chromer. 

LE POLISSAGE A LA MAIN : 

Bon voila pour les courageux comment polir une pièce à la main : 

Matériel nécessaire : 

Procédure : 
(les temps indiqués sont valables pour une pièce d'environ 25cmx15cm. Bon courage.

  • laisser reposer le décapant 30 minutes
  • ensuite grattez avec une spatule la peinture (n'hésitez pas à en remettre si vous n'avez pas enlevé toute la peinture)
  • après avoir retiré toute la peinture, laver la pièce à l'eau puis essuyer avec un chiffon propre
  • commencer à poncer au 240 à l'eau (15 minutes)
  • ensuite au 600 à l'eau (20 minutes)
  • ensuite au 800 à l'eau (30 minutes)
  • ensuite au 1000 à l'eau (40 minutes)
  • ensuite au 1200 à l'eau (2 heures!!!)
  • puis pour finir passer du Belgom® ALU (meilleur que le mirror ou le polish). Pour passer le Belgom® il faut prendre un morceau de tissu, mettre une noisette de Belgom® et frotter en faisant des cercles pour chauffer le Belgom®. Dès qu'il est bien noir, essuyez avec un autre chiffon propre.

LE POLISSAGE A LA MACHINE : 

Si vous avez beaucoup de pièces à polir et que vous possédez un touret à meuler, il est judicieux d'investir dans des disques de polissage à monter à la place des meules. Il existe des disques en lamelles de toiles émeri pour le dégrossissage, d'autre en coton, flanelle, sisal ou feutre pour le polissage de finition. Tous ces articles sont vendus à la rubrique "Matériel de Polissage" chez www.polirmalin.com (pub gratuite.

Vous y trouverez également des tourets spécialement dédiés au polissage. A ce sujet je vous conseille la page "Touret de polissage, comment le choisir ?"

Les disques en tissu doivent être chargés avec de la pâte à polir. 

Un disque gras de pâte s'empâte très facilement. Pour un disque neuf, il n'est pas rare de devoir empâter plusieurs fois d'affilée. Pour cela démarrez le touret puis coupez le moteur et freinez le disque à polir jusqu'à l'arrêt avec votre bloc de pâte. La friction du disque génère de la chaleur qui fait légèrement fondre la pâte qui se dépose sur le disque.

Recommencez l'opération plusieurs fois jusqu'à ce que la charge de pâte soit suffisante et uniforme. Le disque est bien chargé lorsque plus aucune fibre de coton ne s'en détache. 

Polissez, rechargez de pâte, polissez et ainsi de suite jusqu'à obtention du brillant recherché. Si vous n'êtes pas satisfait, retournez au ponçage fin de vos surfaces avec un disque à lamelles pour encore mieux supprimer les rayures et les défauts. 

Le polissage est terminé lorsque votre pièce brille au point de paraitre chromée.... 

ET ENSUITE ? 

Même si il est théoriquement possible de réaliser soi-même les étapes du cuivrage et du nickelage, cela reste des opérations délicates et assez onéreuses. Laissez ce travail au chromeur qui les effectueras parfaitement. 

DERNIERS CONSEILS : 

PORTEZ IMPERATIVEMENT DES LUNETTES DE PROTECTION !!

N'utilisez pas de brosses métalliques rotatives, surtout si elles sont de qualité médiocre !! Elles ont tendance à perdre des fils qui deviennent des projectiles dangereux.

Utilisez des gants en coton pour manipuler vos pièces. En effet les traces de sueur que vous y déposerez provoqueront une oxydation rapide.

Huilez soigneusement vos pièces une fois le polissage terminé, ceci toujours pour éviter l'oxydation.

ET LA PEINTURE CHROMÉE ? 

Il n'y a pas de peinture chromée en bombe, tout au plus vous obtiendrez un gris crasseux, mais pas de finition chromée. 

Il existe toutefois un procédé de chromage au pistolet, le mirrachrome, mais cela reste une peinture, moins résistante que le vrai chrome. 

LIENS UTILES  

  • Sur le site POLIRMALIN vous trouverez tous les accessoires nécessaires au polissage non seulement des métaux, mais aussi de beaucoup d'autres matériaux. Vous y trouverez également une série de dossiers très complets sur l'art du polissage.

titre-fiches-01-2.gif 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×