Les segments

Les segments sont des éléments importants dans le bon fonctionnement de votre moteur. Ces ont eux qui assurent l'étanchéité entre la chambre de combustion et le bas moteur. Selon les types de moteur, il y a entre deux et quatre segments. En partant du haut du piston on trouve :

  • un segment "coup de feu". Comme son nom l'indique, c'est lui qui encaisse la flamme de la combustion.
  • un segment d'étanchéité
  • un segment racleur chargé de repousser l'huile vers le bas du cylindre lorsque le piston redescend.
  • un segment (racleur) placé à la base du piston (mais ceci est putôt rare sur nos machines).

On trouve toujours les deux premiers sur les moteurs 2-temps. Le troisième ne se trouve que sur les moteurs 4-temps. Le quatrième se trouve sur certains moteurs 4-temps et sur les moteurs diesel. Lorsqu'ils sont usés, la compression fuit dans le bas moteur, d'où perte de puissance et consommation de carburant et d'huile en hausse. Il faut les considérer comme des joints et à ce titre, ils doivent être systématiquement changés en cas de démontage du moteur. En effet au cours de la vie du moteur ils se sont adaptés à la forme du cylindre (voir le chapitre Le cylindre) et de plus ils ont perdus de leur élasticité. Si vous avez lu le chapitre Le cylindre, vous comprendrez aisément qu'il vous sera pratiquement impossible de les remonter à la même place pour assurer l'étanchéité du moteur. Remonter des segments usagés est une solution de dernier recours et à n'utiliser que sur une machine qui ne doit pas beaucoup rouler.

En plus de s'user sur leur pourtour, les segments s'usent aussi dans leur hauteur. Ceci a pour effet, sur un moteur 4 temps, d'augmenter la consommation d'huile par effet de pompe : lorsque le piston descend, les segments sont plaqués en haut des gorges et de l'huile qui se trouve sur la paroi du cylindre vient s'accumuler sous et derrière les segments. Lorsque le piston remonte, à l'inverse, les segments sont plaqués contre le bas des gorges et l'huile ainsi comprimée passe au dessus des segments dans la chambre de combustions (voir schéma ci-dessous). Une raison de plus de les changer. Les segments, tout comme les pistons, se trouvent en adaptables ou peuvent être fabriqués à la demande par les sociétés spécialisés. MAHLE est la plus connue, mais il en existe d'autres. Consultez les pages d'annonces d'une revue auto‑moto de votre choix.

1-7.gif Les segments usés pompent l'huile

DÉMONTAGE :

Dans un premier temps il vaut mieux extraire les segments sans les casser. Même si ils doivent être changés, les anciens pourront servir de modèles. Nous partons du principe que vous avez nettoyé votre piston comme indiqué au chapitre "Nettoyage" et que les segments sont libres dans les gorges.

Extraire les segments est une opération assez délicate. En effet ils sont en fonte et donc cassants. Or il faut les écarter pour les retirer de la gorge dans laquelle ils sont logés. Vous pouvez évidement le faire avec vos petits doigts mais d'une part les segments sont coupants (maman, bobo !) et d'autre part le risque de les casser est grand. Je vous conseille vivement d'investir dans l'achat d'une pince spéciale pour ce travail. Elle vous servira tout autant pour le démontage que pour le remontage qui s'en trouvera grandement facilités. Il en existe différents modèle. Celle de gauche est la moins chère, celle de droite la plus efficace car elle maintient bien le segment sur presque tout son pourtour (cliquez sur la photo pour voir la pince en action). Par contre celle de gauche est plus universelle et convient bien pour les pistons de petit diamètre, alors que celle de droite ne couvre qu'une gamme de diamètre allant de 45 mm à 100 mm (il existe un modèle plus grand si vous voulez démonter un moteur de camion).

2-96.jpg

3-90.jpg

REMONTAGE :

Les segments neufs doivent donc rentrer parfaitement dans la gorge correspondante sans forcer mais sans jeu verticale (voir plus haut).

Sur un moteur 2 temps, en principe pas de problème : la position des segments est donnée par un ergot situé dans la gorge. La plupart du temps il s'agit d'une petite goupille en bronze. Cette ergot a pour but d'empêcher les segments de tourner sinon l'extrémité risquerait de venir se coincer dans l'ouverture d'un transfert. On devine alors le résultat !!!

Vérifier donc bien la présence de cet ergot. Sur une vielle machine il peut avoir disparu ! Il faudra alors impérativement en remettre un ou changer de piston si c'est impossible (cas où l'ergot a été arraché et son logement détérioré).

Sur un moteur 4 temps les choses se compliquent un peu car il n'y a pas d'ergot. Cependant la position des segments n'est pas sans importance. Leurs coupes respectives doivent être décalées pour limiter les remontées d'huile et améliorer l'étanchéité. Si, comme c'est le cas le plus souvent, il n'y a que trois segments, les coupes doivent être réparties sur le piston à environ 120° les unes des autres. Dans le cas d'un moteur à cylindres à plat (Gnome-et-Rhone, BMW), il faudra veiller à ce que la coupe du segment racleur d'huile soit positionné vers le haut. 

Pour le remontage de l'ensemble piston-segments dans le cylindre, voir le chapitre Le cylindre.

 

titre-fiches-01-4.gif

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×