Le temps de préparation

Bol de céréales, crêpe ou œuf bénédictine ? Le temps de préparation est très variable d'un déjeuner à l'autre ! Dès qu'un temps de cuisson est requis, autre que celui qui consiste à faire bouillir de l'eau pour le café ou le thé, il faut compter environ une heure pour préparer le repas et servir un groupe de six à huit personnes, à moins de se limiter à une chaudronnée commune de céréales chaudes (crème de blé, gruau, crème de maïs, etc...).

Il est préférable de prévoir la veille les pâtes à crêpe ou à banique* qui ont besoin de reposer, sauf l'hiver où il est presque plus long de les dégeler que de les préparer le matin même.

On profitera du feu ou du réchaud allumé pour préparer les dîners qui ont besoin de cuisson (salades à base de légumineuses ou de pâtes alimentaires, soupe en thermos), ce qui étirera le temps consacré "aux fourneaux" d'une autre heure le matin.

1-239.jpg

Le souper exige souvent qu'on s'y attelle une bonne heure à l'avance, sinon une heure et demie. Il faut toutefois compter de deux à trois heures pour la préparation des repas qui nécessitent de faire fondre de la neige, aussi bien pour le déjeuner que pour le repas du soir. Ces durées de préparation excluent le temps consacré, s'il n'y a lieu, à la décongélation ou à la réhydratation des aliments.

Conseil : On peut toujours se renseigner auprès des membres du groupe pour connaître leurs aversions à certains aliments, mais en règle générale, mieux vaut tenir compte de l'ensemble du groupe et ne pas trop compliquer la conception des menus. Un repas composé de protéines (viande, fromage, légumineuses) réchauffe plus intensément et surtout pour plus longtemps qu'un repas composé de glucides (pâtes alimentaires, riz).

Truc ! Le poivre de Cayenne utilisé en condiment dans les mets, dans les sandwiches ou même en tisane avant d'entrer dans le sac de couchage le soir réchauffe en accélérant la circulation sanguine. Certains en mettent même dans leurs bottes !

* La banique est un pain amérindien sans levure :

  1. Mélanger la farine, la poudre à pâte et le sel.
  2. Ajouter l'eau en remuant jusqu'à obtention d'une pâte onctueuse, pas trop épaisse, ni trop liquide.
  3. Pétrir, mais pas trop. La pâte doit rester souple.
  4. Faire chauffer la poêle, et faire cuire la pâte par petites quantités (taille d'un citron). Faire cuire d'un côté puis de l'autre.

La banique peut être préparée de maintes façons ; sucrée et avec des fruits, avec des lardons, des champignons ou même des oignons (s'assurer de pré-cuire les ingrédients avant de les mélanger à la pâte).

La banique peut être frite, mais est également excellente si cuite doucement sur un feu.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×