Les motos Triumph : 1946 – 1962 Les PRE-UNIT

En 1945, TURNER est revenu aux commandes dans une usine ultra moderne. La fabrication redémarre avec la version civile de la 350 3H, la speed twin, la T100 et un twin de 350 la 3T et sa version sportive, la T85 (fabriquée en très petit nombre).

Rapidement la demande pour les twins est si forte que la 3H est rapidement abandonnée. Les Twins sortent avec un nouveau moteur qui abandonne la mag-dyno pour une magnéto derrière le moteur et une dynamo à l’avant et une fourche télescopique.

Le speed twin de 1946

2-80.jpg3-78.jpg4-65.jpg5-60.jpg6-52.jpg7-50.jpgDe nombreux GI ayant découvert les twins TRIUMPH  puissants et légers par rapport aux grosses Harley-Davidson et Indian; Ed TURNER pressant un marché important à venir et part en voyage aux USA. Pendant ce temps, Freddy CLARCKE et son équipe mettent au point la GP et remporte le MANX TT 1946. Liens Triumph GP

La mythique TRIUMPH GRAND PRIX 

8-46.jpg9-44.jpg10-42.jpg11-38.jpg12-36.jpg13-33.jpgAux USA, Ed TURNER met en place un réseau de distribution avec JOHNSON MOTOR pour la cote Ouest et TRI COR pour la cote Est. A son retour, TURNER piqua une grosse colère en découvrant la GP, Freddy CLARCKE partit chez AMC.

14-30.jpg15-28.jpgED TURNER et BILL JOHNSON  le patron de JOMO

16-27.jpgED TURNER et RITA HAYWORTH

17-25.jpgLe siège de JOMO l’importateur cote Ouest

18-25.jpgLe siège de la TRICOR l’importateur cote Est

En 1947, nouveau changement avec l’apparition du moyeu arrière a suspension élastique la gamme comprend la speed twin 500cc, sa version sportive la T100 500cc et une 350cc la 3T « de luxe ».

La magnifique T100 de 47

19-21.jpg20-21.jpgLa grande nouveauté arrive en 1949 avec l’abandon de l’instrumentation dans le réservoir et l’apparition de la nouvelle nacelle de phare et la grille porte- paquet de réservoir qui allaient devenir l’emblème de TRIUMPH pour les années à venir.

La nouvelle nacelle de phare emblème de Triumph

21-20.jpg22-22.jpg23-19.jpgAutres nouveautés importantes en 1949, la sortie d’une speed twin portée à 650 cc pour le marché américain : La 6T THUNDERBIRD; cette machine allait être testé a MONLHERY et battit plusieurs records

Liens Triumph et les records 

24-17.jpg25-17.jpgLes 6T des records à MONTLHERY en 1949

En 1950, les TRIUMPH obtenaient un succès grandissant aux USA au point d’absorber 75 % de la production, et bientôt une publicité inattendue arriva avec la sortie du film mythique «l’équipée sauvage«  avec MARLON BRANDO et les nombreuses victoires obtenues aux USA.

26-15.jpg6T 1950

27-14.jpg28-14.jpgMarlon

Autre nouveauté aussi inspiré par la compétition (victoire aux ISDT de 1948); la TROPHY TR5 propulsé par le même moteur que la GP au début puis par la T100 ensuite.

La magnifique trophy TR5

29-13.jpg30-13.jpg31-13.jpg32-14.jpg33-11.jpg34-11.jpg35-12.jpg

37-12.jpg

38-11.jpg

39-9.jpg

40-8.jpg

41-9.jpg

42-9.jpg

L'usine de Meriden

En 1951, après l’arrêt de la GP, sortit de la T100 avec un nouveau moteur tout ALU et pour le sportif, un Kit Racing était disponible.

Lien vers Racing kit 

Le nouveau T100 tout alu de 1951 

43-7.jpg

La Thunderbird de 51

44-7.jpg

45-7.jpg

46-6.jpg

47-6.jpg

48-6.jpg

49-6.jpg

50-6.jpg

Percy TAIT en action sur la T100

Mais les choses n’allait pas si bien que ça; Triumph n’avait que des grosses cylindrées à proposer et la suspension arrière à moyeux élastique tandis que BSA par exemple remportait un vif succès avec sa BANTAM. En 51 Jack SANGSTER décide de vendre TRIUMPH à son grand rival BSA pour 2,5 millions de £.

Dés 1953, TRIUMPH présente un mono la 150cc « TERRIER » vite suivi de la 200 cc « CUB » qui remporte un grand succès. En 54, la suspension oscillante arrive enfin mais seulement sur les sportives T100 et la nouvelle T110 version sportive 650 cc de la 6T tandis que les 5T et 6T restent en rigide mais sont désormais équipés d’un alternateur et d’un distributeur type tête de delco.

En 55, toute la gamme est équipée d’une suspension oscillante mais les 5 t et les 6 T restent équipés d’un alternateur et d’un distributeur.

51-5.jpg

Le T110 de 55 encore équipé d’une culasse fonte

En 1956, nouvelle date historique pour TRIUMPH; aux USA le 6 septembre 1956 sur le lac salé de BONNEVILLE dans L’UTAH, Johnny ALLEN et son cigare pulvérisent le record du monde détenu par NSU en atteignant 214,4 miles à l’heure.

Lien Triumph et les records du monde

Autre nouveauté en 1956; la T110 est équipée d’une nouvelle culasse ALU, un nouveau badge de réservoir fait son apparition (Le mouth organ ou harmonica) et la Trophy passe à 650 cc, marché américain et course dans le désert oblige.

Le record de Johnny Allen en 56

52-5.jpg

53-5.jpg

54-5.jpg

55-5.jpg

56-4.jpg

57-3.jpg

58-4.jpg

La 650 trophy de 1956

59-3.jpg

60-4.jpg

La T110 de 1957

61-4.jpg

La 500 TRW, une 500 latérale fabriquée pour l’armée avec un cadre de TR5 rigide

62-4.jpg

La T110 de 1958

63-3.jpg

La 6 T de 1958

Steve Mac Queen un grand amateur de TRIUMPH et de course dans le désert 

 

64-3.jpg

65-3.jpg

66-4.jpg

67-3.jpg

Mike HAILWOOD au guidon d’une Triumph aux 500 miles de Thruxton

68-3.jpg

Une 6 T participât honorablement au moto tour 2004 aux mains de Gaétan Caquineau

En 1959, arrive une version deux carburateurs de la T110, nommée logiquement T120 et baptisée BONNEVILLE en hommage au record de Johnny ALLEN à ….. Bonneville.

Cette moto allait vite devenir un succès planétaire et le modèle phare de TRIUMPH pendant plus de vingt ans.

La magnifique T120 de 1959, la première BONNEVILLE

69-3.jpg

En 1959, pour suivre la mode la gamme comprenait aussi  un scooter, le « TIGRESS »

70-3.jpg

71-3.jpg

En 1960, les 650  sont équipées d’un nouveau cadre à double berceau, la nacelle est abandonnée sur les T120, les 5T et 6T.

T100 et T110 sont eux munis d’un garde boue arrière type « baignoire « très a la mode à cette époque déjà en usage sur les 350 « TWENTY ONE «  depuis 1957 ; les 500 de la gamme reçoivent elles un nouveau moteur monobloc.

La bonneville T120 de 1960

1bis.jpg

La Trophy TR6 de 1960

2bis.jpg

3bis.jpg

La 6 t de 1961 et son arrière « baignoire »

4bis.jpg

Le 200 CUB de 1961 version TRIAL

5bis.jpg

La TR5 de 1961 et son moteur monobloc

En 1962, une nouvelle tentative de record eut lieu à Bonneville par Bill Johnson a 224 mph.

6bis.jpg

Lien  vers Triumph et les records du monde

La T120 de 1962, peut être la plus belle des pre-unit

7bis.jpg

7-bis-2.jpg

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×