Telegraph Hill et la Coit Tower

Cette tour, située en haut de la Telegraph Hill a été battis en 1933 par Lillie Hitchcock Coit. Cette tour rend hommage aux pompiers de la ville car Lillie était leur mascotte en devenant la première femme pompier volontaire. Cette tour représente une lance à incendie.

1 553

Telegraph Hill est un quartier de San Francisco, en Californie. Il est concentré sur la colline dont il porte le nom, culminant à 83 mètres, et où se dresse Coit Tower.

2 485

Beaucoup plus calme que le quartier voisin de North Beach (San Francisco) et ses cafés, Telegraph Hill est essentiellement résidentiel. Outre Coit Tower, le quartier est connu pour ses jardins le long de Filbert Street, descendant jusqu'à Levi's Plaza. On considère que Telegraph Hill descend jusqu'à Vallejo Street au sud, Sansome Street à l'est, Francisco Street au nord et Powell Street et Columbus Avenue à l'ouest, où l'extrémité sud-ouest du quartier se confond avec celui de North Beach.

À l'origine baptisée Loma Alta (la « haute colline ») par les Espagnols, l'endroit est ensuite désigné familièrement Goat Hill par les premiers San-Franciscains, et devient un quartier populaire où s'installent de nombreux émigrés irlandais. De 1825 à 1847, la zone désormais délimitée par les rues de Sansome, Battery, Broadway et Vallejo est utilisée comme cimetière pour les marins non catholiques.

La colline doit son nom actuel à un sémaphore, une structure érigée en septembre 1849 pour permettre de communiquer au reste de la ville la nature des navires entrant dans la Baie. En haut du bâtiment, le sémaphore ressemblait à un pôle muni de deux bras mobiles pouvant former différentes configurations, correspondant chacune au type de bateau venant d'arriver : bateau à vapeur, voilier, etc. L'information était utilisée par certains pour leurs affaires : spéculateurs financiers, marchands, prostituées, etc.

Le

Les voiliers repartant à vide en besoin de ballast utilisaient des rochers provenant d'une carrière creusée sur le flanc nord de Telegraph Hill. Les traces de cette activité sont toujours visibles à partir de l'escalier sur Filbert Street et de Broadway Avenue. Le

Un sémaphore redondant est construit à Point Lobos en 1853, mais avec l'arrivée du télégraphe électrique, le système devient obsolète et est démantelé. La colline a cependant gardé le nom de Telegraph Hill jusqu'à ce jour.

Dans les années 1920, le quartier devient une destination populaire pour les intellectuels bohémiens et certains poètes, rêvant de le voir devenir un West Village de la côte ouest.

Les perroquets sauvages de Telegraph Hill

3 391

Les perroquets de Telegraph Hill

Le quartier de Telegraph Hill est notamment connu pour les perroquets qu'il héberge, pour la plupart des conures à tête rouge. Leur origine reste incertaine, mais ils sont vraisemblablement les descendants d'oiseaux domestiques. Cette colonie a été rendue célèbre par un livre et un documentaire sorti en 2005, intitulés tous deux The Wild Parrots of Telegraph Hill.

4 341

Les conures en question sont des espèces indigènes au Pérou et à l'Équateur. Elles peuvent être aussi aperçues dans les quartiers d'Embarcadero et du Presidio, et semblent avoir engendré une autre colonie dans les environs de Cupertino et Sunnyvale, dans le sud de la Baie.

Le

5 299

La Coit Tower est une tour située à San Francisco en Californie. Construite en style Art déco, elle est inaugurée en 1933. Elle a été bâtie selon les vœux de Lillie Hitchcock Coit, pour honorer les pompiers de la ville. Elle a été dessinée par les architectes Arthur Brown Jr. et Henry Howard.

6 245

7 216

8 200

9 174

Peintures murales

Cette tour de 64 mètres a été inaugurée en 1933. Elle a été construite avec les fonds attribués par Lillie Hitchcock Coit, veuve d'un banquier fortuné, par Arthur Brown Jr. et Henry Howard avec des peintures murales de 26 artistes différents et de nombreux assistants. Deux de ces peintures murales ont pour sujet des scènes de la baie de San Francisco peintes par l'artiste espagnol José Moya del Piño, qui résidait dans la région de la Baie.

10 162

À l'exception d'une peinture réalisée à la tempera et de travaux exécutés dans l'ascenseur qui sont des huiles sur toiles, la plupart des peintures ont été réalisées en fresque. Tandis qu'une grande partie des peintures murales ont été restaurées, un petit tronçon (l'escalier en spirale menant à la plateforme d'observation) ne l'a pas été mais recouvert durablement avec de l'époxy. Ces peintures portent sur des thèmes sociaux et politiques relatifs à la Grande Dépression et aux mouvements socialistes. La plupart sont accessibles librement au public pendant les heures d'ouverture, bien qu'il y ait des négociations en cours pour faire payer un droit d'entrée. Les murales de l'escalier en spirale, généralement fermé au public, ouvrent le samedi matin à 11 heures avec une visite guidée payante. Cette tour apparaît dans les jeux vidéo Sim City 4 et GTA San Andreas. Dans le film L'inspecteur ne renonce jamais (The Enforcer), l'inspecteur Harry et sa nouvelle coéquipière marchent à sa base, et la surnomment "coit interomptus". La tour Coit a également été utilisée pour la mise en scène du célèbre Sueurs froides d'Alfred Hitchcock.

Il est également possible de monter sur le sommet de la tour Coit (accès payant: 7$). On y trouve une salle à ciel ouvert, d'où l'on a une vue dégagée sur une grande partie de la baie de San Francisco, dont en particulier le Golden Gate Bridge, l'île d'Alcatraz et les quartiers d'affaires.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.