ABC de la Californie

 

Superficie : 424.002 km² (4,5 % de la superficie américaine. Troisième Etat par sa superficie après le Texas et l'Alaska)

Capitale : Sacramento, 445.335 habitants

Population : 36 millions d'habitants (c'est l'Etat le plus peuplé : 12,2 % de la population américaine)

Population des grandes villes : Los Angeles, 3,8 millions d'habitants (près de 10 millions pour le Los Angeles County); San Francisco, 752.000 habitants (7 millions pour la Bay Area); San Diego, 1,3 millions d'habitants

Langue officielle : l'américain. Deuxième langue, l'espagnol, parlé par 46 % des Californiens

Monnaie : le dollar américain ($)

Régime : démocratie présidentielle

Nature de l'Etat : république fédérale (50 états et le district de Columbia)

Présidents des Etats-Unis : Barack Obama, démocrate, élu en novembre 2008

Gouverneur de Californie : Arnold Schwarzenegger (depuis octobre 2003, réélu fin 2006). Jerry Brown, un démocrate de 72 ans, qui a déjà occupé le poste de gouverneur de l'Etat entre 1975 et 1983, a depuis succédé à l'ancien acteur, qui ne s'était pas représenté aux dernières élections.

A l'ouest des Etats-Unis, bordée par l'azur profond de l'océan Pacifique et séparée de New-York par plus de 4.500 km, la Californie représente tout l'attrait d'un "bout du monde", à la fois fortement urbanisé et très sauvage. Mer, montagne et désert se trouvent aux portes des villes, elles-mêmes plutôt ouvertes sur la nature. Pour nous Européens, la Californie, ce sont d'abord des clichés familiers aperçus dans les médias et qui s'exportent avec emphase, principalement dans les feuilletons télévisés : les stars du cinéma d'Hollywood; les joggeurs et les rollers de Venice Beach; les sirènes de Santa Barbara et les surfeurs de Malibu; mais aussi le fameux Golden Gate Bridge qui domine l'entrée de la baie de San Francisco; les usines à la campagne de la Silicon Valley et la mégapole tentaculaire de Los Angeles. Quelle image retenir de la Californie ? Il y en a trop. Tout commence par une couleur et une sensation : ciel bleu et température douce presque à longueur d'année; bref, une qualité de vie incomparable. Si l'on ajoute à cela une santé économique qui fut longtemps enviable, on comprend pourquoi beaucoup d'Américains et de migrants veulent encore s'y installer. Car le "Golden State", comme on le surnomme là-bas, est devenu, au fil des années, un nouveau centre du monde, où des vecteurs de croissance économique particulièrement originaux (d'abord la ruée vers l'or, puis l'industrie du cinéma, et aujourd'hui les nouvelles technologies et la viticulture) ont longtemps assuré une prospérité sans pareille dans l'histoire du pays. Aujourd'hui, malgré la récession de l'économie nationale et les vicissitudes de l'actualité, le creuset du développement et de la richesse des Etats-Unis se trouve toujours entre San Francisco et San Diego. La Californie demeure donc le moteur du rêve américain, qui poursuite sûrement sa course vers le futur, au rythme inlassable des vagues qui bercent les côtes...

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×