La Ford Mustang fête ses 50 ans au sommet de l’Empire State Building

Après six semaines de préparatifs, la décapotable jaune, version 2015, a été montée en pièces détachées par les ascenseurs du gratte-ciel - qui font 91 cm de large - jusqu’au 86e étage. Vu la hauteur, il était impossible d’utiliser une grue, et l’observatoire en plein air est également trop étroit pour une dépose par hélicoptère.
 
Il a fallu plus de cinq heures à une équipe de huit ou neuf personnes pour assembler le cabriolet durant la nuit de mardi à mercredi, luttant contre la pluie, le vent, et même la neige.
«Au début, nous n’avions aucune visibilité», a expliqué à l'AFP George Samulski, responsable pour Ford Design Fabrication Amérique du Nord. «Nous avons eu de la neige, il faisait froid, il y avait du vent. Cela a pris plus de temps que prévu».
 
Ford mustant empire state building new 1
 
Mais à 6 heures du matin, tout était terminé, pour les premières photos, avec vue imprenable sur New York.
 
Les touristes pourront l’admirer pour deux jours seulement, les 16 et 17 avril.
 
Après quoi, le cabriolet sera à nouveau démonté dans la nuit du 17 et 18 avril, et emporté.
 
C’est la deuxième fois qu’une Mustang est ainsi exposée sur l’observatoire de l’Empire State Building, le deuxième plus haut gratte-ciel de New York, qui culmine à 381 mètres (sans l’antenne). La première fois date d’octobre 1965.
 
Ford mustang empire state building new yo
 
La Ford Mustang avait été dévoilée et mise en vente pour la première fois le 17 avril 1964, lors de l’Exposition universelle de New York. Ford avait reçu 22.000 commandes durant la première journée, et le constructeur américain en avait vendu 418.000 exemplaires en un an.
 
Son cinquantième anniversaire sera célébré en grande pompe dans le cadre du salon automobile de New York du 18 au 27 avril 2014.
 

Mise en vente le 17 avril 1964

La Ford Mustang originelle avait été dévoilée et mise en vente  le 17 avril 1964, lors de l'Exposition universelle de New York. Ford avait reçu 22.000 commandes durant la première journée. Le constructeur de Dearborn (Michigan) en avait vendu 418.000 exemplaires en un an. Son cinquantième anniversaire sera célébré en grande pompe dans le cadre du salon automobile de New York, qui se tient du 18 au 27 avril.

Bill Ford, président non exécutif et descendant de la famille fondatrice éponyme, avait levé le voile en décembre dernier sur la nouvelle sportive "yankee", complètement revisitée, devant 2.500 journalistes, concessionnaires et salariés de la firme, lors d'un événement  organisé à Barcelone (Espagne), l'une des six villes  sur quatre continents où la Mustang sera lancée simultanément. Le nouveau modèle est prévu pour une commercialisation fin 2014 en Amérique du nord  et 2015 en Europe. Plus de neuf millions d'exemplaires ont été vendus au total jusqu'ici. Ford estime qu'il pourra vendre plus de 100.000 nouvelles Mustang en année pleine, dont 10%  hors d'Amérique du nord.

Ford mustang

L'intérieur de la nouvelle Mustang

"Petit" moteur au programme

Proposée en coupé et en cabriolet, la nouvelle Mustang reste fidèle au style général qui a construit sa légende. Elle se veut toujours sportive, voire brutale, peu avare de sensations. En espérant que la firme  du Michigan aura corrigé ses défauts traditionnels : consommation démesurée, intérieur spartiate et grossièrement fini, tenue de route à l'américaine, c'est-à-dire sans finesse voire dangereuse sur route mouillée, confort ferme...

Signe des temps: Ford annonce d'ailleurs des suspensions un peu plus sophistiquées (roues arrières indépendantes) et, parallèlement au gros V8 de 426 chevaux, une "petite" motorisation turbo de 2,3  litres de cylindrée moins évocatrice mais (un peu) moins émettrice de CO2. Il  y aura quand même plus de 300 chevaux en sous le capot. Évidemment, cette Mustang, qui sera commercialisée en Europe, continuera d'être produite aux États-Unis, dans l'usine de Flat Rock, dans le Michigan.

Une forte notoriété

La première Mustang, destinée aux jeunes américains issus du "baby boom" et blasés des grosses voitures lourdes et massives, avait été imaginée par Lee Iacocca, alors Directeur général de Ford. Créée au départ comme un coupé dans la pure tradition européenne, avec un très long capot, la Mustang de 1964 a dû sa fulgurante popularité à sa ligne inimitable, ses moteurs assez puissants, mais aussi à ses prix compétitifs.

Pour économiser sur les coûts de développement, la Mustang était directement dérivée de la berline Falcon familiale. D'où une plate-forme archi-simpliste, voire rustique, pas chère mais aux qualités routières hautement aléatoires. GM copiera la recette avec la Chevrolet Camaro, mais pas avec le même succès.

En France, la Mustang se taillera une belle notoriété, même si les ventes resteront très faibles. Elle sera un temps la voiture américaine la plus connue du grand public. Une popularité à laquelle ont contribué l'engagement au Rallye de Monte Carlo  et son apparition dans de nombreux films, comme Un homme et une femme de Claude Lelouch avec l'acteur Jean-Louis Trintignant au volant.

Ford mustang 1964

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×