Personnages - 2

Sciences

Neil Armstrong (né en 1930) : pilote d'essai pour la NASA sur la base californienne d'Ewards, il est choisi pour commander la mission Apollo 11. Le 21 juillet 1969, il est 4 heures 17 (heure de la côte est). Neil Armstrong fait rêver la terre entière en faisant le premier pas sur la Lune et prononce cette phrase devenue mythique : "C'est une petit pas pour l'homme, mais un bond de géant pour l'humanité".

Bill Gates (né en 1955) : l'entrepreneur pas forcément le plus visionnaire de la planète mais un des plus riches... du monde. En 1975, il fonde Microsoft qui s'impose vite comme le leader mondial de l'informatique. Mais voilà, cet homme d'affaires en exaspère plus d'un et, en 2000, il est reconnu coupable de "conduite prédatrice" conduisant à une situation de monopole. Il a annoncé récemment son départ pour se consacrer à sa fondation, à laquelle il lègue d'ailleurs une partie de sa fortune.

Robert Oppenheimer (1904-1967) : physicien, il participe au développement de la bombe atomique (projet Manhattan) au Radiation Laboratory de Berkeley, puis à son élaboration à Los Alamos (Nouveau-Mexique). Assistant à l'explosion, il se remémore une citation de la Bhagavad-Gïtă : "Je suis Shiva, le destructeur des mondes". En 1949, il s'oppose au projet de la bombe H. Et en 1954, ses accréditations lui sont retirées, sa loyauté étant remise en question...

Steve Jobs (né en 1955) : originaire de San Francisco, il débute comme programmeur de jeux vidéo chez Atari. En 1976, avec son ami Steve Wozniak, il lance son premier ordinateur "Apple I" vendu 666,66 $. La société entre en bourse en 1980. A 27 ans, c'est le plus jeune homme à entrer dans le Fortune 400. En 1984 il révolutionne le monde de l'informatique en lançant Macintosh, premier ordinateur grand public commandé par une souris. Jobs, le bourreau du travail, est sans cesse à la recherche de nouveaux marchés. Il participe à la création de Pixar (Toy Story, Le Monde de Nemo, Ratatouille et Wall-e), s'impose au royaume du mp3 avec l'iPod (2001) et se lance dans la téléphonie avec l'iPhone en 2007. Comme quoi, croquer dans la pomme n'est pas toujours un péché...

Art

Anne Brigman (1869-1950) : partie prenante de la communauté bohème de San Francisco, cette amie de Jack London est connue pour ses clichés de femmes nues à la mise en scène dramaturgique dans des décors naturels. Admise au sein du groupe Photo-Secession, qui vise à faire reconnaître la photographie comme un art par Stieglitz (son fondateur) lui-même, elle défie les conventions et les normes culturelles du début du XXème siècle.

 

Franck Gehry (né en 1929) : originaire de Toronto, il quitte ensuite le Canada pour Los Angeles, où il étudie l'architecture puis monte sa propre agence, Gehry Partners, en 1962. Couronné par le prestigieux Prix Pritzker en 1989, Gehry se rend célèbre avec le musé Guggenheim de Bilbao en 1197. Sa structure innovante, aux volumes complètement éclatés, et couverte de fines écailles de titane, fait mouche. Ce sera sa marque de fabrique. Gehry est aujourd'hui un des architectes les plus connus dans le monde.

 

"Group f/64" : 7 photographes san-franciscains forment ce groupe en 1932, en réaction au pictorialisme qui considère l'intervention manuelle nécessaire au processus de création photographique. f/64 est tout simplement le nom donné à la plus petite ouverture disponible sur un objectif, ce qui implique une grande profondeur de champ, une image détaillée mais induit une longue exposition et donc la prise de vue de sujets immobiles ou en mouvements lents.

 

Ed Ruscha (né en 1937) : ce diplômé de l'institut d'Art graphique Chouinard (on ne rit pas) de Los Angeles débute par la peinture avant de se lancer dans la photographie. Inspiré par la bande-dessinée et enthousiasmé par une exposition de Marcel Duchamp, il se détache très vite de l'art pictural traditionnel. S'essayant à la photographie, il publiera 17 livres entre 1963 et 1978, marqués par son goût pour l'absurde. On découvre ainsi des séries de photographies de cartes d'anniversaire, de piscines et même... des parkings de Los Angeles.

 

Dorothea Lange (1895-1965) : originaire du New Jersey, elle ouvre un studio à San Francisco en 1918 et est engagée à la division de l'information de la FSA (Farm Security Administration) en 1935. Figure du photojournalisme de l'entre-deux-guerres, ses portraits de sans-abris et de migrants ruinés par le krach de 1929 sont désormais des icônes.

 

Sport

Kobe Bryant (né en 1978) : le MVP de la saison 2007-2008 est aussi l'un des quatre derniers joueurs de NBA encore en activité à avoir inscrit plus de 20.000 points dans sa carrière. Enfant de la balle (son père évoluait dans le championnat italien et a passé 6 mois au FC Mulhouse de basket), c'est dans l'équipe des Los Angeles Lakers qu'il veut jouer. Rapidement considéré comme l'un des meilleurs joueurs de sa génération, il cumule de nombreux trophées et records.

 

Magic Johnson (né en 1959) : du haut de ses 2,05 m, Magic Johnson est "le" basketteur nord-américain des années 1980, meneur de jeu des Lakers de Los Angeles pendant plus de 10 ans. Mais voilà, sa séropositivité le pousse à mettre un terme à sa carrière, même s'il joue encore de temps en temps. Il crée alors une fondation et est aujourd'hui une figure emblématique de la lutte contre le sida.

 

Greg Noll (né en 1937) : "Da Bull" est l'un des pionniers du surf qu'il découvre à Manhattan Beach. Attiré par le mode de vie des surfeurs, Greg Noll fait partie de la première vague de migration de Californiens qui rêvent des sports de Makaha, du côté de Hawaii. Mais Makaha ne lui suffit pas, il décide d'explorer le North Shore et découvre le spot de Waimea Bay. Il est entré dans la légende pour avoir surfé la plus grosse vague du XXème siècle, le 4 décembre 1969.

 

Tiger Woods (né en 1975) : né (à Cypress en Californie) pour gagner... Ce vœu pieux, formulé par son père, et devenu réalité. On dit qu'à un an, Tiger Woods frappait sa première balle de golf. Ce qui est sûr, c'est qu'à 21 ans, il devient le numéro un mondial du green et enchaîne les records. Après une petite baisse de régime de quelques années et une dizaine de tournois sans succès, il revient sur le devant de la scène en 2005.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×