Partager un scooter à San Francisco

1385139176partagerscootersanfranciscolibreserviceelectriquesdiapo

Le deux roues est à la carte avec Scoot Networks.

Il évoque autant le farniente à l’italienne que les rues bondées de Bombay, et il débarque à San Francisco à la location : le scooter. Un peu, beaucoup, à la folie, après le vélo et la voiture, c’est au tour du scooter d’être à temps partiel et en libre service à Scoot Networks. Comment ça marche ? Quelques explications en 2 temps 3 vitesses.

C’est quoi ?

Ils sont rouges, rapides et électriques, se faufilent entre les petites rues, se garent facilement, et vous permettent de profiter du doux soleil de San Francisco toute la journée (enfin, presque). Les scooters en libre service sont arrivés !

La bicyclette, c’est chouette, mais ça fait mal aux mollets dans les grimpettes. La voiture, c’est loin d’être une torture, mais c’est mauvais pour Mère Nature. Entre les 2, on trouve alors les scooters de Scoot Networks, ces petites mécaniques rouges qui sillonnent la ville depuis 2011.

Les Scoots sont électriques, et vont environ à 40-50km/h – il ne vaut mieux pas être pressé dans les montées. Attention, ce n’est pas parce que vous allez aussi vite qu’un cycliste professionnel qu’il faut vous prendre pour l’un d’entre eux : il est interdit de se garer sur les trottoirs, interdit de rouler sur les pistes cyclables et interdit de prêter la bête à un ami.

1385139167partagerscootersanfranciscolibreserviceelectriques192

Comment ça marche ?

Il faut tout d’abord avoir plus de 21 ans; ensuite, vous repérez un des parkings qui hébergent les motocyclettes, et vous branchez votre smartphone (Android ou iPhone) ; votre portable est donc à la fois votre clef de scoot, votre écran de bord et votre moyen de paiement – quand on vous dit que ce sont des téléphones intelligents…

Casque vissé sur le crâne, vous pouvez débrancher la bête. Si c’est votre première fois, rassurez-vous, Scoot Networks propose toute une série d’explications ainsi que les règles de sécurité. Comme ce sont des petits scooters, il n’est pas nécessaire d’avoir de permis moto – votre permis de conduire américain suffit.

C’est où ?

Un peu partout dans la ville, on trouve des parkings notamment sur Cole and Fell, 5th et Mission ST, Caltrain, Natoma et la 9th St, Lombard et Fillmore, Vallejo et Stockton ou encore Grove et Gough.

Certains garages sont ouverts 24/24h et 7/7j, d’autres non, alors renseignez-vous si vous ne voulez pas vous retrouver devant une porte fermée en rentrant de soirée.

Infos sur : ScootNetworksApp.

Image gal 2

Ça coûte combien ?

Ces forfaits comprennent votre première session de mise en selle, la location du casque, l’entretien, l’assurance et l’assistance.

Cela coûte d’abord 10$ pour s’inscrire, et Scoot Networks propose ensuite plusieurs formules :

  • Scoot un jour, scoot toujours

Pass de 1 mois à 29$, avec lequel vous pouvez rouler gratuitement pendant une heure (+1$ par heure supplémentaire pendant la journée, et 0,50$ la nuit).

  • Scoot souvent, mais modérément

Vous payez un abonnement de 5$, et chaque heure passée sur un bolide coûte 5$ (+1$ par heure supplémentaire pendant la journée, et 0,50$ la nuit).

  • Scoot rarement, pas d’abonnement

Ici, on ne paye rien du tout par mois, mais chaque fois que vous souhaitez utiliser un scooter, c’est 10$ de l’heure, et 5$ par heure supplémentaire, de jour comme de nuit.

Infos pratiques

ScootNetworks.com

ScootNetworks
ScootNetworks

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.