L'apéro

Avec ou sans alcool, l'apéro est tout désigné pour ouvrir un repas en beauté. Il est normal d'avoir très soif quand on cuisine à l'extérieur. D'abord parce qu'on est en plein air, ensuite parce qu'il faut passer beaucoup de temps près d'une puissante source de chaleur. Les aliments cuits sur le gril doivent être servie avec des boissons qui se marient parfaitement à leur goût fumé.

Il est difficile d'imaginer un barbecue brésilien sans un pichet de caïpirinha, une boisson semblable au daïquiri faite à base de citron vert et d'eau-de-vie de canne à sucre, comme il est impensable de servir des kebabs turcs sans un verre de raki (une boisson à l'anis) ou d'organiser une fête antillaise sans punch planteur.

Voici quelques-uns des meilleurs cocktails pour étancher la soif. Certains contiennent de l'alcool, d'autres non.

Pensez à la boisson au yogourt à la mode afghane, aussi appelée doh, un délice à base de petit-lait, de menthe et de soda apprécié partout en Asie centrale, de Bagdad à Kaboul. Vous découvrirez avec enthousiasme le Punch au gingembre et à l'ananas du Sénégal et le Panaché à l'eau de rose de Singapour. Voici un chapitre pour venir à bout des soifs les plus intenses !

 

Pour les inconditionnels du pastis, voici un site intéressant (cliquez sur l'image comme d'hab') pour bien le servir...

COCKTAILS ALCOOLISES

"L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération"

Brésil : Daïquiri brésilien : Caïpirinha

Accompagnement : 8 portions

Dans tous les pays dont la boisson nationale est le rhum, on trouve une version du daïquiri. Au Brésil, on sert la caïpirinha que l'on prépare avec du citron vert frais, du sucre de canne roux et de la cachaça. Surveillez de près ceux qui auraient tendance à boire plusieurs verres d'affilée, puisque le cachaça est l'un des spiritueux les plus forts de l'hémisphère occidental.

Le cachaça est une eau-de-vie de canne à sucre beaucoup plus forte que le rhum. Si vous n'en trouvez pas dans votre région, remplacez-la par du Bacardi 151 ou du rhum blanc ordinaire. Une boisson semblable, la caipiroska, est préparée avec de la vodka.

La caïpirinha se distingue du daïquiri par le fait que l'on pile les quartiers de citron vert dans le pichet, ce qui permet de profiter de la saveur exquise des huiles de l'écorce. Au Brésil, il est difficile d'imaginer un churrasco (barbecue brésilien) qui ne commence pas par un pichet rafraîchissant de caïpirinha.

  • 8 gros citrons verts très juteux
  • 220 g (1 tasse) de sucre turbinado ou de sucre granulé, ou plus au goût
  • 500 ml (2 tasses) de cachaça, de Bacardi 151 ou de rhum blanc régulier
  • 600 g (4 tasses) de glaçons.
  1. Rouler les citrons verts sur une planche à découper avec la paume de la main pour les rendre plus juteux. Couper en 8 quartiers, mettre les morceaux dans un pichet et les écraser à l'aide d'un pilon, d'une cuillère en bois ou d'un pilon à purée pour extraire le plus de jus possible.
  2. Ajouter la cachaça et les glaçons, goûter et ajouter plus de sucre au besoin pour bien balancer le sucré et l'aigre. Servir dans des verres à cocktail ou des verres à whisky.

Le sucre turbinado est un sucre brun granulé léger. On le trouve dans les magasins d'aliments naturels et dans plusieurs supermarchés.

Porto Rico : Le vrai Pina Colada

Accompagnement : 2 portions (on peut multiplier la recette)

Ramon "Monchito" Marrero Perez connaît une chose ou deux au sujet du pina colada. Le bar de San Juan où il travaille en sert plus de 300 verres par jour. Perez prétend avoir inventé le pina colada par une journée torride de 1954. Mais selon le dictionnaire Webster, le terme pina colada remonte à 1923. Les cocktails à base de rhum et de jus d'ananas sont populaires depuis plusieurs décennies à Porto Rico. Mais c'est Perez qui a eu l'idée d'y ajouter de la crème de noix de coco riche et onctueuse. Voici sa recette originale. Pour obtenir une boisson encore plus décadente, remplacez le jus d'ananas par la même quantité d'ananas frais coupé en dés.

  • 60 ml (1/4 tasse) de rhum léger (Perez utilise le Bacardi)
  • 175 ml (3/4 tasse) de jus d'ananas sans sucre
  • 3 c. à soupe de crème de noix de coco
  • 2 c. à soupe de crème 35 %
  • 150 g (1 tasse) de glace concassée
  • 1 bâtonnet ou un petit quartier d'ananas frais
  • 1 cerise au marasquin avec la tige (que l'on connaît plutôt sous leur nom italien de maraschino).
  1. Dans un mélangeur, combiner le rhum, le jus d'ananas, la crème de noix de coco, la crème et la glace.
  2. Mélanger jusqu'à consistance onctueuse. Verser dans un grand verre. Garnir avec un bâtonnet d'ananas et une cerise et servir immédiatement.

Caraïbes : Punch Planteur

Accompagnement : 4 portions

Le punch du planteur est populaire dans toutes les régions des Caraïbes. A l'époque des grandes plantations, on le servait comme boisson pour accueillir les visiteurs. La recette de base demande du jus d'orange, du jus d'ananas, du nectar de goyave et du rhum, mais il existe de nombreuses déclinaisons. Servez-le avec les différents mets des Caraïbes que vous trouverez dans ce site.

PREPARATION A L'AVANCE

De 2 heures à 2 jours pour laisser infuser les saveurs

PUNCH

  • 250 ml (1 tasse) de rhum brun
  • 250 ml (1 tasse) de jus d'orange fraîchement pressé
  • 250 ml (1 tasse) de jus d'ananas non sucré
  • 250 ml (1 tasse) de nectar de goyave
  • 2 c. à soupe de jus de citron vert fraîchement pressé
  • 2 c. à soupe de sucre, ou plus au goût
  • ½ c. à café (1/2 c. à thé) d'Angostura
  • ½ gousse de vanille, séparée en deux
  • 2 bâtons de cannelle de 8 cm (3 po) chacun
  • 2 clous de girofle
  • Glaçons

GARNITURE

  • 4 tranches d'orange
  • 4 cerises au marasquin avec la tige
  • Muscade fraîchement râpée
  1. Dans un pichet, mettre le rhum, le jus d'orange, le jus d'ananas, le nectar de goyave, le jus de citron vert, le sucre et l'Angostura et mélanger jusqu'à dissolution du sucre. Ajouter la vanille, la cannelle et les clous de girofle. Couvrir et laisser reposer de 2 heures à 2 jours au réfrigérateur.
  2. Verser le punch dans des verres à whisky remplis de glaçons. Garnir chaque verre avec une tranche d'orange et une cerise au marasquin. Râper de la muscade fraîche sur chaque portion et servir immédiatement.

Bahamas : Nectar Céleste des Bahamas

Accompagnement : 4 portions

Tout barbecue bahamien digne de ce nom est servi avec le sky juice, un puissant mélange d'eau de noix de coco (le liquide clair contenu dans la noix de coco), de lait concentré et de gin. Tellement puissant que vous sentirez vos genoux fléchir sans effort si vous en buvez un peu trop.

Cette boisson est faite traditionnellement avec du gin, un héritage de l'Angleterre. Mais j'affirme qu'elle est tout aussi délicieuse avec du rhum. J'aime servir ce nectar céleste dans des noix de coco, une présentation tout à fait festive pour les repas en plein air. Comme je l'aime bien sucré, même si plusieurs n'abondent pas dans le même sens, je vous laisse le choix.

  • 4 noix de coco dures et mûres
  • 250 ml (1 tasse) de lait concentré
  • 250 ml (1 tasse) de gin ou de rhum
  • 3 c. à soupe de sucre (facultatif)
  • 1 c. à café (1 c. à thé) de cannelle moulue
  • ½ c. à café (1/2 c. à thé) de muscade fraîchement râpée.
  1. A l'aide d'un tournevis et d'un marteau, percer chaque noix de coco à une extrémité, au niveau de l'œil, et laisser égoutter le liquide dans un grand bol. On obtiendra environ 500 ml (2 tasses) d'eau de noix de coco. Réserver les noix de coco. Ajouter au liquide le lait concentré, le gin, le sucre, la cannelle et la muscade et mélanger jusqu'à dissolution du sucre. Mettre le jus au réfrigérateur au moins 2 heures, jusqu'à ce qu'il soit bien refroidi, ou ajouter quelques glaçons au jus.
  2. A l'aide d'un entonnoir ou d'une bouteille en plastique hermétique munie d'une paille, verser une portion égale de jus dans chaque noix de coco. Mettre des pailles dans les cavités et servir.

NOTE : A l'achat d'une noix de coco, bien remuer le fruit pour entendre le liquide à l'intérieur. Une noix de coc sans eau est souvent rance et a perdu sa fraîcheur.

Brésil : Mélange Brésilien à la noix de coco : Batido

Accompagnement : 4 portions

Batido est le nom que les Brésiliens donnent à plusieurs laits fouettés alcoolisés. La liqueur idéale pour cette recette est la cachaça, une eau-de-vie de canne à sucre très puissante que l'on peut remplacer par du rhum blanc. J'aime servir cette boisson avec les mets d'inspiration brésilienne tels que le rôti de côtes de bœuf farci à la brésilienne et les rollatinis de porc à la mode de Rio.

  • 80 ml (1/3 tasse) de crème de noix de coco
  • 80 ml (1/3 tasse) de cachaça ou de rhum blanc régulier
  • 60 ml (1/4 tasse) de lait concentré sucré
  • 600 g (4 tasses) de glace concassée

Dans un mélangeur, combiner la crème de noix de coco, la cachaça, le lait concentré et la glace et pulser jusqu'à consistance onctueuse. Verser dans des grands verres et servir immédiatement.

Caraïbes : Daïquiri aux fruits de la passion

Accompagnement : 4 portions

Le daïquiri a été créé en 1896 dans la ville minière de Daïquiri, au sud-est de Cuba. Nul besoin d'avoir un diplôme en service de bar pour savoir que les principaux ingrédients utilisés sont le jus de citron vert, le sucre et le rhum. De nos jours, partout en Amérique, on prépare cette boisson avec différents fruits. La version à base de fruits de la passion que je vous propose jette un nouvel éclairage sur ce grand classique.

  • 175 ml (3/4 tasse) de jus de fruits de la passion congelé ou en bouteille ou 15 fruits de la passion.
  • 80 m (1/3 tasse) de rhum léger
  • 6 c. à soupe bien tassées de cassonade dorée
  • 450 g (3 tasses) de glace concassée
  1. Si on utilise du jus de fruits de la passion congelé ou en bouteille, passer à l'étape 2. Si on utiliser des fruits frais, les couper en deux et racler la pulpe. Passer la pulpe dans une passoire pour en obtenir environ 175 ml (3/4 tasse).
  2. Dans le mélangeur, mettre les fruits de la passion, le rhum, la cassonade, la glace et pulser jusqu'à consistance onctueuse. Verser dans des verres à martini et servir immédiatement.

 

Etats-Unis : Martini fumé

Accompagnement : 1 portion (on peut multiplier la recette)

Le bifteck est de retour ! Après une décennie de fanatisme autour des aliments santé, on commence à se relaxer davantage et à manger de manière judicieuse sans sacrifier la joie de mettre aussi au menu des mets qui nous font plaisir. Ce martini est fortifié avec une goutte d'arôme de fumée liquide, ce qui convient bien au barbecue.

  • 60 ml (1/4 tasse) de gin
  • ½ c. à café (1/2 c. à thé) de vermouth sec
  • 1 goutte d'arôme de fumée liquide
  • 150 g (1 tasse) de glaçons
  • 1 spirale de zeste de citron

Dans un shakeur, mélanger sans brasser le gin, le vermouth, l'arôme de fumée liquide et la glace. Verser dans un verre à martini. Faire une spirale de zeste de citron et la déposer dans le verre. Servir immédiatement.

Antilles françaises : Punch au rhum des Antilles françaises : Ti-Punch

Accompagnement : 1 portion (on peut multiplier la recette)

Le ti-punch est la plus élémentaire des boissons au rhum des Antilles françaises. Pour bien le préparer, il faut presser le citron vert dans la boisson et remuer pour dissoudre le sucre. Certains ajoutent de la glace, mais la plupart des habitants de la Guadeloupe s'en passent.

Certaines recettes comptent sur la suavité du sirop de canne à sucre, mais les ti-punchs que j'ai bus en Guadeloupe ne contenaient que du rhum, du citron vert et du sucre. Prenez du rhum blanc ou brun à votre goût.

  • 3 c. à soupe de rhum
  • 2 c. à café (2 c. à thé) de sucre tubinado (voir ci-avant) ou du sucre granulé
  • 1 quartier de citron vert, pour la garniture

Mettre le rhum et le sucre dans un verre à whisky et mélanger légèrement à l'aide d'une cuillère. Frotter le bord du verre avec le quartier de citron vert en pressant. Servir le ti-punch avec une petite cuillère ou un bâtonnet à mélanger et le jus du quartier de citron vert pressé.

Pérou : Pisco Sour

Accompagnement : 4 portions

Le pisco sour est moins populaire de nos jours qu'il l'était en Californie à l'époque de la ruée vers l'or. Pisco est le nom d'un brandy de raisin muscat plutôt robuste fait au Pérou et au Chili. Servez cette boisson avec les anticuchos, ces brochettes péruviennes irrésistibles, ou encore avec des recettes de barbecue sud-américaines.

  • 110 g (1/2 tasse) de sucre
  • 1 quartier de citron
  • 60 ml (1/4 tasse) de jus de citron fraîchement pressé
  • 175 ml (3/4 tasse) de brandy pisco
  • ½ c. à café (1/2 c. à thé) d'Angostura
  • Le blanc d'un gros œuf
  • 450 g (3 tasses) de glace concassée
  • 4 brins de menthe fraîche
  1. Mettre 55 g (1/4 tasse) de sucre dans un bol peu profond. Frotter le bord des verres à martini ou à whisky avec un quartier de citron. Passer les verres à l'envers dans le bol contenant le sucre puis secouer pour retirer l'excédent.
  2. Dans un mélangeur, combiner le sucre restant, le jus de citron, le brandy pisco, l'Angostura, le blanc d'œuf et la glace et mixer pour faire mousser la préparation.
  3. Verser dans les verres givrés, ajouter un brin de menthe et servir immédiatement.

NOTE : Si vous craignez de consommer du blanc d'œuf cru, utilisez plutôt 1 c. à soupe de succédané d'œuf.

Singapour : Singapore sling

Accompagnement : 4 portions

C'est dans le luxueux hôtel Raffles où, selon la légende, le barman Ngiam Tong Boon a créé le Singapore sling en 1915. Aujourd'hui, l'hôtel sert cette boisson dans des verres ornés d'un monogramme, dans le superbe Bar & Billard Room dont les plafonds ont une hauteur vertigineuse. Servez cette boisson avec tous les satés de Singapour ou de Malaisie présentés dans ce site.

  • 125 ml (1/2 tasse) de gin
  • 60 ml (1/4 tasse) de brandy aux cerises
  • 2 c. à soupe de jus de citron vert fraîchement pressé
  • 2 c. à soupe de jus d'ananas sans sucre
  • 2 c. à soupe de jus d'orange fraîchement pressé
  • 1 c. à soupe de Cointreau
  • 1 c. à soupe de Bénédictine
  • 4 traits d'Angostura (voir plus haut le lien)
  • Glaçons
  • 750 ml (3 tasses) de soda ou plus au besoin
  • 4 cerises au marasquin
  • 4 tranches d'ananas frais
  1. Dans un pichet, mélanger le gin, le brandy, les jus de citron vert, d'ananas et d'orange, le Cointreau, la Bénédictine et l'Angostura.
  2. Mettre des glaçons dans des grands verres et verser à parts égales. Ajouter le soda pour remplir les verres et garnir d'une cerise au marasquin et d'une tranche d'ananas. Remuer à l'aide d'une longue cuillère à mélange et servir immédiatement.

Mexico : Fontera Margarita

Accompagnement : 8 portions

La Margarita est un puissant mélange de tequila et de jus de citron vert que l'on associe tout naturellement aux moments heureux et à la cuisine mexicaine. Celle qui m'a le plus impressionné a été préparé par un gringo, Rick Bayless, propriétaire de deux restaurants réputés de Chicago, Frontera Grill et Toplolobampo. Rick laisse les parfums de la tequila se mélanger au jus et au zeste de citron vert pendant une partie de la journée avant de mélanger le tout, ce qui donne à la Margarita une saveur d'une profondeur extraordinaire.

PREPARATION A L'AVANCE

De 6 à 8 heures pour laisser infuser les saveurs

INGREDIENTS

  • 425 ml (1 ¾ tasse) de tequila
  • 60 ml (1/4 tasse) de liqueur d'orange (Cointreau)
  • 125 ml (1/2 tasse) de jus de citron vert (fraîchement pressé)
  • 1 c. à café (1 c. à thé) de zeste de citron vert, râpé
  • 75 g (1/3 tasse) de sucre
  • 75 g (1/4 tasse) de gros sel de mer
  • 8 quartiers de citron vert
  • 450 à 60 g (3 à 4 tasses) de glaçons
  1. La veille, dans un pichet, combiner la tequila, la liqueur d'orange, le jus de citron vert, le zeste, le sucre et 250 ml (1 tasse) d'eau. Mélanger le tout jusqu'à la dissolution du sucre, couvrir et laisser reposer au réfrigérateur de 6 à 8 heures.
  2. Disperser le sel dans un bol peu profond. Frotter le bord des 8 verres à martini avec un quartier de citron vert. Plonger les verres à l'envers dans le bol contenant le sel puis secouer pour retirer l'excédent. Ajouter la glace à la Margarita et mélanger (ou remuer le tout dans un shakeur). Verser dans les verres et ajouter un quartier de citron vert dans chacun avant de servir.

Espagne : Sangria Madrilène

Accompagnement : 6 portions

La sangria est toujours très populaire avec la cuisine barbecue. Malheureusement, si on ne sait pas bien la préparer, elle ressemble à une salade de fruits parfumée au vin plutôt qu'à une boisson. Voici une recette que l'on sert dans les bars à tapas de Madrid : peu de fruits, pas trop de sucre et ce qu'il faut d'alcool. Mon épouse aime la sangria plutôt fruitée et, lorsque j'ai le dos tourné, elle en profite pour ajouter des raisins et des dés de banane à ma recette. N'hésitez pas à faire de même si vos goûts sont semblables.

  • 1 bouteille de 750 ml (3 tasses) de vin rouge sec (espagnol de préférence)
  • 250 ml (1 tasse) de gin
  • 250 ml (1 tasse) de cognac
  • 220 g (1 tasse) de sucre, ou plus au goût
  • 1 citron entier
  • 1 orange entière
  • 125 ml (1/2 tasse) de jus de citron fraîchement pressé
  • 125 ml (1/2 tasse) de jus d'orange fraîchement pressé
  • 3 bâtons de cannelle de 8 cm (3 po) chacun
  • Glaçons
  1. Dans un pichet, combiner le vin, le gin, le cognac et le sucre et mélanger jusqu'à la dissolution du sucre. Retirer la pelure et la fine peau blanche du citron et de l'orange en laissant la pulpe à vif. Couper ensuite les fruits en dés de 6 mm (1/4 po) et épépiner.
  2. Incorporer les dés de citron et d'orange et les bâtons de cannelle au mélange. Ajouter du sucre au besoin. On peut servir la sangria immédiatement, mais on peut la réfrigérer 1 heure afin qu'elle puisse offrir un maximum de goût et de fraîcheur.
  3. Servir dans des verres à vin remplis de glaçons.

Turquie : Raki

Accompagnement : 4 portions

J'exagère un peu en disant qu'il s'agit d'une recette puisque cette boisson est si vite préparée ! Le raki (ou l'ouzo chez les Grecs) est un élément essentiel d'un repas barbecue dans les pays méditerranéens de l'Est ainsi qu'au Proche-Orient. Le raki est une eau-de-vie de raisin forte, claire et anisée. A cause d'une mystérieuse réaction chimique, elle prend une apparence laiteuse quand o lui ajoute de l'eau (comme le ricard).

  • 250 ml (1 tasse) de raki ou d'ouzo
  • 250 à 500 ml (1 à 2 tasses) d'eau
  • Glaçons

Dans 4 grands verres, verser 2 à 3 doigts ou 60 ml (1/4 tasse) de raki. Ajouter de l'eau et des glaçons au goût. Remuer et servir.

Et pour le vin, cliquez sur l'image ci-dessous

Pour ma part, pour accompagner un barbecue, je m’oriente le plus volontiers vers des vins faciles à déguster, des vins pas « compliqués », simples.

En effet, je clame le côté « festif », « estival » de l’ensemble, et dans un contexte de décontraction et d’échanges, un vin appréciable mais qui passe, je dirais, presque inaperçu car bien fondu dans un tout, est selon moi une meilleure idée. Un vin trop extravagant ou trop complexe va transformer le côté festif recherché en « instructif » ou « réfléchi », bref, pas si décontracté...

Dans ce sens, ça peut-être beaucoup de choses, par exemple :

  • Un vin des côtes du Rhône (Guigal par exemple, ou Vacqueyras : Seigneur de Fontimple 2003),
  • Un médoc (un modeste cru bourgeois dans un millésime un peu évolué comme 99 ou 98 pour éviter qu’il ne soit trop puissant),
  • Un Bordeaux sup élevé en fût de chêne, pour qu’il paraisse plus soyeux, plus rond etc...

Éviter les vins qui manquent de maturité, acides ou verts, préférer les vins (pour ce qui est des Bordeaux) élevés en fût de chêne, car le côté empyreumatique se mariera bien avec le grillé des viandes, et souvent le boisé, même trop dosé rendra le vin plus charmeur...

Aussi, en général ce qui, je trouve, va bien avec le côté « festif » et « d’échanges » d’un « barbeuc » entre amis, c’est proposer deux ou trois vins rouges différents... Cela ajoute de la convivialité et de l’exotisme, en accord avec la variété des viandes souvent proposées.

Le vin rosé n'est pas un mélange de vin rouge et de vin blanc (sauf dans le cas exceptionnel du Rosé de Champagne). Le vin rosé est conçu à partir de raisins rouges. Et, de nos jours, de nombreux vignerons incorporent aux raisins rouges, une proportion de raisins blancs.

L'élaboration d'un vin rosé est très délicate. C'est la raison pour laquelle l'amateur est quelquefois déçu par la qualité d'un rosé. Particularité, le rosé européen est "sec". Contrairement au rosé américain, doux et s'apparentant au blanc. Il existe au moins trois méthodes différentes de produire du vin rosé.

 Le vin gris (ou rosé pâle) : Les raisins sont immédiatement pressés, ce qui permet une diffusion rapide de la couleur dans le jus.

Le jus est laissé très peu de temps au contact des peaux. Tout au plus quelques heures !

Le moût obtenu est ainsi délicatement coloré.

Le vin rosé est ensuite produit de la même façon qu'un vin blanc, fermentation du moût débarrassé des parties solides sans autre macération.

Le vigneron obtient un vin gris ou rosé pâle (les gris de Bourgogne, les rosés de Loire).

Le vin couleur rosé : Pour obtenir des rosés - couleur rosé, le raisin est dirigé, après le foulage, vers la cuve à fermentation. Le jus s'enrichit en alcool et la température s'élève dans la cuve. Et au contact des solides, la couleur se diffuse rapidement. Le vigneron choisit l'intensité du rosé en contrôlant toutes les heures un échantillon. Lorsqu'il est satisfait, il procède au décuvage. Le vin est évacué vers un autre récipient pour continuer sa fermentation. Le marc resté dans la cuve n'entre plus dans le processus du vin rosé.

La saignée : Pour obtenir une couleur plus intense encore, durant la phase de fermentation, le vigneron retire du fût une quantité de jus une fois par heure. Lorsque la couleur est jugée satisfaisante, la vinification continue tel un vin blanc. Les rosés de Provence sont obtenus d'après cette méthode.

COCKTAILS SANS ALCOOL

Caraïbes : Nectar à la mangue

Accompagnement : 4 portions

Dans les Caraïbes, on prépare de nombreux punchs avec de la mangue et d'autres fruits tropicaux. Ceux ci plaisent particulièrement aux gens qui ne boivent pas d'alcool.

  • 320 g (2 tasses) de mangue mûre (1 grosse ou 2 moyennes), en dés
  • 2 c. à soupe de sucre, ou pus au goût
  • 2 c. à soupe de citron vert fraîchement pressé, ou plus au goût
  • Glaçons

Dans un mélangeur, combiner la mangue, le sucre, le citron vert et 500 ml (2 tasses) d'eau. Mixer jusqu'à consistance onctueuse. Ajouter de l'eau au besoin pour allonger le nectar afin qu'il soit facile à verser. Ajouter du sucre et du jus de citron vert au besoin. Verser dans des grands verres remplis de glaçons et servir immédiatement.

La mangue est mûre lorsqu'elle cède sous une légère pression des doigts et qu'un parfum capiteux s'en dégage.

Sénégal : Punch au gingembre et à l'ananas : Gingere ananas

Accompagnement : 4 portions

Gingere ananas est un cocktail sénégalais à la fois épice, sucré et rafraîchissant. Il offre le bon goût fruité de l'ananas frais et la saveur mordante du gingembre. Servez ce punch avec l'agneau à la sauce aux oignons et à la moutarde.

  • 1 morceau de 10 cm (4 po) de gingembre frais, pelé et coupé en tranches de 6 mm (1/4 po)
  • 510 g (3 tasses) d'ananas frais, en dés
  • 3 c. à soupe de sucre, ou plus au goût
  • 3 c. à soupe de jus e citron vert fraîchement pressé
  • 1 litre (4 tasses) d'eau froide
  • Glaçons
  1. Dans un mélangeur, combiner le gingembre, l'ananas, le sucre, le jus de citron vert et l'eau froide. Mixer jusqu'à consistance onctueuse.
  2. Verser le mélange dans un pichet en passant d'abord le tout dans une passoire et en pressant la pulpe à l'aide du dos d'une cuillère afin d'extraire le maximum de jus. Ajouter du sucre au besoin, verser dans des grands verres remplis de glaçons et servir immédiatement.

Trinité : Punch aux arachides

Accompagnement : 4 portions

Dans le vaste univers du barbecue, les arachides font bonne figure dans plusieurs pays : comme enrobage pour les kebabs en Afrique de l'Ouest, par exemple, ou dans les sauces pour satés en Asie du Sud-Est. J'ai découvert ce punch inhabituel à Port of Spain, capitale de Trinité-et-Tobago, dans un petit pavillon baptisé Breakfast Shed. Je vous assure qu'il changera à tout jamais votre façon de voir les arachides...

  • 120 g (1/2 tasse) de beurre d'arachide crémeux (peanut butter)
  • 125 ml (1/2 tasse) de lait concentré sucré
  • 1 c. à café (1 c. à thé) de vanille
  • 1 c. à café (1 c. à thé) d'Angostura (voir plus haut)
  • 1 litre (4 tasses) d'eau froide
  • Glaçons

Dans un pichet, bien mélanger le beurre d'arachide, le lait concentré, la vanille, l'Angostura et l'eau. Verser dans des grands verres remplis de glaçons et servir immédiatement.

Singapour : Panaché à l'eau de rose : Bandung

Accompagnement : 4 portions

Visitez la partie indienne de n'importe quel marché de Singapour et vous y verrez des vendeurs de boissons exotiques aux couleurs de l'arc-en-ciel. Le bandung ressemble peut-être au Pepto-Bismol, mais son parfum d'eau de rose est vraiment unique et rafraîchissant. Servez-le avec des satés de la cuisine de Singapour ou de la Malaisie.

  • 750 ml (3 tasses) d'eau froide
  • 80 ml (1/3 tasse) de lait concentré sucré
  • 2 c. à soupe d'au de rose
  • 2 c. à soupe de liqueur de banane
  • 2 c. à soupe de sirop de grenadine
  • Glaçons

Dans un pichet, bien mélanger l'eau, le lait concentré, l'eau de rose, la liqueur de banane et le sirop de grenadine. Verser dans des grands verres remplis de glaçons et servir immédiatement.

 NOTE : On peut se procurer l'eau de rose dans les marchés où l'on vend des produits du Moyen-Orient et de l'Inde ainsi que dans les épiceries spécialisées.

Etats-Unis : Limonade à la menthe

Accompagnement : 6 à 8 portions

Cette boisson estivale met en valeur les huiles parfumées de l'écorce de citron vert ainsi que la saveur acidulée du jus frais. La menthe ajoute une touche rafraîchissante toujours bienvenue lorsqu'on doit cuisiner tout près d'un gril chaud.

  • 1 botte de menthe fraîche, rincée et bien essorée
  • 8 citron verts, pour obtenir environ 250 ml (1 tasse) de jus
  • 220 g (1 tasse) de sucre, ou plus au goût
  • Glaçons
  1. Réserver 6 à 8 brins de menthe pour garnir
  2. A l'aide d'un couteau éplucheur, retirer le zeste (la partie vert foncé) de 4 citrons verts et réserver les citrons verts. Dans une petite casserole, faire chauffer à feu moyen-élevé le zeste, le sucre, la menthe restante et 250 ml (1 tasse) d'eau. Porter à ébullition et mélanger jusqu'à dissolution du sucre. Réduire la chaleur à feu doux et laisser mijoter 5 minutes. Retirer du feu, laisser refroidir à température ambiante et filtrer dans un pichet.
  3. Presser le jus de tous les citrons verts. Ajouter ce jus et 1 litre (4 tasses) d'eau à la limonade refroidie. Ajouter du sucre au besoin. Verser dans des grands verres remplis de glaçons et garnir d'un brin de menthe.

Maroc : Thé à la menthe

Accompagnement : 6 à 8 portions

Le thé à la menthe est bien plus que la boisson nationale du Maroc. Il s'agit incontestablement de l'âme même de ce pays nord-africain, un élixir que l'on sert aux invités et aux membres de la famille au restaurant et à la maison, au commencement d'une négociation ou à la fin d'un repas. Ce thé ne contient que trois ingrédients, mais sa préparation ressemble à un rituel religieux. Pour de meilleurs résultats, prenez une théière lourde, de préférence en métal.

Traditionnellement, le thé à la menthe marocain est servi dans de petites tasses peintes à la main à la bordure dorée. Servez-le au début ou à la fion d'un barbecue à la marocaine.

  • 1 litre (4 tasses) d'eau bouillante, et un peu plus pour rincer la théière
  • 1 botte de menthe fraîche, rincée et bien essorée
  • 1 c. à soupe de thé noir, non tassé, comme le thé de Ceylan ou le English Breakfast
  • 3 c. à soupe de sucre, ou plus au goût

Rincer à l'eau bouillante une théière pouvant contenir 1,12 litre (5 tasses). Tordre la botte de menthe avec les doigts à quelques reprises pour ramollir les feuilles avant de les mettre dans la théière. Ajouter la menthe, le thé noir et le sucre. Verser 1 litre (4 tasses) d'eau bouillante et laisser reposer 5 minutes. pour le service, filtrer le thé dans des verres à l'épreuve de la chaleur ou dans des petites tasses.

Vietnam : Café glacé vietnamien

Accompagnement : 1 portion (on peut multiplier la recette)

Ce café glacé ne ressemble à aucun autre. Il s'agit d'un mélange de lait concentré sucré et de café espresso. Pour obtenir la version thaïlandaise, imaginez que vous sirotez ce café à l'aide d'une paille dans un sac de plastique rempli de glaçons. C'est ainsi que le servent les vendeurs dans les rues de Bangkok.

  • 3 c. à soupe de lait concentré sucré
  • 175 ml (3/4 tasses) de café espresso noir chaud
  • Glaçons

Verser le lait concentré dans le fond d'un grand verre à l'épreuve de la chaleur. Ajouter le café (au Vietnam, on filtre le café directement au-dessus du verre) et mélanger à l'aide d'une cuillère. Remplir le verre de glaçons et servir immédiatement.

Iran : Boisson au yoghourt à la mode persane : Dugh

Accompagnement : 4 à 6 portions

Traditionnellement servi avec les kebabs iraniens, le dugh est le cousin du doh que vous trouverez plus loin. Le dugh est fait avec du yogourt entier plutôt qu'avec du petit-lait et on le parfume à l'eau de rose que l'on trouve dans les épiceries qui vendent des produits du Moyen-Orient. Les boissons salées peuvent paraitre étranges à certains (et que dire des boissons poivrées !), mais elles ont le mérite d'être vraiment rafraîchissantes.

  • 500 g (2 tasses) de yogourt entier nature
  • 1 c. à soupe de menthe séchée, plus 1 ou 2 pincées pour la garniture
  • 1 c. à soupe de pétales de rose séchés, plus 1 ou 2 pincées pour la garniture
  • 1 c. à café (1 c. à thé) de sel, ou plus au goût
  • 1 c. à café (1 c. à thé) de poivre noir fraîchement moulu, ou plus au goût
  • 1 litre (4 tasses) de soda
  • Glaçons

Dans un pichet, mélanger le yogourt, la menthe, les pétales de rose, le sel et le poivre. Ajouter le soda, mélanger doucement et ajouter du sel et du poivre au besoin. Verser dans un grand verre rempli de glaçons et ajouter une pincée de menthe et de pétales de rose.

Afghanistan : Boisson au yogourt à la mode afghane : Doh

Accompagnement : 1 portion (on peut multiplier la recette)

La boisson nationale de l'Afghanistan, le doh, est l'une des nombreuses boissons salées de cette région. J'avoue que le mélange de petit-lait, de soda, de jus de citron, de menthe et de sel peut sembler étonnant, mais je vous promets que vous apprendrez à l'aimer avec le temps. Le sel aide le corps à se réhydrater quand il fait chaud.

Pour respecter la tradition à la lettre, il faut utiliser du petit-lait, le liquide clair et sur qui s'écoule du yogourt qu'on laisse égoutter. Cette façon de faire est aussi utilisée dans plusieurs recettes de marinades de l'Afghanistan, de l'Iran et de l'Inde que vous trouverez plus loin dans ce site. Vous pouvez aussi prendre du yogourt ordinaire pour cette recette si vous n'avez as le temps de recueillir le petit-lait.

  • 125 g (1/2 tasse) de petit-lait ou de yogourt entier nature
  • 125 ml (1/2 tasse) de soda
  • 1 c. à soupe de jus de citron fraîchement pressé, ou plus au gout
  • 1 c. à café (1 c. à thé) de menthe séchée
  • ½ c. à café ( ½ c. à thé) de sel, ou plus au gout
  • Glaçons

Dans un petit pichet ou un verre, mélanger le yogourt, le soda, le jus de citron, la menthe et le sel. Ajouter du jus de citron et du sel au besoin. Verser dans un grand verre rempli de glaçons et servir.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.