San Francisco (3)

Centres français

Alliance française : 1345 Bush Street. Chaque jour sauf le dimanche, de 9 à 21 heures (19 heures vendredi, 17 heures le samedi). Située dans le centre, l'une des plus sympathiques et dynamiques Alliances françaises que l'on connaisse. Mais attention, l'Alliance n'est pas une agence de voyages destinée à résoudre vos soucis ou même vous donner des conseils touristiques. C'est un centre culturel ou les Américains viennent prendre des cours de français. Les voyageurs et les expatriés peuvent aussi y retrouver un peu de ce qui fait leur identité profonde... La bibliothèque est, avec 20.000 ouvrages, la lus grande en langue française à l'ouest du Mississippi ! Ciné-club le 1er mercredi de chaque mois, organisation de concerts.

Centre d'accueil et d'information des Français (San Francisco Bay Accueil) : 210 Post Street, suite 502. Ouvert seulement lundi matin. Centre d'information créé pour venir en aide aux Français désireux de s'installer dans la région. Edite conjointement avec le consulat de France et la chambre de commerce franco-américaine Le Petit Débrouillard (guide pratique gratuit). Il contient plein d'infos utiles : administrations, ouverture d'un compte bancaire, fiscalité, recherche d'emploi, création d'entreprise, logement, écoles, centres médicaux, exportation de véhicules, etc... Vous le trouverez à l'Alliance française, au consulat, etc... On peut aussi le télécharger ici.

Arts et spectacles

BASS : central de résas représenté dans la plupart des magasins Raley's et à la Wherehouse. Vends des tickets de concerts, théâtre, etc... à prix intéressants. Le plus simple est de réserver par téléphone : 478-BASS.

TIX Bay Area : guichet sur Union Square; sur Powell Street, entre Geary et Post. Mardi-jeudi de 11 à 18 heures, vendredi 11 à 19 heures, samedi 10 à 19 heures et dimanche 10 à 15 heures. Fermé le lundi. Places de théâtre, de danse et de concerts à moitié prix pour le jour même (les billets pour les spectacles du lundi sont vendus le week-end). Le City-Pass offre aussi certaines réducs. Un tableau affiche la liste des spectacles discountés. On paie cash et on ne peut les obtenir que sur place – le téléphone est réservé à l'achat de places plein tarif (payables par carte).

E-guide : représenté dans la plupart des magasins Raley's. Un central de réservation spécialisé entre autres dans les sports. Idéal pour aller voir les San Francisco Giants disputer un match de base-ball.

Assister à un match de base-ball (équipe des S.F. Giants) : prendre le Muni Metro, lignes N ou T et s'arrêter à Second and King Muni, Metro Station. Les Muni buses 10, 30, 45 et 47 s'arrêtent aussi tout près. Compter entre 12 et 100 $ pour une place. Programme des festivités ici.

SF Rave Scene : pour connaître en direct les évènements nocturnes "tendance" de la baie : clubs, boîtes, "parties" y sont recensés. De nombreux liens avec des organisateurs de soirées et autres agitateurs culturels figurent également sur ce site.

Librairies et presse

Café de la Presse : 469 Bush Street (angle Grant). Dimanche-jeudi 7 heures 30 – 21 heures 30; vendredi-samedi 8 heures 30 – 22 heures. Pour les nostalgiques, on y trouve la presse française, à éplucher en sirotant un vrai café crème.


European Book Company : 925 Larkin Street (entre Geary et Post). Jeudi-samedi 11 heures – 17 heures. La plus importante librairie française de San Francisco, 6 rues à l'ouest de Union Square. Pas que des chefs-d'œuvre, mais toute la presse française. Très bon accueil.

Journaux locaux

The San Francisco Bay Guardian : hebdo indépendant, gratuit et branché. Disponible à l'entrée de certains bars, restos, dans des distributeurs de rue ou chez les commerçants. Pluies d'adresses et de commentaires avisés sur les restos, spectacles, concerts, films et boîtes de nuit en vogue. Programme des événements branchés de la baie à ne pas rater. Egalement quelques coupons de réductions. Mon canard préféré.

San Francisco Chaperon : l'un des meilleurs journaux gratuits d'information sur San Francisco, traduit en plusieurs langues, dont le français. On le retrouve au Visitor Information Center et dans plusieurs hôtels. Balades, plans, infos pratiques, il regroupe un peu tout le B.A.B.A. de San Francisco. Dans le même genre également le Bay City Guide, disponible au même endroit.

The San Francisco Book : brochure gratuite et très bien faite, éditée par le Visitor Information Center. Plein d'adresses, des cartes, des infos pratiques, les horaires et les tarifs des visites, des coupons de réductions sur certaines prestations et attractions.

SF Weekly : hebdo gratuit, avec un agenda très complet des sorties et spectacles à San Francisco, ainsi qu'un guide des restos.

Where – San Francisco : encore un gratuit, mensuel cette fois, recense les événements culturels, loisirs, restos, expos, boutiques,... Beaucoup de pub hélas.

The San Francisco Examiner : quotidien gratuit qui donne le vendredi tous les événements, spectacles, manifs de la semaine à San Francisco et aux alentours.

The San Francisco Chronicle : l'autre grand quotidien de San Francisco, dont l'édition du dimanche renferme le datebook, c'est-à-dire tous les films de la semaine, les pièces de théâtre, concerts, etc...

Gay Pocket : disponible au San Francisco Lesbian Gay Bisexual Transgender Community Centre. Tous les plans sorties gays du coin (Castro, Polk et Soma).

The Bay Area Reporter et San Francisco Sentinel : encore 2 hebdos homos que l'on trouve gratuitement dans certaines boutiques de vêtements (notamment sur Haignt Street).

Urgences médicales

Traveler Medical Group : 490 Post Street, suite 225, Dowtown. CB acceptées. Centre de soins destiné aux touristes. On y parle plusieurs langues et ils peuvent même se déplacer à voter domicile. Il faut téléphoner, et on vous rappellera dans les 20 minutes qui suivent. Tél. 981-1102 ou 1-888-MD24HRS

In-Hotel Medical Care : Service 24h/24. CB acceptées. C'est le SOS Médecins local : ils viennent vous soigner à votre hôtel sur simple appel. Tél. 1-800-DOCS-911

Saint-Mary's Hospital : 450 Stanyan Street, en bordure du Golden Gate Park. Service d'urgences 24h/24- Tél. : 750-7000.

Haight-Ashbury Free Clinics : 558 Clayton Street (angle Haight). Tél. 746-1950. Lundi-mercredi 8 heures 45 – 20 heures; jeudi 12 heures 15 – 20 heures; vendredi 12 heures 15 – 17 heures. Centre de soins gratuit (dons bienvenus), à consulter uniquement si vous n'avez pas d'assurance voyage. En cas d'urgence, ils sauront vous orienter sur d'autres centres plus spécifiques.

Laveries

Elles sont légion à San Francisco, on en trouve à tous les coins de rue. Y en a même qui font bistrot !


Achats

Attention si vous achetez de l'électronique, sachez que de nombreux touristes ont eu des problèmes. En règle générale, évitez les boutiques de Chinatown et celles de Market Street. Et relisez bien mes conseils dans la rubrique "Achats" dans "Californie utile".

Où dormir ?

A quelques exceptions près, les hôtels se trouvent dans un périmètre restreint, Downtown, et ce quelle que soit leur catégorie. Pour vous faire une idée des prix des nuits à San Francisco, voici quelques fourchettes de tarifs rencontrés. Mais sachez dès à présent qu'en dehors des AJ, bon marché, vous en aurez rarement pour votre argent. Notez d'ailleurs que les prix peuvent varier considérablement en fonction du taux de remplissage de l'hôtel. En dehors de la saison touristique (juillet-août et tous les week-ends), il vous sera souvent possible d'utiliser les coupons de réduction des magazines spécialisés distribués un peu partout. A défaut, n'hésitez pas à marchander; ça marche parfois si vous restez plusieurs nuits de suite.

LES AJ PRIVEES, YMCA ET AJ "OFFICIELLES"

Pacific Tradewinds Guesthouse : 680 Sacramento Street (entre Montgomery et Kearny). Lits en dortoir ± 24-26 $. Accès Internet et wifi gratuits. Cette minuscule AJ privée protège son intimité : entrée discrète, au pied de l'enseigne Henry's Hunan Restaurant, puis sonner à l'interphone et monter à la réception au 3ème étage. Forcément, avec 36 lits en dortoir de 4, 6 ou 8 lits en réserve, elle peut se passer de pub ! D'autant plus qu'elle est déjà connue d'une ribambelle de voyageurs des 4 coins du globe, qui entretiennent une atmosphère chaleureuse de grande famille. Salles de bains propres et fonctionnelles. Cuisine conviviale pour papoter en mangeant et machines à laver à disposition, consignes, service de fax, thé, café. Le tout avec le sourire et de précieux conseils. L'un de mes coups de cœur dans cette catégorie.

 

C'est difficile de trouver quelque chose à redire à le Pacific Tradewinds auberge. Les lits, la salle commune et d'autres équipements sont d'une propreté impeccable (ils doivent passés par des tas de désinfectant dans la salle de bain) confortable et sûr (mais apportez une clé pour les casiers... J'avais oublié mon ordinateur portable dans la salle commune pendant la journée sans problème, mais il est toujours bon se méfier !). Le personnel s'est donné un mal fou pour que nous passions un bon séjour.

En ce qui concerne l'emplacement, Pacific Tradewinds est situé en plein cœur de la zone de la baie de Chinatown, juste entre le quartier des boutiques de Union Square et la cuisine italienne Nord de plage. Adorable ! La seule chose qu'il faut garder à l'esprit est que l'hôtel est situé quatre étages et le seul moyen d'y aller est côté de la cage d'escalier, alors si vous avez un dos mal en point et une grande valise, envisager de demander au personnel à vous aider par interphone (je suis sûr qu'ils vous aider).

Dans l'ensemble, une expérience fantastique. J'y retournerais les yeux fermés.

 

Elements Hostel : 2524 Mission Street. Lits en dortoir de 4 à 12 lits ± 20-25 $; private ± 60 $. Wifi gratuit. Au cœur de l'action, cette petite AJ privée pimpante et confortable (micro-ondes, frigo, laverie) sera le refuge idéal des oiseaux de nuit. Discothèque au rez-de-chaussée en fin de semaine (accès gratuit aux hôtes). Pas de cuisine en revanche, mais des dortoirs (avec lockers) et des chambres récents, colorés, tous avec douches et wc. Un bon plan, d'autant plus que je n'ai pas encore dévoilé sa carte maîtresse : une fantastique terrasse aménagée sur le toit, avec transats pour la bronzette, bar pour l'apéro et petit resto pour casser la graine. Mon autre coup de cœur !

 

Amsterdam Hotel : 749 Taylor Street (entre Bush et Sutter Street). Dortoirs 4 à 6 personnes avec sdb ± 20-25 $, doubles avec sdb ± 80-100 $. Wifi gratuit et café Internet. Que le papier peint à fleufleurs de l'entrée ne vous effraie pas ! Voici l'une des guesthouses les plus sympa. Cuisine, tout ce qu'il faut pour le petit déj (gaufres à volonté), films à disposition pour les hôtes, petite salle de cinoche, ambiance presque familiale. Bons conseils, services multiples (coupons de réducs pour les liaisons avec l'aéroport, sur le site Internet). Déco des chmabres pas de première jeunesse, mais deux terrasses pour se prélasser. Que demander de plus ?.

San Francisco International Youth Hostel : Fort Mason (building 240, tout au fond, sur les hauteurs), à l'ouest du Fisherman's Wharf (entrée du Fort angle Bay et Franklin Street). Du terminal Greyhound (Transbay Terminal), prendre les bus MUNI n° 10 sur Fremont, sinon bus n° 30. Ouvert 24h/24. Arrivez à 7 heures en été ou réservez (en donnant votre numéro de CB) c'est plus sûr. Environ 28 $ en dortoir de 8 à 24 lits (14 nuits max), petit déj compris. Parking gratuit. Internet payant, mais wifi gratos. Un point de chute idéal pour les amateurs de grands espaces et de tranquillité : cette vaste et très agréable AJ occupe de vieux baraquements rustiques, balayés par la brise marine et perchés sur une colline boisée dans un grand parc situé face à la baie et au Golden Gate Bridge. Dortoirs basiques, mais salon commun convivial avec TV, laverie, cuisine et café très agréable où l'on sert des petits plats. A quelques minutes à pied du Fisherman's Wharf en longeant la mer, d'où le cable car vous conduit au centre-ville.

USA Hostels : 711 Post Street (et Jones). Dortoirs ± 33-36 $, doubles ± 83-93 $. Réduction via Internet. Places de parking moins chères. Accès Internet payant, mais wi-fi gratuit. Youth hostel de compétition, à 3 blocs de Union Square, donc bien central. Ambiance conviviale, très cool, pas du tout usine à backpackers (routards). Dortoirs bien tenus. Bons services : cuisine équipée pour faire sa popote (le matin, on vous donne tout pour faire des gaufres et pancakes, à volonté siou plaît), laverie, TV et lecteur DVD, salon avec billard, tout ça...gratuit ! Accueil relax.

Adelaïde Hostel : 5 Isadora Duncan Street, petite impasse donnant sur Taylor Street (entre Post et Geary), dans Dowtown. Lits en dortoir (4 à 10 lits) ± 30-35 $, doubles ± 85-110 $, petit déj inclus. Internet et wifi gratuits. Cette petite AJ privée cumule bien des avantages : au calme, puisque retirée dans une impasse; confortable, à l'image de son salon commun douillet, avec cheminée, tapis et fauteuils rembourrés; bien équipée (cuisine, laundry, consigne, location d'ordis, de vélos,...) et pour ne rien gâcher, très propre. Comme les chambres (dignes d'un petit hôtel) et les dortoirs de 4 à 12 lits se révèlent bien tenus (avec lockers), on se dit qu'on aura beaucoup de mal à quitter la maison le jour venu !

Hostelling International Downtown : 312 Mason Street. Lits en dortoir ± 29-32 $ et doubles avec ou sans douche privée ± 89-99 $, petit déj inclus. Wifi gratuit, mais accès Internet payant. Vaste AJ officielle (300 lits !) très appréciée pour sa bonne localisation, à un bloc de Union Square, juste en face d'un parking à étages (boules Quiès fournies gratuitement à l'accueil, CQFD !). Pas la plus extravagante pour la déco, mais assez récente et fonctionnelle : pas de couvre-feu, dortoirs bien tenus, lockers, cuisine (basique), TV-room. Excellent accueil. Propre et sans bavure.

Hostelling International City Center : 685 Ellis Street (entre Larkin et Hyde), dans Downtown. Ouvert 24h/24. Lits en dortoir ± 23-32 $ (4 ou 5 lits); doubles avec sdb ± 92-100 $ selon taille, petit déj compris. Internet. Une AJ pimpante et éclatante, installée dans un immeuble ancien de 6 étages. Absolument impeccable, à l'image de la cuisine vaste et moderne, très bien équipée, des salons agréables en mezzanine, ou des dortoirs corrects (avec lockers). Ambiance assez familiale, mais toujours le même problème, quartier un peu difficile. Tours et activités organisés à partir de l'AJ. J'aime beaucoup !

Green Tortoise Hostel : 494 Broadway (et Kearny). En dortoir de 4 à 7 lits, ± 26-29 $/pers, ou double ± 70 $,petit déj inclus. Accès Internet. AJ très fréquentée (venir tôt le matin) à l'ambiance voyageur décontracté. Un peu trop peut-être, si l'on focalise sur les dortoirs et chambres vieillots, ou les peintures lézardées des parties communes. Mais c'est un détail au regard des concerts endiablés, des parties de billard, des films projetés sur écran géant et d'une longue liste de petits plus : sauna et repas gratuits (trois fois par semaine), cuisine, consigne, laverie, etc... Bref, une AJ authentique : brouillonne, défraîchie, mais conviviale et fraternelle ! Ambiance internationale garantie. Quant aux couche-tôt, ils iront se réfugier dans l'annexe voisine, un peu kitschouille, mais plus confortable. Accueil super. Même équipe que celle de l'agence de voyages du même nom.

Globetrotters Inn : 225 Ellis Street (et Mason). Dans Tenderloin, le quartier des street people; juste après le pub Red Corner. Lits en dortoir ± 25-27 $ et private room ± 65-70 $. Accès Internet. Petite AJ insoupçonnable, juste en face du Hilton. Dortoirs assez grands de 4 à 6 lits avec salle de bains privée. Les doubles sont plus succinctes. Moquette au sol. Atmosphère très cosmopolite : on y croise une clientèle interlope vraiment sympathique, réunie comme il se doit dans le petit salon-bibliothèque ou dans la cuisine.

Le quartier n'est pas idéal, il y a beaucoup de gens qui errent dans les rues. Éviter de tourner à gauche en sortant, un des quartiers les plus pauvres de la ville est vraiment tout proche.


Union Square Backpackers Hostel : 70 Derby Square : Lit en dortoir ± 30 $, double 72 $, petit déj inclus. Disons-le tout net, ce n'est pas mon adresse préférée, et l'accueil du patron, les yeux rivés à son écran d'ordinateur, n'y est pas pour rien. La situation de cette AJ privée pourtant, au fond d'une petite impasse, à côté d'un loueur de vélo, en plein cœur de San Francisco, peut s'avérer un bon plan pour une ou deux nuits seulement. Chambres assez exiguës, avec pierres apparentes, vieux meubles de grand-mère rafistolés; lockers à l'accueil (mieux vaut garder vos effets personnels avec vous quand même)... En dépannage quoi !


International Guesthouse : 297623rd Street (et Harrison). A l'est de Mission, dans un quartier populaire à majorité mexicaine. Pas vraiment dans le centre, mais raisonnablement accessible (bus jusqu'à Mission Street, mais voiture préférable). Réserver ou téléphoner avant de s'y rendre. Lit en dortoir ± 22 $ et double ± 40 ; réduc si l'on reste au moins un mois, sauf en été. Internet. Voici une adresse qui intéressera ceux qui aiment les points de chute hors des sentiers battus tout en se retrouvant insérés dans le vrai tissu social d'une ville. Cette AJ privée, fréquentée essentiellement par des voyageurs long séjour, est installée dans deux maisons victoriennes accolées. Créée en 1978, ce fut, paraît-il, la 1ère AJ privée "de charme" de San Francisco. Depuis, le charme s'est évaporé ! De l'extérieur, rien ne laisse présager sa fonction (pas de panneau), mais n'hésitez pas à sonner, on viendra vous ouvrir. Petits dortoirs classiques pour quatre, ou chambres privées convenables, un salon (chaîne hi-fi) et deux cuisines. En dépannage aussi.

La critique la plus fréquente dans les AJ est "la punaise de lit" (ne rigolez pas cela arrive régulièrement dans ce genre d'établissement, même si la réputation et l'hygiène y sont excellentes)... voici un lien ci-dessous qui vous parle de ce problème et comment faire pour le résoudre.

  

MOTELS

Dans le centre, quartiers de Marina (Lombard Street notamment) et de Pacific Height, vous trouverez quelques motels; bien pratiques si vous arrivez de nuit à San Francisco par le nord (Highway 101), pour pouvoir poser vos valises avant de vous aventurer dans Downtown. Un bon choix pour les motorisés (le parking est gratuit), mais tous les motels ne se valent pas, et les alentours peuvent être bruyants. Attention, à San Francisco les motels sont plus chers qu'ailleurs...

Pacific Heights Inn : 1555 Union Street (angle Van Ness), dans le quartier de Pacific Heights. Doubles ± 90-170 $ selon confort (un ou deux lits) et saison, petit déj léger inclus. Chambres bien tenues, rénovées, confortables (TV, cafetière et mini-frigo dans toutes, kitchenette dans certaines) et à l'abri du bruit de l'avenue Van Ness. Une adresse stratégique parmi les plus abordables.

 

Marina Motel : 2576 Lombard Street (angle Divisadero), dans le quartier de Pacific Heights. Doubles ± 80-150 $ selon période. A condition d'éviter les chambres côté rue, terriblement bruyantes, on découvre avec surprise un motel hors norme, ouverte en 1939 (pour l'inauguration du Golden Gate Bridge !) par le fils d'un chercheur d'or ayant fait fortune. L'architecture d'inspiration hispanique et la profusion de plantes et fleurs participent au dépaysement. Chambres mignonnes, bien aérées, confortables (TV, cafetière, frigo), avec salles de bains bien tenues et cuisine complètement équipée dans celles pour 4. Garage fermé sous chaque logement (et comme la cour est libérée des véhicules, on n'a plus vraiment l'impression d'être dans un motel !). Une excellente adresse, en particulier pour ceux qui souhaitent résider non loin du Fisherman's Wharf.

La Luna Inn : 2599 Lombard Street (angle Divisadero, à Pacific Heights). ± 90-110 $ pour deux, ± 120-140 $ pour quatre, petit déj continental inclus. Wi-fi payant. Juste en face du Marina Motel, un motel rénové tout récemment dans un style boutique hotel. Chambres spacieuses, d'allure contemporaine (un mur bleu foncé, un autre taupe), avec écran plat, tête de lit et mobilier design. Propreté impeccable. Eviter toutefois celles donnant sur Lombard Street, bruyantes.

Greenwich Inn : 3201 Steiner Street (angle Greewich). Environ 70-90 $. Ce petit motel classique cumule deux avantages : sa situation dans une rue calme et agréable, gage de nuits paisibles, et ses tarifs doux toute l'année. Vu le prix, ne pas s'attendre à un cachet particulier, mais les chambres sont néanmoins proprettes, confortables et bien tenues. Bref, un bon rapport qualité-prix.

HOTELS

Sachez que les petits hôtels ont souvent le même confort que les AJ, mais parfois pour quelques dollars en plus. Comme la majorité des hôtels de San Francisco, ils sont situés dans Downtown, en plein centre. Autant vous prévenir : certaines rues du quartier sont le rendez-vous des homeless (SDF) qui essaient d'y glaner les quelques cannettes vides (revendues) ou pièces de monnaie qui leur permettront de subsister. Ce sont des laissés-pour-compte de la crise économique; comme chez nous. Très impressionnant aux Etats-Unis bien sûr, car ils sont beaucoup plus nombreux et littéralement abandonnés à leur déchéance par les autorités. S'ils fréquentent tous les quartiers de la ville, ils se concentrent plus particulièrement dans le centre, notamment dans le Tenderloin. Certain(e)s s'en trouveront avec raison gênés, voire effrayés, mais il faut savoir que les street people ne sont en général pas dangereux (évitez simplement de montrer des signes extérieurs de richesse et ignorez les alcooliques...). Ce quartier fait partie de la ville, de sa vie, et les voyageurs apprécieront avant tout les qualités habituelles du Downtown, son animation dans la journée et son intéressante situation centrale.

Astoria Hotel : 510 Bush Street. Doubles (sdb à partager) à partir de ± 49 $; prévoir ± 10 $ de plus pour une chambre avec sdb. Réduc sur Internet. Pas de petit déj pour les économiques. Il ne paie pas de mine cet hôtel à deux pas de la porte de Chinatown, mais il offre un confort suffisant, au cœur de la ville. Pas le grand luxe, mais TV, coffre-fort, propreté, foultitude de services et la possibilité d'utiliser le micro-ondes de la maison rendent l'endroit attrayant.

Saint Paul Hotel : 935 Kearny Street (entre Jackson et Pacific). Doubles à partir de 57 $ (plus intéressant à la semaine). Stratégiquement situé en bordure de Chinatown et North Beach, cet hôtel beau comme un sou neuf propose des petites chambres proprettes et bien équipées : TV, micro-ondes, frigo et lavabo. Salle de bains et wc communs à chaque étage. Accueil et atmosphère impersonnels, mais idéal pour les fêtards qui ont décidé de s'encanailler dans le quartier (il y a de quoi faire !). Pas de petit déj, mais un café au pied de l'hôtel avec muffins et autres gourmandises.

Albergo Hotel Verona : 317 Leavenworth Street (et Eddy), dans le Tenderloin, entre Union Square et Civic Center. Doubles ± 50-75 $ selon confort et saison. Mon adresse la plus ancienne. Hôtel datant de 1908, dont la réception avait été rénovée lors de son rachat dans le style initial. Depuis, rien ne semble avoir changé. Les 50 chambres, avec ou sans salle de bains, sont basiques, sans chichis et assez bruyantes selon l'orientation. TV vieillottes, téléphone café offert gracieusement avec pâtisseries pour le petit déj, etc... Bonne atmosphère autour du piano désaccordé. Quartier assez sordide et impressionnant le soir, mais il y a une station de police à deux pas (et, rappel, les street people ne sont pas dangereux). Loue également des appartements au mois, ailleurs en ville.

Hotel Krupa : 700 Jones Street. Doubles à partir de 55 $. Au-dessus du resto Thai Stick. Réception au 1er étage. Confort rudimentaire pour cet hôtel aux allures de pension de famille, où l'on partage beaucoup de choses, des salles de bains aux aléas de vie quotidienne de vos collègues de chambrée ! Préférer les chambres à l'arrière. Propre (même les draps !), service laverie, literie encore correcte, déco inexistante. Gentil accueil.

Attention, même dans ces établissements plus chers, les chambres peuvent partager les sanitaires. De plus, ils ne possèdent souvent pas de parking.

San Remo Hotel : 2237 Mason Street. Dans le quartier pittoresque de North Beach, tout proche de la ligne du cable car, à 4 blocs de Fisherman's Wharf et de Telegraph Hill. Doubles ± 65-95 $ selon confort et saison. Cet hôtel de charme italo-victorien, datant de 1906, a conservé une délicieuse atmosphère old fashioned. Chambres mimi tout plein bien que petites, disposant de curieux bow-windows donnant sur les jolis couloirs envahis de plantes, lorsqu'elles n'ont pas de fenêtres extérieures. Original mais pas déplaisant. Elles sont toutes parfaitement tenues, avec ou sans lavabo, et meublées à l'ancienne de lits en cuivre, mobilier de brocante et vieux bibelots (ni télé, ni téléphone). Salles de bains communes pour tout le monde (sauf une), nickel et pleines de charme aussi. L'ensemble manque un peu d'isolation phonique, mais l'ambiance est familiale et l'accueil chaleureux. Excellent rapport qualité-prix-charme. Une de mes adresses coupe de cœur à San Francisco.

 

Hayes Valley Inn : 417 Gough Street(et Hayes). Doubles environ 84-105 $, petit déj inclus. Wi-fi gratuit, accès Internet payant. Vénérable hôtel de quartier (architecture début XXème siècle) entièrement rénové et décoré à la façon d'un B & B à l'anglaise. L'ensemble possède bien du charme. Toutefois, les chambres douillettes, aux tissus fleuris, doivent se contenter de douches et wc communs. La structure de l'hôtel ne permettait pas de gros travaux. On se consolera avec la salle à manger conviviale, comme à la maison, ou avec le salon commun pittoresque en diable. Accueil pro et chaleureux tout à la fois.

Hôtel des Arts : 447 Bush Street, à l'entrée de Chinatown. Doubles ± 60-90 $ avec sanitaires communs; ± 100-150 $ avec sdb privée selon confort; petit déj continental inclus; réduc à la semaine. Ce petit établissement très central hésite entre sa vocation de galerie d'art d'hôtel. Des expos temporaires investissent les parties communes, mais la grande originalité de ce lieu atypique, c'est que les chambres sont entièrement décorées par des artistes. Certaines sont même assez délirantes ! Idéal pour les lecteurs bobos, qui seront séduits par l'atmosphère arty et peut-être moins regardants côté confort : sanitaires et moquette un peu vieillissants. Eviter les chambres donnant sur le café (bouche d'aération bruyante).

The Red Victorian Bed, Breakfast and Art : 1665 Haight Street (et Belvedere). Doubles ± 90-150 $ pour la plupart, selon confort (sdb privée ou non), petit déj compris; réduc selon durée. Deux nuits min exigées. Au cœur de l'ancien quartier hippy d'Haight-Ashbury, un étonnant B & B au caractère insolite et au charme (un peu poussiéreux, certes !) qui rappelle l'époque mythique du Flower Power. La proprio, Sami Sunchild, artiste et social innovator elle-même, a eu la riche idée de créer ce B & B au-dessus de son Peace Center, installé dans la dernière maison victorienne d'Haight Street (1904), un ancien hôtel qi se retrouva au cœur du Summer of Love de 1967. Outre son accueil hors pair, la patronne a décoré d'une façon très personnelle ses chambres. Ah, la Flower Child Room pour les grandes nuits d'amour ! La Japanese Tea Garden avec sa fenêtre donnant sur un petit jardin japonais, la Earth Charter Room pour nourrir de doux rêves sur 'avenir de notre planète, etc... Dans l'Aquarium Bathroom, la chasse d'eau est... un vrai aquarium, mais, heureusement pour eux, sans poissons ! Il règne dans cette demeure un esprit très communautaire (n'imaginez pas manger dans votre coin au petit déj). On vient pour ça d'ailleurs, alors mieux vaut ne pas être trop à cheval sur la propreté.

Grant Hotel : 753 Bush Street (entre Mason et Powell). Doubles ± 75-100 $, petit déj léger servi dans le lobby. Accès Internet gratuit. Hôtel classique très central, fort bien rénové et offrant de confortables chambres de taille moyenne d'un bon rapport qualité-prix. Sanitaires impeccables, frigo dans certaines chambres. Les couloirs mériteraient toutefois un petit coup de peintures.

Grant Plaza Hotel : 465 Grant Avenue (angle Pine), à l'entrée de Chinatown. Doubles ± 70-130 $ selon saison. Accès Internet et wi-fi payants. N'imaginez pas un palace ! C'est un petit hôtel conventionnel d'un très bon rapport qualité-prix, idéalement situé dans le centre. Chambres au charme discutable et pas bien grandes, mais fonctionnelles, confortables (TV, sèche-cheveux, téléphone, ...) et très bien tenues. Celles qui donnent sur la cour intérieure sont sombres mais calmes, les autres ouvrent sur l'animation de Chinatown. Accueil pro et souriant.

Mithila Hotel : 972 Sutter Street (entre Hyde et Leavenworth). A 10 minutes à pied de l'Union Square. Doubles ± 60-100 $ selon saison, petit déj (léger) inclus; réduc pour plusieurs jours, wi-fi. Dans un quartier calme et sans souci, gentil hôtel d'un bon rapport qualité-situation-prix. Rénovées récemment, les chambres sentent le propre, et sont toutes équipées de micro-ondes et frigos (double-vitrage pour celles donnant sur Sutter Street). Accueil charmant. Laverie à pièces.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×