Rosie the River (à Richmond)

Rosie the Riveter WWII Home Front

Rosie la Riveteuse est une icône populaire de la culture américaine, symbolisant les 6 millions de femmes qui ont travaillé dans l’industrie de l’armement et qui ont produit le matériel de guerre durant la seconde guerre mondiale (World War II – WWII), pendant que les hommes étaient au front.

1 558

En effet, au cœur de la seconde guerre mondiale, aux Etats-Unis, les hommes sont au front, en Europe ou dans le Pacifique. Les bras manquent alors dans les usines pour les remplacer. Une campagne du gouvernement américain encourage les femmes à participer à l’effort de guerre, en travaillant comme ouvrières. Néanmoins, elles sont souvent cantonnées à des postes peu qualifiés, comme le rivetage ou encore le câblage électrique des avions. Entre 1940 et 1944, la population ouvrière féminine augmente de 57%.

2 489

3 396

L’agence United Press prend en photo Géraldine Doyle, 17 ans, qui travaille alors pour American Broach & Machine Co, devant une machine à emboutir des pièces métalliques. Pour être plus à l’aise, elle porte un bleu de travail et ses cheveux sont retenus par un bandana.

4 345

Quelques années plus tard, elle devient une icône grâce à la campagne « We can do it! » (« Nous pouvons le faire ! »). Cette affiche a pour but d’encourager les femmes et de leur remonter le moral.

5 8

L’image est vite surnommée Rosie The Riveter (« Rosie la riveteuse ») en raison d’un chant aux paroles patriotiques composé en 1942 par Redd Evans et John Jacob Loeb, qui devient très populaire. Ci dessous un extrait des paroles :

“All the day long,Whether rain or shineShe’s part of the assembly line.She’s making history,

Working for victory

Rosie the Riveter”

« Toute la journée,Qu’il pleuve ou qu’il venteElle est un maillon de la chaîne d’assemblageElle fait l’histoire

Travaillant pour la victoire,

Rosie la Riveteuse »

Si vous voulez en savoir plus sur cette histoire des Etats-Unis, allez lire cet article du blog ho2-95 qui en parle très bien !

A Richmond, dans l’East Bay, on trouve un parc historique national qui parle de Rosie la Riveteuse : le Ford Assembly Plant. Il s’agit de la plus grande usine d’assemblage à être construite sur la côte Ouest et sa conversion à la production de guerre pendant la Seconde Guerre mondiale a aidé « l’effort de guerre » aux États-Unis. Aujourd’hui, ce bâtiment abrite plusieurs entreprises privées et le Craneway Pavilion, un lieu d’événement.

6 249

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.