San Francisco (2)

Arrivée à l'aéroport

San Francisco International Airport : à 14 miles au sud de S.F., sur la route 101. Infos : 1-800-IFLYSFO ou (650) 821-8211. flysfo.com

Dans chaque terminal, au niveau "Départs", comptoir d'info, chaque jour de 9 à 21 heures. Très compétent pour démêler si nécessaire l'écheveau des transports publics vers San Francisco. Dans chaque terminal d'arrivée, des bornes informatiques, disponibles 24 h/24, délivrent le même type d'infos. Enfin, depuis n'importe quel téléphone de l'aéroport, on peut composer le 1121 pour avoir ces renseignements dans différentes langues.

Pour se déplacer facilement dans l'aéroport (24 h/24), prenez le Air Train, un métro automatisé gratuit. Deux lignes : la rouge, qui dessert tous les terminaux, les parkings et la station de BART; et la bleue, qui s'arrête en plus au Rental Car Center où sont rassemblés tous les loueurs de voitures.

Egalement une consigne pour les bagages à l'Airport Travel Agency, située entre le terminal B et le terminal international, niveau "Départs" (650) 877-0422, tous les jours de 7 à 23 heures.

 

Egalement un autre aéroport à Oakland, de l'autre côté de la baie de S.F., à une vingtaine de miles du centre-ville, Oakland International Airport – Infos 1-888-IFLYOAK ou (510) 563-3300 – flyoakland.com – On y trouve aussi un bureau de change et des transports publics pour rejoindre Dowtown.

 

Pour rejoindre le centre de San Francisco

De San Francisco International Airport (SFO) : Sept moyens de locomotion pour rejoindre Dowtown, avec une préférence pour le Samtrans et les navettes (Airport Shuttles). A noter, la SFO Transportation Hotline : 511, pour toutes infos sur les transports à partir de l'aéroport.

Samtrans : 1-800-660-4287 – samtrans.com – Le moyen de transport le moins cher pour gagner le centre-ville et l'un des plus rapide aussi. On a le choix entre 3 bus (départ du niveau 1, "Arrivées") :

  • Le 292 North : départ toutes les 30 minutes de 5 heures 30 à 1 heure environ. Il rejoint le centre-ville en une heure, après plusieurs arrêts. Environ 1,50 $. On conseille de descendre à l'intersection de Mission e 5 th Street, pour gagner le cœur de Downtown; sinon, terminus à l'angle de Mission et 1 st Street, au Transbay Terminal.
  • Le 397 North fait le même trajet que le 292, mais de 2 à 4 heures seulement. Environ 1,50 $
  • Le KX North est un express : 30 minutes seulement. Circule du lundi au vendredi de 6 heures à 22 heures 30; w.e. de 7 heures 20 à 21 heures 30. Vraiment pratique, sauf qu'il est interdit de l'emprunter aves ces gros bagages... Environ 4 $.

Le BART (le RER local) gagne le centre-ville en 30 minutes. Infos (650) 992-2278 – bart.gov – Départ toutes les 15 minutes, depuis le terminal international, niveau 3 (départs) : du lundi au vendredi de 4 heures à 23 heures 50, le samedi de 6 heures à 23 heures 50 et le dimanche de 8 heures à 23 heures 50. Environ 5,35 €.

Airport Shuttles : pour 15-20 $, ces minibus vous déposent directement (et assez rapidement) à votre hôtel, de 4 heures à minuit. On appelle ça du door-to-door. Pratique. Plus d'une dizaine de compagnies, quasiment toutes aux mêmes tarifs. A noter : elles offrent souvent des réductions intéressantes aux porteurs de "coupons" – on en trouve dans les brochures touristiques comme le Bay City Guide (disponible au bureau d'infos de l'aéroport). Départ du niveau 3 (départs).

Fonctionne 24 h/24 - Possibilité de réservation directement sur le site - coupons de réduction sur le site - Cartes de paiement acceptés

Fonctionne 24 h/24 – cartes bancaires acceptées – réservation obligatoire pour retourner à l'aéroport

Liaisons avec SFO et l'Oakland Airport

Caltrain : le train de banlieu, qui relie San Francisco à Gilroy. Utile si on va à San Jose, car beaucoup moins cher qu'un shuttle. Aucun intérêt si l'on se rend à San Francisco, car il faut d'abord prendre le BART jusqu'à la station de Milbrae (1,50 $) pour ensuite attendre le Caltrain (4 $) qui ne passe qu'une fois par heure en dehors des périodes de pointe.

Taxis : assez chers (30 – 40 $ pour Downtown, 40 – 45 $ pour Fisherman's Wharf, pourboire inclus), mais plus intéressant que les navettes si l'on est 4. Avantage : ils vous déposent directement à votre hôtel.

Voitures de location : la seule façon de se rendre au Rental Car Center où sont rassemblées toutes les agences de location, est de prendre le Air Train (voir plus haut). Pour les domestic terminals 1, 2, 3, la station est située au niveau 5 du parking couvert (domestic parking garage). Le terminal international compte deux stations, situées au-dessus du niveau "Départs", à chaque extrémité du main hall.

Pour se rendre au centre-ville, c'est simple : prendre la Hwy 101, puis l'Interstate 80 pour Downtown; sortie 4th street pour le Financial District et l'Embarcadero. Ne la ratez pas, sinon vous vous retrouveriez sur le Bay Bridge en direction d'Oakland.

 

ATTENTION : ceux qui disposent d'une voiture à San Francisco doivent savoir qu'il faut tourner les roues vers le trottoir quand on stationne dans les rues en pente (vers la gauche quand ça monte; vers la droite en descente), sinon c'est l'amende garantie ! Cependant, même si la circulation est fluide, il est souvent difficile de se garer (et ça finit par coûter cher !). De plus, les parkings des hôtels sont presque tous payants et hors de prix : compter au minimum 15 $ par jour, souvent 20 $, et jusqu'à ... 50 $ pour les grands hôtels ! Si vous ne séjournez qu'à San Francisco, on conseille franchement d'utiliser les transports en commun, bien plus adaptés.

 

De l'aéroport d'Oakland

BART (510) 465-BART (infos) – bart.gov – Prendre la navette Airbart qui, en 10 minutes, vous emmène à la station Coliseum/Oakland International Airport. Le Airbart fonctionne tous les jours de 6 heures (8 heures le dimanche) à 23 heures 45. Le BART dessert cette station de 4 heures 40 (6 heures le samedi et 8 heures 10 le dimanche) à 0 heure 20. Acheter son billet (2 $) aux distributeurs dans le terminal de l'aéroport. De là, compter encore 30 minutes pour arriver au centre-ville (3,40 $). La station la plus centrale est Powell.

Airport Shuttles, taxis et voitures de location : voir ci-dessus. Pour se rendre en voiture dans le centre-ville, prendre la Hwy 880, puis la 580 et enfin la Hwy 80. On entre alors dans San Francisco par le Bay Bridge.

S'orienter : San Francisco quartier par quartier

San Francisco est composé d'une quinzaine de quartiers très différents les uns des autres. Je vous propose donc pour chacun, en quelques mots, ce qu'il faut y voir ou faire, et à quel moment de préférence.

Downtown (voir la carte ci-dessus) : des hôtels, des magasins, des restos de luxe et des clochards, le tout gravitant autour de Union Square (la journée).

Tenderloin : juste à l'ouest de Downtown, les boutiques s'évaporent pour révéler le Tenderloin, un quartier multiethnique, le plus pauvre de la ville. Malgré un retour en force de la police dans les environs, pour l'instant, le soir, l'ambiance se révèle encore un peu stressante. Pour ne pas sombrer dans une inutile parano sécuritaire, précisons que la présence de centaines de street people est d'abord plus impressionnante que dangereuse.

 

Financial District : des banques et des bureaux, comme son nom l'indique. Rien de particulier si ce n'est des tours et des cols blancs (la journée et en semaine). La nuit et le week-end, un vrai désert de pierre !

Chinatown : intéressant, coloré, commercial, surpeuplé et touristique (la journée).

Russian Hill et Nob Hill : quartiers résidentiels et chics. De pittoresques maisons victoriennes, de beaux points de vue et des rues sacrément pentues (la journée).

North Beach et Telegraph Hill : le quartier italien, sympa, joli, fêtard et touristique, au pied de l'emblématique Coit Tower. Beaucoup de restos et de cafés. Très animé le soir.

Fisherman's Wharf : l'ancien port, où ne subsistent que quelques vieux bateaux; sinon, des boutiques de T-shirts, des restos de fruits de mer et autres pièges à touristes. Pour claquer quelques dollars en attendant le ferry pour Alcatraz (la journée).

Pacific Heights et Marina : les quartiers les plus bourgeois de S.F., le premier sur les hauteurs, le second en bord de mer. Balade architecturale et magasins chic (la journée de préférence).

Haight-Ashbury : c'est l'ancien "hippyland" devenu branché, avec ses maisons bariolées, ses fresques révolutionnaires, ses smoke shops, ses boutiques de disques et de bouquins d'occasion. Le repaire de la mode de la rue et du show-off (la journée).

Lower Haight : berceau de la contre-culture. Des bars sympas et de bons restos (le soir).

Cole Valley : familial, calme et charmant. Pas de touristes (la journée).

Castro et Upper Market : la communauté gay de San Francisco avec ses bars, ses restos, ses magasins et ses salles de gym (de jour comme de nuit).

Noe Valley : calme et commerçant à la fois, gay et familial aussi (la journée)

Mission : quartier latino vivant et décontracté au sud, un peu craignos le soir. Très bobo au nord du quartier. En journée pour les fresques murales. En soirée pour les bars et les restaurants branchés du nord.

South of Market (Soma) : ancien quartier d'entrepôts en pleine renaissance depuis quelques années. C'est là que ça bouge" ! Bars, boîtes destroy, clubs gays et restos branchés (en soirée seulement).

Les parcs : pour les balades à vélo ou à rollers, pour les musées et pour la belle plage de Baker Beach (la journée seulement).

 

De part et d'autre du Golden Gate Park, on trouve les quartiers résidentiels de Richmond au nord et de Sunset au Sud.

Mes choix

  1. Les lieux où tout le monde va et qu'on ne peut décemment pas rater : Chinatown, North Beach, Russian Hill, Haight-Asbury et Golden Gate Park.
  2. Les lieux où tout le monde va mais qu'on peut rater sans trop de regrets : Fisherman's Wharf, Financial District et Nob Hill.
  3. Les lieux peu fréquentés, mais que les voyageurs découvrent avec ravissement : Mission, Castro, Soma, Lower Haight, Cole Valley et Noe Valley.

Comment se déplacer dans San Francisco et sa région ?

Transports intervilles

Amtrak : achat des tickets au Ferry Building, au début de Market Street, de 6 à 22 heures. Il n'y a pas de gare à San Francisco, mais juste ce bureau à l'arrière du building (suivre les flèches !) pour l'achat des billets et une navette qui vous emmène prendre votre train à la gare d'Oakland ou Emeryville, de l'autre côté de la baie. Destinations : Monterey, Los Angeles, San Diego, Lake Tahoe, Las Vegas, ... Adresse : San Francisco - Shopping Center Bus Stop (SFS)- 835 Market Street - Westfield San Francisco Centre - San Francisco, CA 94103-1901

Greyhound : au Transbay Terminal, 2ème étage, 425 Mission Street (entre Fremont et 1st Street), à quelques blocs de Downtown – de 5 heures à 1 heure. Destinations desservies : San Jose, Salinas (pas loin de Monterey), Los Angeles, Las Vegas, etc... Consigne à bagages sur place (4 $ pour 6 heures, 7 $ au-delà de minuit).

Agence de voyages

Green Tortoise : 494 Broadway. Du lundi au vendredi de 9 à 19 heures, le we de 12 à 18 heures. Agence de voyages alternative créée à l'époque hippie. Génial ! Vieux bus scolaires reconvertis (avec couchettes et wc), mais bon chauffeurs. Liaisons sur Yosemite (en été), Los Angeles, Las Vegas, Seattle, New York et Boston. Réserver er reconfirmer impérativement au moins 48 heures avant le départ. Egalement les Adventure Trips de 2 à 15 jours : Grand Canyon, Death Valley, Alaska, les parcs nationaux, plus, en hiver, Baja California, Guatemala, Costa Rica, etc... Bon moyen de faire des connaissances. On dort dans le bus. Ambiance sympa, typiquement californienne. Pour les voyages, il faut remplir un formulaire (disponible sur Internet) et verser des arrhes par mandat.

Location de voitures

Attention : très difficile de se garer à San Francisco et, surtout, parkings hors de prix (voir ci-dessous). Ne louer un véhicule qu'au moment de quitter la ville.

City Rent-a-Car : 1433 Bush Street. Du lundi au vendredi de 7 à 18 heures, le samedi de 8 à 16 heures.

Dollar Rent-a-car : 346 O'Farrell Street (entre Mason et Taylor), 780 Mc Donnell Road et à l'aéroport.

National Car Rental Alamo : O'Farrell Street. En face du Hilton. Du lundi au vendredi de 7 à 19 heures, le we de 8 à 17 heures. Egalement au 750 Bush Street (chaque jour de 7 à 19 heures).

 

Parkings

La plaie de San Francisco ! Une chose à vérifier : s'assurer que les entrées et les sorties ("in & out") sont illimitées, certains les facturent ! Le parking le moins cher dans Downtown se situe au 525 Jones Street, juste en face de Dottie's True Blue Café. Ouvert de 6 heures à minuit. Réservation par Internet (cliquez sur l'image ci-dessous). Astuce : en séjournant dans une auberge de jeunesse du coin, le tarif descend à 15 $ par jour. D'autres parkings, près de l'Alliance française à 18 $ par jour, ou près de la Grace Cathedral à 25 $ par jour.

 

Transports régionaux

Tous les bus desservant la région de San Francisco se prennent au Transbay Terminal, situé au 425 Mission Street, à l'angle de 1st Street, près d'Embarcadero (c'est aussi là que se trouve le terminus de Greyhound). Moins chers que le BART, ils vont plus loin et roulent jusqu'à 2 heures du mat...

Sinon, voici les principales compagnies et leurs destinations :

AC Transit : comtés d'Alameda et Contra Costa; pour Berkeley, Richmond et Oakland.

Golden Gate Transit : comtés de Marin et Sonoma; pour Sausalito, San Rafael, Tiburon, etc...

Samtrans : comté de San Mateo; dessert les communes situées entre San Francisco et Palo Alto.

Santa Clara Valley Transportation Authority : dessert les comtés de Santa Clara, de Mountain View à Gilroy, via San Jose.

Transports urbains

Bonne nouvelle ! San Francisco et la région de la baie (Bay Area) sont dotées d'un excellent réseau de transports en commun. Pour résumer, tout ou presque est chapeauté par le MUNI (San Francisco Municipal Railway) qui, contrairement à ce que son nom laisse supposer, ne gère pas que des trains. Ainsi, dans San Francisco intra-muros, on se déplace avec le cable car, les autobus, le métro municipal, le trolley bus et le tramway historique (ligne F, de Castro à Fisherman's Wharf). Pour les transports interurbains, il convient de prendre le BART (Bay Area Rapid Transit), RER local, qui dessert les villes voisines. Enfin, le vaste réseau des bus permet de gagner presque toutes les localités de la Bay Area.

 

Il existe plusieurs types de tarifs valables sur tous les transports intra-muros MUNI, mais par pour le BART. On conseille l'avantageux CityPass, autour de 59 $ (44 $ pour les 5-17 ans), qui comprend les entrées au SFMoMa, à l'Exploratorium ou à l'Asian Art Museum, au De Young Museum, au Palace of Legion of Honor, au California Academy of Sciences, à l'Aquarium of the Bay, ainsi qu'une croisière sur la baie, des retours gratos depuis Sausalito et Tiburon pour les cyclistes (avec la compagnie Blazing Saddles) et 7 jours de transports illimités MUNI, y compris cable car.

La carte est valable 9 jours pour les visites. Egalement des Muni passports classiques pour 1 jour (11 $), 3 jours (18 $) et 7 jours (24 $). Les passes sont vraiment intéressants, surtout si vous prenez le cable car (le moindre trajet coûte 5 $). On les achète sur Internet, au Visitor Information Center sur Market Street, ou la guérite située au départ du cable car, à l'angle de Powell et de Market Street (chaque jour de 8 heures 30 à 20 heures 30), où l'on se procure également l'indispensable plan des transports MUNI (3 $).

Les cable cars

C'est comme un baiser sans moustache... San Francisco sans ses cable cars perdrait beaucoup de sa saveur. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard s'ils constituent le seul système mobile au monde qui soit classé Monument historique. Il n'y a pas de moteur à l'intérieur des cable cars (juste une batterie pour l'éclairage). Ils sont tractés le long des rails par des câbles en mouvement (que l'on peut voir fonctionner au Cable Car Museum de Nob Hill). C'est le dernier système de tramway de la sorte qui subsiste dans le monde. Pour avancer et grimper les collines, chaque voiture s'accroche à l'aide d'une sorte de pince (ou mâchoire) à un câble d'acier sans fin, défilant à vitesse constante (15 km/heure) dans une gorge aménagée dans le sol entre les rails. Pour s'arrêter, le chauffeur n'a qu'à lâcher prise sur le câble. Dans les descentes, il se laisse glisser en roue libre, ne se servant plus que du frein à main (certaines des pentes peuvent atteindre jusqu'à 21 % de déclivité). Les accidents sont beaucoup moins fréquents qu'on pourrait le penser. L'un d'eux, il y a quelques années, a d'ailleurs permis à une voyageuse d'obtenir en dédommagement un nombre respectable de milliers de dollars. Elle avait apporté au tribunal la preuve que le sinistre avait engendré chez elle une nymphomanie chronique... Le système a été inventé en 1873 par un immigrant écossais, Andrew Hallidie, après avoir vu un attelage à cheval dévaler une pente à reculons sans pouvoir s'arrêter. Dans les années 1890, on ne comptait pas moins de 8 compagnies concurrentes en ville, exploitant plus de 600 cable cars et 21 lignes. Un grand nombre furent détruites lors du séisme de 1906, et il n'existe plus aujourd'hui que trois lignes (et une quarantaine de cable cars).

Pour des infos précises sur le cable cars, cliquez sur l'image ci-dessous.

 

La Powell-Hyde, la plus emblématique de la ville et la plus photographiée, remonte Powell depuis Market Street (terminus spectaculaire, avec la voiture retournée... à la main !) et jusqu'à Chinatown, puis redescend vers le Fisherman's Wharf (au Ghirardelli Square) via Nob Hill. Elle emprunte en chemin certaines des rues les plus pentues de la cité, avant de redescendre en offrant une vue magnifique sur l'île d'Alacatraz.

La ligne Powell-Mason emprunte au début le même itinéraire que la Powell-Hyde, mais au lieu de remonter vers Nob Hill, redescend directement sur le Fisherman's Wharf en traversant North Beach – le quartier italien, dans le prolongement de Chinatown.

La troisième ligne, California, est la moins populaire : elle part au niveau du Hyatt, proche de l'Embarcadero (sur Market Street), et remonte California Street tout du long, d'est en ouest, jusqu'à Van Ness Avenue.

Le cable car fonctionne chaque jour de 6 heures 30 à 23 heures 30 (ou 0 heure 30). Départ toutes les 12 minutes environ. Billet à ± 5 $, sans réduction enfants ni possibilité de transfert (à l'inverse des autres transports MUNI), en vente dans les kiosques aux terminus ou à bord (on rend la monnaie). Attention, l'attente est parfois interminable aux terminus des lignes. Et aux heures de pointe, certains cable cars sont tellement bondés qu'ils ne prennent pas de passagers supplémentaires aux arrêts. Il faut parfois aller à pied quelques arrêts plus loin pour pouvoir monter dedans.

Ou se placer : les plus sportifs se mettront debout sur le marchepied accroché à la barre, frissons et clichés spectaculaires garantis. Dans un registre plus confortable, il y a la plate-forme arrière et aussi les bancs à l'extérieur où l'on peut s'asseoir, mais avec le risque d'avoir les passagers debout devant soi. Les plus frileux (dans tous les sens du terme) se retrouveront à l'intérieur pour mieux observer la dextérité du conducteur et son long levier en fer qui lui sert à maîtriser la vitesse du wagon.

 

Les autres transports en commun MUNI

Trajet à 1,50 $ pour les parcours urbains, quel que soit le mode de transports (50 cts pour les 5-17 ans et les seniors). La monnaie exacte est nécessaire. Dans tous les cas, vous pouvez demander un transfert, qui donne droit aux correspondances gratuites dans un délai de 2 heures. Rien n'empêche de l'utiliser pour le trajet retour si la validité n'est pas dépassée.

Les autobus (et autres trolleybus) sillonnent la ville et offrent la desserte la plus complète. Les arrêts sont matérialisés par des panneaux MUNI et/ou des anneaux orange (marqué bus stop) sur les poteaux. La plupart des bus s'arrêtent à une intersection sur deux, certains à chaque croisement.

Le métro urbain, à la fois en surface et souterrain (ne pas confondre avec le BART), est vraiment pratique et rapide pour se rendre directement, par exemple, à Mission, Castro ou au Golden Gate Park. Fait amusant, sur les lignes J, K, L, M, qui desservent Church Street, les marches réapparaissent quand le métro sort à l'extérieur pour devenir un trolley (en sens inverse, les marches disparaissent). N'oubliez pas de tirer sur le câble qui circule le long des fenêtres, il indique au chauffeur que vous souhaitez descendre à la prochaine station.

Le tramway historique (ligne F), inauguré en 2000, relie l'Embarcadero à Castro en descendant Market Street, avec des passages toutes les 10-15 minutes. Il est composé de vieux wagons de tramways de l'entre-deux-guerres, provenant de tous les Etats-Unis et même d'Europe.

Le BART

Ce RER local, assez récent et confortable, compte 5 lignes qui desservent une quarantaine de stations, réparties dans un rayon de 50 km au sud et à l'est de la baie. Il traverse en souterrain le centre de San Francisco et fonctionne du lundi au vendredi de 4 heures à minuit, le samedi de 6 heures à minuit et le dimanche de 8 heures à minuit. Fréquence : toutes les 15-20 minutes. Utile par exemple pour se rendre à Berkeley ou aux aéroports. On achète son billet dans les distributeurs automatiques des stations. Les tarifs varient, selon la distance parcourue, de 1,50 à 7,65 $. Par conséquent : vérifier d'abord sur la grille le prix pour la station où l'on souhaite se rendre, taper sur l'écran la somme exigée (et non la destination), insérer la monnaie, et commander le ticket. Attention, il est interdit de fumer, de manger et même de boire à bord !

Dans de nombreuses stations, des écrans de TV donnent des infos sur les transports, la météo, les spectacles, etc... Possibilité de mettre son vélo sur le BART en dehors des rush hours et toute la journée le week-end. Enfin, on le répète, le City-Pass ne donne pas accès au BART.

A vélo ou à rollers

Toutes les agences de location de vélos pratiquent les mêmes prix en ville : à partir de 7 $ l'heure et autour de 27 $ la journée. Les compagnies, souvent situées autour du Golden Gate Park, distribuent généralement des petits plans avec différentes propositions d'itinéraires...

Avenue Cyclery : 756 Stanyan Street, face au Golden Gate Park (angle Waller, un bloc au sud de Haignt Street – de 10 heures à 18 heures. Bon accueil et service pro. Antivol fourni.

Bay City Bike : 2661 Taylor Street (entre North Point et Beach Street), sur Fisherman's Wharf – chaque jour de 8 heures à 19 heures (19 heures 30 le we). Bons itinéraires pour se balader jusqu'à Sausalito et Tiburon, le mont Tamalpais et dans le Golden Gate Park. Loue aussi des tandems et des vélos tractant les jeunes enfants. Casques, antivols, sonnettes... compris. Succursale non lin au 1325 Columbus Avenue (et Beach Street).

Blazing Saddles : piers 41 et 43, chaque jour à partir de 8 heures. Réduction avec le City Pass, le magazine Chaperon ou sur le site internet. Tout ce qu'il faut pour arpenter l'autre côté de la baie.

Golden Gate Park Bike & Skate : 3038 Fulton Street (entre 5th et 6th Avenue), en bordure du Golden Gate Park, ouvert chaque jour. Tout ce qu'il faut pour se promener tranquillement dans le Golden Gate Park : vélos, roller-blades et skateboards. Casque fourni, mais pas l'antivol.

A pied

San Francisco est l'une des rares villes américaines que l'on se doit d'explorer à pied. Le Visitor Information Center propose, sur un dépliant gratuit en anglais, différents itinéraires de balades à pied. Toutefois, pour des visites vraiment originales, on conseille vivement de consulter les adresses suivantes. Important : pour évaluer les distances, rappelez-vous que les blocs vont de 100 en 100 (pour les adresses). Evitez enfin de traîner vos basques le soir dans les parcs et dans certains quartiers comme South of Market (Soma) et surtout Tenderloin.

Foot Tours : visites thématiques de San Francisco, toutes guidées par des comédiens. Au choix : "Drugs, thugs, crimps and pimps", sur le monde souterrain du vice à San Francisco après la ruée vers l'or; "Go west, young woman", sur les figures féminines marquantes de la ville; ou encore une visite détaillée de Castro, "From top to bottom".

Victorian Home Walk : balade sur un thème victorien pour découvrir les plus belles demeures des quartiers chic de Pacific Heights et de Cow Hollow. Vous verrez même la maison où a été tourné le film Mrs Doubtfire avec Robin Williams.

Maison de Mme. Doubtfire 

Adresses et infos utiles

Informations touristiques

Bon à savoir : les musées de San Francisco sont pratiquement tous gratuits un jour par mois (souvent le premier mardi du mois). Renseignez-vous bien.

Visitor Information Center : Hallidie Plaza (angle Market et Powell Street, sur la placette en contrebas et face à l'entrée pour le BART). Du lundi au vendredi de 9 à 17 heures, le we de 9 à 15 heures. Fermé le dimanche en hiver, ainsi qu'à Pâques, Noël et Jour de l'An. Accès Internet gratuit (infos sur San Francisco seulement). Accueil charmant et efficace (souvent en français). Plan de la ville gratuit, vente du fameux City Pass, infos sur les transports, hôtels, circuits thématiques en ville, magazine San Francisco Chaperon, en français, etc... Pour les motorisés, il existe un excellent parcours de 49 miles, la Scenic Drive, qui traverse les principaux quartiers, les parcs et longe la côte.

 

Postes et télécommunications

Poste principale et poste restante : 101 Hyde Street (angle Golden Gate Avenue). General Delivery (poste restante), ouvert chaque jour sauf dimanche de 10 à 14 heures.

 

Autres bureaux de poste : 150 Sutter Street Downtown, 867 Stockton Street (angle Clay Street), Chinatown; 1640 Stockton Street (entre Union et Filbert Street), North Beach; Rincon Center (entre Steuart et Spear Street), Embarcadero; 554 Clayton Street (et Haight Street), Haight Ashbury. En général, chaque jour sauf samedi après-midi et dimanche.

Apple Store : 1 Stockton Street (angle Market). Chaque jour de 10 à 21 heures (dimanche de 11 à 19 heures). Accès gratuit à Internet depuis tous les Mac. Autre adresse : 2125 Chestnut Street (angle Steiner), du lundi au samedi de 10 à 21 heures; le dimanche de 10 à 19 heures. Tout pareil !

Egalement quelques connexions gratuites à la bibliothèque municipale (Library) : 100 Larkin Street (angle Grove), le lundi et samedi de 10 à 18 heures, le mardi et jeudi de 9 à 20 heures, le vendredi de 12 à 18 heures, le dimanche de 12 à 17 heures. Juste derrière le stand "Information", à droite. Attendez-vous quand même à faire la queue.

Enfin, les cafés Internet sont plutôt rares à San Francisco (liste disponible au Visitor Information Center) mais, pour ceux qui ont leur laptop (ordinateur portable), de nombreux cafés et quasiment tous les hôtels disposent d'un accès wi-fi.

Change

Aux deux aéroports : guichets de change toujours ouverts à l'arrivée des avions. Egalement des distributeurs automatiques (cash machines ou ATM). Sinon, bonne concentration de banques dans Downtown, à proximité d'Union Square :

Pacific Foreign Exchange Inc. : 533 Sutter, du lundi au vendredi de 9 à 18 heures et le samedi de 10 à 15 heures. Cash et chèques de voyage.

 

Consulats

Consulat de France : 540 Bush Street. Contre l'église Notre-Dame des Victoires, l'église française de San Francisco depuis 1856. Le lundi et mardi de 9 à 12 heures et de 14 à 15 heures 30, le mercredi et vendredi de 9 à 12 heures 3. Permanence téléphonique en dehors des heures de bureau. Le consulat peut vous assister juridiquement en cas de problèmes. Equipe efficace.

Belgique : il n'y a pas de consulat général (il est à Los Angeles), uniquement un consulat honoraire (6100 Wilshire Boulevard, suite 1200).

Consulat de Suisse : 456 Montgomery Street, suite 1500, 15ème étage. N'entrez pas dans la plaza, c'est la porte qui est à droite. Du lundi au vendredi de 9 à 12 heures.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×