Albany

 

 600px-albany-seal-svg.png

800px-flag-of-albany-2c-new-york-svg.png

La ville américaine d'Albany (en anglais : [ˈɔːlbəniː]) est la capitale de l'État de New York. Elle est située à 233 km au nord de New York, à une dizaine de kilomètres en aval du confluent de la rivière Mohawk avec l'Hudson. De plus, elle se trouve à une trentaine de kilomètres des frontières du Vermont et du Massachusetts. Lors du recensement de 2010, la ville comptait 97.856 habitants.

Albany entretient des liens étroits avec les villes de Troy et Schenectady, formant un ensemble nommé Capital District comptant 870.716 habitants. Albany est également le siège du comté d'Albany.

downtown-albany-and-hudson-river-5-22-2009.jpghudson-river-at-albany-new-york.jpg 

Histoire

Le peuplement autochtone qui existait sur ce site lors de l'arrivée des Européens aurait porté le nom de Penpotawotnot.

Albany est la plus ancienne installation européenne conservée depuis l'époque des Treize Colonies.

Les Treize colonies sont les colonies de l'Empire britannique d'Amérique du Nord qui donnèrent naissance aux États-Unis d'Amérique. C'est ainsi que le Royaume de Grande-Bretagne, notamment, les désigna avant la signature du Traité de Paris de 1783 où elles sortirent du champ de sa souveraineté. Elles sont situées sur la côte Est de l'Amérique du Nord, entre la Nouvelle-Écosse et la Floride et entre l'Atlantique et les Appalaches. Des colonies britanniques d'Amérique du Nord sont restées loyales à la Couronne (on parle de colonies loyalistes).

1-5.png

Fondées entre 1607 (Virginie) et 1732 (Georgie), unies en 1775, elles signent la déclaration d'indépendance des États-Unis en 1776 et se séparent de la Grande-Bretagne. Ceci provoqua la Guerre d'indépendance des États-Unis qui elle-même aboutit à l'Indépendance des États-Unis.

L'histoire des Treize colonies est en partie liée à celle des colonies européennes et plus particulièrement britanniques de la côte atlantique. Différenciées quant à leur statut et leur origine politique, elles sont marquées par une grande hétérogénéité. 

les-13-colonies-vers-1745.pdf les-13-colonies-vers-1745.pdf

Colonisation néerlandaise

En 1540, des Français (peut-être les premiers Européens à découvrir le site) auraient installé un fort primitif sur une île, proche du site actuel d'Albany, mais celui-ci se serait effondré rapidement après ou même pendant sa construction.

L'histoire coloniale d'Albany commença réellement lorsqu'un Anglais, Henry Hudson, en train d'explorer pour la Compagnie néerlandaise des Indes occidentales sur son navire Halve Maen en néerlandais ou Half Moon en englais (la Demi-Lune), arriva dans la région en 1609.

1-166.jpg

2-10.gif

3-140.jpg

4-2.gif

Books in the OWHL collection :

Passage to the West: The Great Voyages of Henry Hudson

* Charting the sea of darkness : the four voyages of Henry Hudson / Donald S. Johnson.

Additional Resources

The Albany Times Unions Newspaper maintains an interesting site on the Half Moon which features a photo tour, a puzzle, a quiz, additional views of the ship, a video of the Half Moon at Sail, a fact sheet, a cutaway view, and selections from Robert Juet's journal.

See a video clip of the Half Moon and a recreation of Hudson's arrival at Manhattan.

Manual describing the tour of the Half Moon prepared by the New Netherland Museum for use by docents of the Hudson River Maritime Museum.

The Hudson River Maritime Museum, offers images and information about the Half Moon, including information on Henry Hudson in North American and a detailed description of the building of a replica of the Half Moon in 1909.

The 1610 Velasco map and annotations for Hudson's discoveries around Manhattan

What happened to the Half Moon ?

Durant les années 1610, plusieurs entreprises établissent un commerce de pelleterie dans les environs et un premier comptoir commercial, Fort Nassau, est établi sur une île en face de l'actuelle Albany. En 1624, la première installation militaire de la colonie de la Nouvelle-Néerlande (Nieuw-Nederland), Fort Orange, fut bâtie dans la région et baptisée en l'honneur des princes d’Orange. Aux alentours, le village de Beverwijck fut créé en 1652.

5-106.jpg

Plan for the town of Albany NY with the star fort, Fort Orange at the top.

Source: Map made for the British army in 1759; public domain

6-90.jpg

Drawing from 1646 AD.

7-85.jpg

Drawing from 1649. Fort de Voorn or Fort Nassau, at the junction of the Maas and Waal at Heerewaarden, the Netherlands

Source: A Dutch Reader kindly supplied the caption information.

Related Historic Information On Fort Orange

Albany Museum - Albany Institute of History and Art
Founded in 1791, the Albany Institute of History & Art is one of the oldest museums in the United States. It also is the major repository for the region's heritage, with nationally significant collections. The genesis of the Albany Institute of H

ChrisHarrison.net - Archaic People and Early Dutch Settlers in NY
I am Chris Harrison, a doctoral student at Carnegie Mellon University's Human-Computer Interaction Institute. This site showcases some of my computer science, information visualization, engineering, history and HCI projects.

Fort Orange Archeological Site
Search for "Fort Orange" in "New York."

Historic Albany sues to stop Fort Orange demolitions.

Home - Fort Orange Club
Fort Orange Club

People, Places, and Material Things: Historical Archaeology of Albany, New York. New York State Museum Bulletin 499

Amazon Price: $24.00
List Price: $29.95

Fort Orange Records, 1656-1678 (New Netherland Documents.)

Amazon Price: $43.80
List Price: $60.00

Fort Orange Records, 1654-1679

Amazon Price: $89.97
List Price: $90.00

Minutes of the Court of Fort Orange and Beverwyck, 1652-1656: Tr. And Ed. By a.J.F. Van Laer .... (V.1 ) (1920- )

Amazon Price: $23.99

8-81.jpg 

Régime anglais

Lorsque les Britanniques prirent le contrôle de ce territoire en 1664, on rebaptisa Beverwijck du nom d’Albany et le Fort Orange prit le nom de Fort Albany, en l'honneur du Duc d'York et Albany, qui devint plus tard le roi Jacques II d'Angleterre.

Depuis 1398, le titre de duc d'Albany était à l'origine donné généralement au plus jeune fils du roi d'Écosse. Le nom provient d'Alba, le nom gaélique désignant l'Écosse.

En 1673, les Néerlandais reprirent leur ancienne colonie et la bourgade fut rebaptisée Willemstadt. Lorsque les Anglais se la firent restituer l'année suivante au traité de Westminster, Willemstadt redevint Albany.

Albany obtint une charte et devint une commune le 22 juillet 1686. Elle était alors réputée par sa foire aux fourrures.

En 1754, des représentants de sept des colonies britanniques d'Amérique du Nord se réunirent lors du Congrès d'Albany. Benjamin Franklin, originaire de Pennsylvanie, présenta le Plan Albany d'Union, la première proposition formelle pour unir les colonies.

En 1797, la capitale de l'État de New York fut transférée de Kingston à Albany.

1-16.gif

2-155.jpg

3-5.png 

 

Monuments

Caserne des pompiers d'Albany

1-167.jpg

This ornate structure was built in 1912 at Delaware Avenue and Marshall Street. This building received some remodeling in the late 30's. However, these quarters were extensively remodeled in 1991.

This structure is the quarters of Engine 9, Rescue 9, and Ladder 4.

2-156.jpg

Capitole de l'État de New York

Le Capitole de l'État de New York (en anglais : New York State Capitol) est un bâtiment situé à Albany, capitale de cet État américain, où siègent sa législature. Construit entre 1867 et 1889, dans les styles à la fois néoroman et néorenaissance par les architectes Thomas Fuller, Leopold Eidlitz, Henry Hobson Richardson et Isaac G. Perry, il est inscrit au National Historic Landmark depuis 1979.

3-141.jpg

4-123.jpg

5-107.jpg

New York State Capitol Virtual Tour

New York State Capitol at Emporis Buildings

New York State Capitol at Wonders of the World Databank

New York State Capitol Tour Program

New York State Capitol History and Timeline

New York State Capitol: 2 photos at Historic American Buildings Survey

New York State Capitol sample page from a coffee-table book

New York State Capitol: 30 photos

New York State Capitol at Structurae

Hôtel de ville d'Albany

L’Hôtel de ville d’Albany (Albany City Hall) est le siège du gouvernement de la ville d'Albany, capitale de l'État de New York, aux États-Unis. Il abrite le bureau du maire, la chambre du Conseil de la commune, les tribunaux municipaux et divers services de la municipalité.

Le bâtiment actuel a été conçu par Henry Hobson Richardson dans un style roman très personnel.

7-86.jpg

8-82.jpg

9-72.jpg

10-73.jpg

En 1917

11-67.jpg

Albany City Carillon

Albany City Hall, hosted by the government of the City of Albany

Historic American Building Survey entry from 1981, hosted by the Library of Congress

Cathédrale de l'Immaculée-Conception (1852, style néogothique), inscrite au National Register of Historic Places en 1976

La cathédrale de l'Immaculée-Conception (Cathedral of the Immaculate Conception) est la cathédrale catholique du diocèse d'Albany dans l'État de New York. Elle se trouve à Albany (Eagle Street), devant l'Empire State Plaza. C'est un monument inscrit au National Register of Historic Places depuis 1976.

La cathédrale de style néogothique est construite entre 1848 et 1852 par Patrick Keely et consacrée en 1852 par Mgr John Hughes (1797-1864), archevêque de New York. Son premier évêque, Mgr John McCloskey (1847-1865), était évêque coadjuteur de New York avec droits de succession et s'installa donc à New York en 1865, après la mort de Mgr Hughes, laissant le siège vacant pendant de longs mois. L'intérieur de l'église est recouvert de plâtre et de lattes et peint en trompe-l'œil pour donner l'impression de pierres.

Le vitrail représentant la vie de la Vierge Marie se trouvait auparavant au fond de la cathédrale qui était plat, et a été déplacé au transept nord, lorsque l'abside abritant le chœur a été construite. La crypte abrite les sépultures d'évêques du diocèse.

La cathédrale a été restaurée de l'an 2000 à 2009 pour un coût de trente millions de dollars, par appel de fonds privés.

12-59.jpg

13-54.jpg

14-54.jpg

15-49.jpg

16-49.jpg

17-48.jpg

Cathedral website

Église Sainte-Marie (XIXe siècle, néoroman italien), inscrite au National Register of Historic Places en 1977

L'église Sainte-Marie (St. Mary's Church) est une église catholique américaine inscrite au National Register of Historic Places en 1977. Elle se trouve à Albany dans l'État de New York.

L'église Sainte-Marie est construite en 1867 par Charles Nichols et Frederick Brown dans le style néoroman italien. Son imposant clocher est bâti en 1894 et mesure 175 pieds de hauteur. Il est surplombé par l'ange du Jugement Dernier.

18-47.jpg

19-41.jpg

20-37.jpg

Site officiel de la paroisse Sainte-Marie

Éducation

Université d'État de New York à Albany (SUNY Albany)

L’université d'État de New York à Albany (en anglais, State University of New York at Albany, communément connue comme l’université à Albany, SUNY Albany ou UAlbany) est une université publique située dans la capitale de l'État de New York. C'est le plus grand campus du système SUNY (université d'État de New York).

Fondée en 1844, l'université de l'État de New York à Albany est une institution internationalement reconnue. Elle dispose de trois campus : les campus Uptown et Downtown à Albany et un campus à East Greenbush. Elle compte 18 000 étudiants en neuf facultés et collèges.

1-6.png

2-157.jpg

University at Albany

UAlbany Athletics, site web des Great Danes, UAlbany's sports teams

Collège d'Albany de pharmacie et des sciences de la santé

Albany College of Pharmacy and Health Sciences (ACPHS) ou parfois en français le collège d'Albany de pharmacie et des sciences de la santé est une université privé indépendante. Le collège a deux campus un à Albany, New York et un autre à Colchester, Vermont.

Le Collège d'Albany de Pharmacie et des sciences de la Santé (ACPHS) offre un large éventail de programme de premier cycle (undergraduate) et du second cycle (graduate programs), parmi lesquels :

  • Doctorat en Pharmacie (Pharm.D.)
  • Baccalauréat en sciences d'étude pharmaceutiques
  • Baccalauréat en sciences de la santé et sciences sociales
  • Baccalauréat en sciences des technologies biomédicales
  • Mastère en sciences en pharmaceutique.
  • Mastère en sciences en recherches en service et soins de santé ("Health outcomes").
  • Mastère en sciences en gestion de la Phrarmacie
  • Mastère en sciences en Biotechnologie
  • Mastère en sciences en Technologie cellulaire et cytologie.
  • Mastère en sciences en Biotechnologie et Cytotechnologie.

Le collège offre également l’occasion aux étudiants de poursuivre des degrés combinés dans des champs d’études divers, la loi ou les affaires auxiliaire de médecin par des accords coopératifs avec des écoles de secteur. En septembre 2009, l'université d'Albany de pharmacie et des sciences de la santé a ouvert un campus satellite à Colchester, VT (près de Burlington).

Ce campus accueillera approximativement 280 étudiants dans le programme doctorat en pharmacie (Pharm D) à partir de septembre 2011. ACPHS inclut deux instituts de recherche. L'institut de recherche pharmaceutique (PRI-IRP) est un service de recherche et développement consacré à un modèle à trois fourchons de développement des affaires concentré sur la recherche, les services pharmaceutiques et l'éducation. Le PRI inclut le centre pour NanoPharmaceutiques, un service de pointe qui joue un rôle principal dans le développement des technologies qui permettront l’acheminement des médicaments à certaines cellules spécifiques dans le corps. L'institut de recherche pour les résultats de santé (RIHO) étudie les sciences économiques des soins de santé. Grâce aux contributions du groupes interdisciplinaires de corps enseignant, d'étudiants et d'autres collaborateurs, recherches de RIHO pour répondre à des questions comme :

  • Quels sont les coûts des nouvelles interventions médicales spécifiques et comment peuvent-elles affecter les patients et les autres contribuables du système des soins de santé, soit les compagnies d'assurance, les organismes de soin contrôlé et le gouvernement ?
  • Les dépenses de soins de santé sont-elles rentables, autrement dit leurs resultats sont-ils satisfaisant en fonction des sommes investies ?
  • Quelles interventions médicales sont meilleures pour les patients et quelles sont celles qui offrent les meilleurs résultats en termes de soins de santé ?

3-6.png

4-124.jpg

collège d'Albany de pharmacie et des sciences de la santé (ACPHS) (site en angalais)

Campus du Vermont

Institut de recherche pharmaceutiques

Institut de recherche pour les services et soins de Santé

College Navigator 

 

Naissances

William Devane, acteur américain, né en 1940

William Devane est connu pour sa participation à de nombreuses séries télévisées, notamment Côte Ouest, dans laquelle il joue le personnage de Greg Sumner pendant dix ans.

1-168.jpg

Il apparaît également dans Loïs et Clark, les nouvelles aventures de Superman, Demain à la Une en 1997 où il joue le père du personnage principal, ou encore Stargate SG-1, jouant le président Henry Hayes, fraîchement élu, avant de rejoindre en 2005 le casting de 24 heures chrono, où il incarne le secrétaire de la Défense James Heller.

2-158.jpg

Il débute au cinéma en 1967 dans Loin de la ville puis tourne plusieurs seconds rôles dans des téléfilms et films à succès, comme Marathon man (1976), Complot de famille (1976) le dernier film d'Alfred Hitchcock, Rolling Thunder (1977), Payback (1999) ou Space Cowboys, de et avec Clint Eastwood.

William Devane sur l’Internet Movie Database

William Devane sur AlloCiné

Kirsten Gillibrand, née en 1966, sénatrice de l'État de New York

Kirsten Gillibrand est une femme politique américaine membre du Parti démocrate et sénatrice de l'État de New York depuis le 26 janvier 2009, succédant ainsi à Hillary Clinton devenue secrétaire d'État dans l'administration Obama. Elle était auparavant depuis 2007 la représentante du 20e district de New York à la Chambre des représentants des États-Unis. À 42 ans, Gillibrand est devenue la plus jeune membre du Sénat des États-Unis.

3-142.jpg

United States Senator Kirsten Gillibrand official U.S. Senate site

United States Senator Kirsten Gillibrand official YouTube channel

Gillibrand for Senate official campaign site

Gillibrand for Senate official YouTube channel

Background and collected news at The Washington Post

Biography at the Biographical Directory of the United States Congress

Voting record maintained by The Washington Post

Biography, voting record, and interest group ratings at Project Vote Smart

Congressional profile at GovTrack

Congressional profile at OpenCongress

Issue positions and quotes at On the Issues

Financial information at OpenSecrets.org

Staff salaries, trips and personal finance at LegiStorm.com

Campaign finance reports and data at the Federal Election Commission

Appearances on C-SPAN programs

Collected news and commentary at The New York Times

Profile at Ballotpedia

Campaign contributions made by Kirsten Gillibrand

Philip Sheridan, commandant en chef des armées US de 1883 à 1888.

Philip Henry Sheridan est un officier de carrière de l'armée américaine et général dans l'Armée de l'Union lors de la guerre de Sécession. Sa carrière est marquée par son accession rapide au grade de major-général et sa collaboration étroite avec le lieutenant-général Ulysses S. Grant, qui transfère Sheridan du commandement d'une division d'infanterie sur le théâtre occidental des opérations, au commandement du corps de cavalerie de l'Armée du Potomac, sur le front est. En 1864, il défait les forces Confédérées dans la vallée de Shenandoah, puis détruit l'infrastructure économique de la vallée, épisode que ses habitants nommèrent « The Burning », faisant ainsi usage pour la première fois dans cette guerre de la tactique militaire dite de la terre brûlée. En 1865, sa cavalerie poursuit le général Robert E. Lee, et le force à se rendre à Appomattox. Après guerre, il est nommé gouverneur militaire du cinquième district militaire (Texas et Louisiane), chargé de la Reconstruction.

4-125.jpg

Sheridan poursuit ensuite sa carrière lors des guerres indiennes, où il ternit sa réputation, certains historiens l'accusant de racisme et de génocide, en raison de sa politique contre les femmes et enfants des amérindiens. Il a milité pour l'abattage systématique de millions de bisons et contre un projet de loi visant à l'interdire. Les historiens sont divisés sur la paternité de la phrase « Un bon Indien est un Indien mort », qui pourrait être une déformation de sa remarque au chef comanche Tosawi en 1869.

La protection de la région de Yellowstone est sa "croisade" personnelle. Il organise deux expéditions d'exploration de la région et met en place un contrôle militaire chargé de prévenir toute destruction de la nature et de la vie sauvage.

5-108.jpg

En 1871, Sheridan se trouve à Chicago lorsque débute le Grand incendie, il y coordonne ensuite les moyens militaires de secours, ce qui lui vaut la reconnaissance de la cité et de ses habitants. Le 1er novembre 1883, Sheridan succède à William Sherman en tant que Commanding General of the United States Army, poste qu'il occupe quasiment jusqu'à sa mort, en 1888.

6-91.jpg

Les mémoires de Sheridan sur le Projet Gutenberg.

Works by Philip Henry Sheridan at Project Gutenberg

PBS on Sheridan

PBS National parks on Sheridan, including rare images

Sheridan's Ride poem

Pictures of US Treasury Notes featuring Philip Sheridan, provided by the Federal Reserve Bank of San Francisco.

Texts on Wikisource :

 "Philip Henry Sheridan". Catholic Encyclopedia. New York: Robert Appleton Company. 1913. 

"Sheridan, Philip Henry". The Nuttall Encyclopædia. 1907. 

"Sheridan, Philip Henry". Appletons' Cyclopædia of American Biography. 1900. 

Commentary on Sheridan's role at Chickamauga

Philip Sheridan at Find a Grave

Leslie Richard Groves, chef militaire du Projet Manhattan

Leslie Groves sort de l'Académie militaire de West Point en 1918 pour le corps des ingénieurs de l'armée qu'il compléta à Camp Humphreys de 1918 à 1921. Il se marie avec Grace Hulbert Wilson en 1922. Il devient capitaine en 1934, puis major en 1940 et supervise plusieurs projets y compris la construction du Pentagone. L'année suivante, il est promu colonel.

7-87.jpg

En septembre 1942, il est nommé brigadier-général à titre temporaire et directeur militaire du projet top secret de la mise au point de la bombe atomique dont il choisit le nom de Projet Manhattan bien qu'il aurait préféré aller sur les théâtres d'opérations. Il confirme le choix par Robert Oppenheimer du site du Nouveau-Mexique. Il obtint le grade de major-général à titre temporaire en 1944, puis lieutenant-général en 1948 juste avant sa retraite.

En novembre 1945, dans un témoignage devant le congrès des États-Unis, il déclarait que l'irradiation était une façon très agréable de mourir « according to doctors, (radiation sickness) is a very pleasant way to die ».

8-83.jpg

Leslie Groves fut l'un des vice-présidents de la société Sperry Rand.

Décès

William Alexander, patriote dans la Guerre d'indépendance des États-Unis d'Amérique, y mourut en 1783.

 

9-73.jpg

Texts on Wikisource :

Thomas Finlayson Henderson (1885). "Alexander, William (1726-1783)". In Leslie Stephen. Dictionary of National Biography 01. London: Smith, Elder & Co. 

"Stirling, William Alexander, (titular) Earl of". Encyclopædia Britannica (11th ed.). 1911. 

"Alexander, William". Appletons' Cyclopædia of American Biography. 1900. 

Autre

La cantatrice Emma Albani (1847-1930) a choisi son nom de scène en 1868, après avoir habité trois ans dans cette ville.

Emma Albani (1er novembre 1847 - 3 avril 1930) est l'une des sopranos les plus célèbres du XIXe siècle et début du XXe siècle, et la première cantatrice canadienne à devenir une célébrité internationale.

Gilles Potvin, Albani, Emma dans l'Encyclopédie canadienne

Pierre Vachon, Lajeunesse, Emma au Dictionnaire biographique du Canada

Photos d'Emma Albani, dans les Archives de l'Université de Montréal

(en) Emma Albani's photograph into the Royal Collection (London, England).

(it) Teatro di Messina, site Web du Théâtre où Emma Albani fit ses débuts

Jumelages

Nassau (Bahamas)

Québec (Québec)

Vérone (Italie)

Toula (Russie) depuis 1991

Résumons...

La capitale de l’état de New York, plantée au bord de l’Hudson depuis 1624, située à peu près à mi chemin entre Niagara et la Nouvelle Angleterre, s’enorgueillit d’une richesse architecturale et culturelle digne de son passé historique. Henry Hudson découvrit le site en cherchant comme tout le monde, ou presque, la route des Indes… Vinrent ensuite les marchands hollandais et flamands trafiquant les fourrures.

Placée là où l’Hudson devient navigable et est rejoint par le canal Erié (achevé en 1825 pour rejoindre les Grands Lacs en évitant le St Laurent), le développement industriel de la ville était assuré après avoir été une position stratégique au temps des luttes franco-anglaises.

10-74.jpg

Partez du Albany Heritage Area Visitors Center sur l’historique Quackenbush Square (expositions et spectacles d’orientation). A pied ou en calèche, visitez les nombreux bâtiments historiques marquants.

Quackenbush House, construite en 1736, aujourd’hui devenue restaurant, est le plus ancien bâtiment de l’époque hollandaise.

Commencé en 1867 et terminé en 1898, le Capitole trône majestueusement au sommet de l’une des sept collines parsemant la cité. Son style Renaissance copié des châteaux de la Loire en impose avec ses grands escaliers.

11-68.jpg

On peut aussi jeter un coup d’œil à la Schuyler Mansion érigée en 1762 dans le style géorgien. Cette dernière appartenait à Philip Schuyler, général de la Guerre d’Indépendance. La première Shaker Meeting House (les shakers s’étaient implantés tôt dans la région et Ann Lee, fondateur du mouvement, repose au cimetière local) ou Pruyn House (1830) sont d’autres curiosités.

Plus récemment, on dit que le gangster Jack « Legs » Diamond connu pour son train de vie extravagant se fit descendre au Rain-bo-room dans l’ancien Kenmore Hotel sur North Pearl Street en 1931.

12-60.jpg

Washington Park, site de l’ancien cimetière dont il fallut déplacer 40000 tombes, fut dessiné par Frederick Law Olmsted, créateur de Central Park à New York City.

13-55.jpg

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

Femairore
ne le pense pas

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×