Colocations et locations à court terme

1 391

À part louer un appartement, pour lequel le bail est souvent d'un an, il existe aussi d'autres options. La plus connue est la colocation. Mais faites bien attention aux problèmes que vous pouvez rencontrer. 

Pour ceux qui viennent vivre aux États-Unis seuls, la colocation est souvent une bonne option qui permet de payer moins de loyer et de rencontrer du monde. Les colocations sont très courantes parmi les étudiants et les jeunes professionnels. Pour vivre avec un colocataire, il faudra bien sûr partager une cuisine et une salle de bain.

Quant tout se passe bien, partager un appartement est idéal puisque vous pouvez être mieux situé et avoir plus de place qu'en louant un studio. Si vous ne connaissez personne, cela vous permettra d'avoir une vie sociale plus active : vous vous ferez de nouveaux amis et vous améliorerez votre niveau de langue. 

Évidemment, le plus difficile est de trouver le logement et d'arriver à bien s'entendre avec tout le monde. Avant d'accepter, prenez le temps d'avoir une longue conversation avec vos colocataires potentiels pour vérifier que vos styles de vies sont compatibles. Les conflits au sujet de la cigarette, des animaux, des fêtes, de la drogue occasionnelle, de la vaisselle et de l'état de la salle de bain sont courants et mènent à des situations désagréables. Il est donc recommandé de vous mettre d'accord sur le ménage, les courses et l'assurance avant d'accepter d'emménager. 

Pour les cas où un logement est partagé, le contrat de location doit contenir les noms de tous les locataires. Si votre nom n'est pas sur le contrat, vous devrez peut-être partir si l'autre ou les autres colocataires s'en vont. Les propriétaires proposent souvent une sous-location sans changer le contrat. Cette solution est moins stressante, puisque vous laissez quelqu'un d'autre s'occuper des détails avec le propriétaire, mais sachez que vous pouvez être expulsé à tout moment.

2 350

Location à court terme

Si vous pensez rester aux États-Unis pendant une courte durée, vous pouvez opter pour une location à court terme. Un locataire a parfois le droit de sous-louer son appartement pour une courte période. Dans ce cas, ce n'est pas le propriétaire qui s'en occupe mais le locataire. Attention quand-même : le propriétaire doit toujours être au courant. 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×