Se loger

Louer un appartement aux Etats-Unis ne revêt aucune difficulté particulière, que ce soit une location d’appartement, de maison, une reprise de bail ou une colocation. Pour faire une recherche de logement, vous pouvez vous adresser aux agences immobilières mais également faire marcher le « bouche-à-oreille » ou consulter les annonces dans les journaux. La colocation est très répandue c’est en effet un moyen pratique de louer une grande surface à moindre frais. Pensez à passer votre propre annonce si vous recherchez une colocation ; les personnes intéressées vous contacteront si vous répondez au profil de colocataire recherché. Dans tous les cas, essayez de répondre assez vite aux annonces parues dans la presse, visitez un maximum de logements et essayez de vous projeter dans votre futur quartier en repérant les lieux, les services et commerces à proximité etc. Certains quartiers vous sembleront très abordables mais attention aux problèmes de violence ou de sous-équipement en infrastructures publiques ou de services de proximité par exemple.

Il serait impossible de donner un ordre de prix par catégorie de logement compte tenue de l'immensité du pays et des différences de prix qui se pratiquent d'un état à un autre. Certaines villes sont notoirement pratiquement inabordables, comme New-York, même s’il reste possible d’y faire de la colocation (prévoir un budget assez large tout de même).

L’emplacement de votre futur logement déterminera quoi qu’il arrive son prix. Un cadre de vie agréable passe par un logement parfois loin du centre-ville ou loin de votre futur travail. Inversement, un logement proche du centre-ville ou de votre travail ne garantira pas un cadre de vie agréable. Il est important de connaître vos priorités avant de démarrer votre recherche de logement.

loge.jpg

En ce qui concerne les types de logement, il en existe différentes catégories selon la taille, le nombre de pièces ou la distribution : studio, deux pièces, trois pièces etc. Le logement peut être meublé (« furnished ») ou non meublé, même si l'on y trouve généralement un réfrigérateur, une gazinière, une climatisation ou un lave-vaisselle. Les baux sont en général d’un an et le loyer payable au mois. Des formulaires de baux sont disponibles sur Internet, vous pourrez en acheter des exemplaires dans le commerce. Soyez vigilant lors de l’état des lieux et veillez à ce que tout soit exactement répertorié, en particulier si vous louez un meublé. Attention aux frais de copropriété, aux charges et vérifiez ce que le prix du loyer inclut (eau, gaz, électricité etc.). Un dépôt de garantie est demandé pour parer les éventuelles dégradations, un autre dépôt de garantie est parfois demandé pour parer aux défauts de paiement du loyer et parfois, on vous demandera aussi une assurance contre laquelle le propriétaire (« landlord ») pourra se retourner en cas de non-paiement du loyer.

Liens utiles :

New-York apartments

http://newyork.apartments.com/

Apartment USA

http://www.apartmentsusa.com/

Roomate USA

http://www.roommatesusa.com/RoommatesUSA/index.jsp

Acheter un bien immobilier aux Etats-Unis

 

En 2001, avait lieu le krach boursier, amplifié par les attentats sous faux drapeau du 11 septembre.

 

En 2008, la faillite de la banque Lehmann Brothers a failli faire s’écrouler TOUT le système financier, sauvé in fine par la planche à billet et les gouvernements (donc vos impôts).

 

Comme expliqué dans la 4e video Investisseur Pro, la crise s’accélère et s’amplifie car nous sommes dans un système financier exponentiel.

 

Il est évident qu’en 2015, nous aurons une crise grave, d’une ampleur bien plus importante que 2008-2009, et les dindons de la farce seront les particuliers évidemment, les initiés (et les investisseurs pros) ayant déjà pris leurs dispositions.

 

La crise a déjà démarré, depuis 2008 en réalité, l’Europe est dans une dépression économique, les signes sont nombreux, plus fréquents et plus graves.

Pour acheter un bien immobilier aux États-Unis, pas besoin d’avoir un visa en particulier. Il faudra simplement justifier des fonds utilisés pour le paiement du bien, payer les frais de notaire et souscrire diverses assurances pour se protéger de toute poursuite découlant de l’achat du bien (assurance responsabilité civile, assurance vie etc.) Ne pas hésiter à faire appel à un avocat pour se prémunir contre toute défaillance dans le contrat de vente. Il faudra aussi faire la demande d’un individual taxpayer identification number (I.T.N.) afin de pouvoir payer les taxes foncières (ce qui ne vaut que si vous n’habitez pas aux États-Unis sur une base régulière).

Si vous choisissez de souscrire un prêt bancaire pour financer l’achat de votre bien, il faudra un apport personnel (le pourcentage de l’apport par rapport à la valeur du bien pouvant varier selon les banques) et les remboursements pourront s’échelonner sur 15, 20 ou 30 ans.

Lien utile :

Internal Revenue Service – information sur l’I.T.N.

http://www.irs.gov/individuals/

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×