S'installer à San Francisco

Il faut clairement garder à l'esprit qu'il faut beaucoup de temps disponible, qu'il vaut mieux s'entourer d'un conseiller, si possible américain et qu'il faut être trèèèèèès motivé.

Les bases

Vous êtes français et vous ne travaillez pas pour une société américaine ni une société française possédant une filiale aux USA. Vous n'avez pas non plus l'intention de reprendre des études là-bas. Vous souhaitez scolariser notre fils. Ce constat étant fait, vous n'avez que deux solutions :

  • obtenir une Green Card
  • obtenir un visa E2

L'obtention d'une Green Card étant très difficile, voir impossible si l'on ne vit pas déjà là-bas, vous choisirez de postuler pour un visa E2 (investisseur).

1 362

Le visa investisseur E2

Clairement, dans cette situation, vous n'avez d'autre choix que de postuler pour un E2. Pour cela, il vous faudra une idée de création d'entreprise là-bas.

La création d'une société

Pour obtenir un visa investisseur, il est donc primordial de créer une société aux USA. Pour définir quelle est la forme juridique la plus appropriée. Une fois la forme choisie, la création peut s'effectuer par le biais d'un prestataire de confiance en ligne. Pour ma part, j'ai utilisé MyCorporation.com. N'oubliez pas de souscrire à leur service permettant l'obtention d'un EIN (l'équivalent du numéro Siret), vous gagnerez beaucoup de temps. Gardez à l'esprit qu'il n'est pas nécessaire d'être une star en anglais, même moi je m'en suis sorti, c'est dire...

L'implantation sur place

Inutile de vous essouffler, allez directement voir Carole à la FACCSF (French-American Chamber of Commerce). Moyennant un droit d'adhésion dérisoire, et si vous êtes sympa, elle vous donnera tous les trucs indispensables à savoir, ainsi que toutes les bonnes adresses nécessaires à votre installation, tant sur le plan pro que sur le plan perso. Vous avez la possibilité de souscrire à une boite aux lettres dans un premier temps (obligatoire pour créer la société), puis à la location d'un bureau au sein même de la FACCSF. Vous aurez ainsi immédiatement à porter de main une mine d'informations. Il existe aussi des bureaux partagés (coworking spaces) dont l'un des plus connus des frenchies est ParisSoma, tenu par Clément @Calte.

L'ouverture d'un compte bancaire

L'une des preuves de l'investissement, est le dépôt d'une somme d'argent sur le compte de la société américaine. Il faut donc ouvrir un compte aux US. Je vous conseille la Bank Of The West, filiale de BNP Paribas. On y trouve forcément un interlocuteur français. C'est d'ailleurs depuis ce compte que vous devrez effectuer toutes vos dépenses.

2 325

Le dossier pour l'obtention du visa

Là encore, je vous conseille de vous faire accompagner d'un(e) spécialiste. Sachez que vous travaillerez quasiment autant que si vous rédigiez votre dossier seul, mais vous serez guidé, accompagné, aidé. Pour ma part, j'ai consulté plusieurs avocats et me suis vite rendu compte qu'ils étaient très chers et que je ne représentais pas la poule aux œufs d'or pour eux, sous entendu que j'étais un petit dossier et que j'allais être traité comme tel ... et là, le miracle de twitter s'est produit : je demande à ma petite communauté si elle connait quelqu'un qui pourrait m'accompagner dans cette démarche d'obtention de visa E2 et, devinez quoi ? Ce n'est autre que le célèbre@ilan (CEO de www.producteev.com) qui me répond et m'encourage à utiliser les services de city-immigration.com, société créée par sa femme Mélissa @usvisas, basée à New-York. J'ai été totalement satisfait par son contact, son professionnalisme et sa rigueur.

Le contenu du dossier

Sans dévoiler les techniques de city-immigration.com, sachez que votre dossier sera composé :

  • de tous les justificatifs de la création de la société (certificates, articles of organization, operating agreement, membership certificates, EIN, etc)
  • de vos relevés bancaires avec preuve de dépôt d'une certaine somme d'argent venant de votre compte bancaire personnel français (the investment must be substantial. It must be in a real operating commercial enterprise. It must be at risk in the commercial sense. It must have the capacity to generate significantly more income than just to provide a living to the investor and family.)
  • d'un business plan complet et détaillé
  • d'un maximum de contrats ou de partenariats signés
  • d'un maximum de dépenses liées à l'entreprise et réalisées sur place
  • d'un financial statement (sorte de bilan/compte de résultat des premiers mois de vie de l'entreprise)
  • d'un nombre incalculable de formulaires, photos d'identité, CV, diplômes, documents en tout genre visant à rassurer l'Ambassade

N'oubliez jamais :

  • pour avoir un visa, vous devez avoir déjà créé votre société. Comment ? ce n'est pas leur problème. Officiellement, je vous rappelle que vous avez le droit de venir aux USA sans visa pour seulement 3 mois en tant que touriste ...
  • bien que cela puisse paraître étrange, il faut mettre la charrue avant les bœufs, c'est à dire lancer votre activité là-bas, si possible avec embauche, tout en sachant pertinemment que si vous n'obtenez pas votre visa, cela va être très très dur de la gérer à distance. Autant dire que vous avez perdu du temps et de l'argent pour rien !

Il y a donc un risque et il y a une période d'incertitude difficile à gérer (où serais-je dans 6 mois ?)

3 283

L'obtention du visa

L'obtention du visa se déroule en 2 phases :

  • L'Ambassade des USA étudie votre dossier et si il juge qu'il est recevable (et complet), il vous convoque à un entretien à Paris
  • L'entretien, c'est comme l'oral du BAC, on peut être interrogé sur tout (études, parcours professionnel, pourquoi les USA, le projet sur place, la scolarité de l'enfant, les occupations de votre femme)

Si l'interlocuteur(trice) est sympa, vous aurez la réponse immédiatement, sinon, il faut attendre 3/4 jours.

Le résultat est là, un dossier béton (avec au passage un business plan entièrement revu et corrigé par Ilan) et un visa E2 obtenu pour sa durée maximum, c'est à dire 5 ans, qui nous permet de circuler librement entre la France et les US et de scolariser notre fils là-bas.
Je précise que la préparation du dossier a duré 5 mois.
Un grand merci à Mélissa.

Next step ? Trouver de l'or en Californie ...

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.