National Museum of Funeral History à Houston

National museum funeral history houston musee tradition funeraire diapo page 586x265

Il était une fois la Mort…

La mort est parfois aux trousses, au tournant ou à l’arrêt, mais le Texas, lui, a réussi à l’épingler et la contenir entre 4 murs. Le National Museum of Funeral History se consacre entièrement aux pratiques funéraires des différentes cultures, et l’art des obsèques dans le monde entier. Tiré de rideau.

A la vie, à la mort

25 années durant, Robert L. Waltrip a rêvé d’un musée consacré aux pratiques funéraires, arts des obsèques, et autres traditions mortuaires qui ponctuent notre bref passage sur terre.

Environ 3,250 m² sont alors devenus le National Museum of Funeral History, revenant sur l’une des plus vieilles traditions culturelles, et sans doute l’un des rares et des plus gros musées au monde à renseigner le public sur les coutumes funéraires.

La mort et les hommes

Le musée présente différentes expositions, notamment une partie consacrée aux célébrités, qui sont passées de paillettes à la poussière, qui revient sur la vie de ces stars, les conditions de leurs morts et leurs accomplissements, le tout à grand renfort d’images, de témoignages et de vidéos.

Les présidents sont également mis à l’honneur, et le musée présente des objets, photos et reproductions attachées aux enterrements de présidents américains. JFK, Abraham Lincoln ou George Washington vous saurez tout des derniers instants sur Terre de quelques-uns des chefs d’Etats les plus connus.

On retiendra également la section consacrée aux Papes, qui possède notamment une réplique de taille réelle de la crypte de Jean Paul II, et des modèles de vêtements papaux confectionnés par le tailleur qui a réalisé les habits des 7 derniers Papes. Le musée a pu créer cette exposition avec l’aide du Vatican, et reproduire virtuellement les différentes étapes de l’enterrement d’un Pape.

La mort dans le monde

Le musée présente également les traditions funéraires de plusieurs cultures du monde entier, présentant les nombreuses différences qu’il existe sur un sujet pourtant tellement universel.

Au Japon par exemple, la famille du défunt passe par différentes étapes, de la veille funéraire et la présentation du corps jusqu’à la remise des cendres à la famille.

En Mésoamérique, le Día de los Muertos célèbre le retour sur la Terre des défunts, où les proches érigent 7 autels en mémoire des différentes étapes nécessaires à une âme pour enfin connaître le repos éternel.

Dans la culture ghanéenne, les populations voient la mort davantage comme un début que comme une fin, qui marque d’ailleurs le passage spirituel dans le Royaume des Ancêtres. Les cercueils sculptés de l’artiste ghanéen sont présentés au musée, et reprennent des formes et des aspects qui restent fidèles aux personnalités des morts.

Infos pratiques

Ouvert du lundi au vendredi de 10h à 16h
Ouvert le samedi de 10h à 17h
Ouvert le dimanche de midi à 17h.

Entrée : 10$ par adultes
Seniors et vétérans : 9$
Enfants de moins de 12 ans : 7$
Gratuit pour les enfants de -3 ans.

National Museum of Funeral History
415 Barren Springs Drive
Houston, TX 77090-5918

NMFH.org

 
C'est pas nous qu'on l'a dit...
“Il y a deux choses inadmissibles sur la Terre : la mort et les impôts”.
Sacha Guitry

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×