Parcs et monuments nationaux

Dans ces régions de grands espaces particulièrement privilégiées par la nature, les parcs nationaux ou d'Etat (National or State Parks) et les monuments nationaux (National Monuments) sont des endroits rigoureusement protégés. En réalité, pas de grande différence entre eux. Les premiers sont créés après un vote du Congrès, ou décision du gouverneur de l'Etat, les seconds le sont par simple décret signé par le Président des Etats-Unis. Ils sont gérés par la même administration, et des réglementations très strictes les préservent de toute dégradation d'origine humaine (50 $ d'amende si vous ramassez du bois mort). Le résultat est fabuleux : le Yosemite, par exemple, est un merveilleux enclos de beauté naturelle (très fréquenté, cela dit).

Pourtant, les Américains ont réussi à y intégrer toutes les commodités possibles en matière de logement champêtre : il est possible d'y passer la nuit dans une cabane améliorée (bains, douche, kitchenette, TV, ...), sous une tente ou dans une caravane. Pour dormir dans un parc en été, il est bon de réserver longtemps à l'avance (plusieurs mois pour les parcs célèbres comme le Yosemite), ou de s'y prendre très tôt le matin lorsque la réservation n'est pas possible.

Tous ces parcs proposent des programmes de visite en groupe mais, si vous possédez une voiture, procurez-vous de bonnes cartes, une gourde et quelques sandwichs et n'hésitez pas à vous enfoncer dans ces forêts de rêve, ces canyons dont les cartes postales ne seront jamais que le piètre reflet, ces vallées dont le cinéma ne restituera jamais la vraie grandeur. Un bon plan suggéré par un de nos lecteurs : achetez au début de votre séjour une glacière bon marché. Mettez-y des glaçons (la majorité des motels ont des distributeurs gratuits) pour avoir des boissons fraîches toute la journée. En fin de séjour, vous pouvez laisser votre glacière dans le coffre de la voiture de location, ça pourra servir au suivant (les routiers sont sympa !!!).

Enfin, on constate une forte affluence au Yosemite, à Yellowstone (4 millions de visiteurs par an) ou au Grand Canyon (4,5 millions de visiteurs). L'avantage, c'est que les touristes ont tendance à s'agglutiner toujours aux mêmes endroits au lieu d'explorer les milliers d'hectares dont ils peuvent parfois disposer. Pour la plupart, ils ne s'éloignent guère de leur voiture... Les plus dégourdis éviteront facilement la foule en marchant un peu.

Droits d'entrée : ils ont augmenté récemment. La moyenne des droits d'entrée des parcs nationaux tourne autour de 15 $ par véhicule (et non par personne). Sept parcs (Death Valley, Bryce Canyon, Grand Canyon, Grand Teton, Yellowstone, Yosemite et Zion) ont un tarif plus élevé : 25 $. Le parc le moins cher, Capitol Reef, ne coûte que 7 $ par véhicule. Les monuments nationaux sont un peu moins chers (parfois gratuits, mais c'est rare, comme le canyon de Chelly). Il arrive que le droit d'entrée soit par personne. Attention, toutes les routes qui traversent un parc national obligent à payer le droit d'entrée. Bon à savoir, le droit d'entrée est valable sept jours consécutifs.

Pass America The Beautiful (ex-Interagency Annual Pass) : 80 $ pour une voiture et quatre passagers maximum, chauffeur inclus (gratuit pour les moins de 16 ans). Vendu à l'entrée de chaque parc, il est valable un an et généralement rentabilisé à partir de trois parcs. Ce pass donne droit à l'accès aux parcs et monuments nationaux des Etats-Unis (nombre d'entrées illimité). Attention, il ne donne pas accès à Monument Valley par exemple (logique, ce n'est pas un monument national !) ni aux State Parks (logique, ce sont des parcs d'Etat). Franchement, ce pass peut largement suffire pour des vacances déjà bien remplies. Notez que si vous décidez de payer un ticket d'entrée à chaque parc, gardez tous vos tickets car, si la somme finit par atteindre les 80 $, vous êtes en droit de demander un passe afin d'entrer gratuitement dans les suivants. Sympa, non ? Infos au 1-888-ASK-USGS (extension 1).

 

 

Les centres d'accueil ou Visitor Centers : dans tous les parcs naturels, il existe un ou plusieurs Visitor Centers où l'on trouve le plan et le journal du parc (avec des infos pratiques sur les sites, les randos, les activités, etc...), une variété remarquable de cartes topographiques (randonnées pédestres, équestres, cyclistes, ...), de superbes cartes postales et des livres splendides. Ils sont souvent tenus par des rangers qui peuvent vous donner de nombreux conseils pour les balades et l'hébergement. C'est le premier endroit où se rendre en arrivant. C'est souvent aussi le point de départ des visites et toujours une mine de renseignements. La plupart sont même de véritables petits musées avec panneaux explicatifs sur la géologie locale, la faune et la flore, projection de film, etc...

Sites Internet des pacs nationaux américains : pour toutes infos utiles, tarifs d'entrée, etc... nps.gov (ci-dessous) suivi des premières lettres ou des initiales du parc. Ca marche presque à tous les coups ! Exemple ; nps.gov/yose pour le Yosemite. Pour réserver un hébergement dans tous les parcs nationaux : recration.gov (ci-dessous).

Les chèques de voyage en dollars sont acceptés très facilement dans les boutiques et les restos (même pour de petites sommes).

Abréviations utiles :

NM = National Monument = monument national

NP = National Park = parc national

NHP = National Historic Park = parc national historique

NHS = National Historic Site = site historique national

NRA = National Recreative Area = zone récréative nationale

 

 

 

 


Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×