Comment impressionner un employeur américain

Votre candidature est en fait votre "carte de visite" dans votre recherche d'emploi et fait office de passeport pour un premier contact avec votre futur employeur. Notez qu'une candidature aux USA peut être légèrement différente que dans votre pays d'origine.

Candidature

Comme toujours, un CV bien présenté est essentiel. Faites attention cependant, car le format d'un CV américain peut être radicalement différent de ce à quoi vous êtes habitué. Par exemple, l'accent est mis en premier sur l'expérience professionnelle. Prenez votre CV comme si vous aviez une minute devant une audience pour vous présenter et mettre en avant vos atouts et points forts.

Si vous voulez donc mettre toutes les chances de votre côté et obtenir une réponse de votre employeur potentiel, mieux vaut suivre quelques règles ainsi que les conseils qui vont seront prodigués par des professionnels du secteur.

Assurez-vous que votre candidature est aussi complète que possible (lettre de motivation, CV, copies des diplômes, etc.) et qu'elle soit remise correctement à la personne concernée (les employeurs n'aiment pas recevoir des formulaires brouillons ou froissés). N'oubliez pas que la première impression est souvent cruciale.

Lettre de motivation

Votre lettre de motivation vous permet de vous présenter et donne une première impression. Elle doit accompagner votre dossier de candidature : c'est un outil essentiel pour décrire vos intentions, votre formation, vos expériences professionnelles et vos capacités à votre futur employeur. La lettre doit être courte, concise et directe.

Le but de la lettre de motivation est de convaincre le lecteur que vous êtes la personne idéale pour l'emploi. Ce que vous écrivez doit être informatif, convaincant, montrer une motivation authentique et donner envie au lecteur d'en savoir plus sur vous. Et n'oubliez pas d'y ajouter une touche personnelle.

N'hésitez pas à exprimer vos attentes vis-à-vis de l'emploi pour lequel vous postulez. Montrez vos points forts en relation avec le travail et si l'occasion se présente, expliquez pourquoi vous souhaitez changer d'emploi. Pour finir, n'écrivez pas plus d'une page (une lettre de motivation ne doit être écrite à la main que si l'employeur en fait la demande) et vérifiez bien qu'il n'y ai pas de fautes d'orthographe.

Curriculum vitae

Un CV est ce qui vous défini vraiment. Simplicité, concision et précision sont les mots clés pour un bon CV. Aux États-Unis, un CV doit comporter les points suivants :

  • Coordonnées
  • Formation
  • Langues
  • Compétences particulières
  • Emplois précédents
  • Centres d'intérêt
  • Recommandations 

Sachez qu'un CV américain doit faire une page maximum. Si vous avez besoin de plus de place, vous pouvez inclure des pages additionnelles dans votre dossier de candidature (par exemple "Réussite", "Compétences techniques", etc.). Le CV doit donner un bref aperçu de votre personne qui peut être compris d'un coup d’œil. N'oubliez pas qu'aux États-Unis, le temps c'est de l'argent, et de nombreux employeurs doivent prendre en compte des centaines de candidatures pour trouver la bonne personne pour un job. Une autre différence entre l'Europe et les États-Unis, est que les Américains ne mettent ni leur photo, ni leur statut civil sur leur CV.

Mettez l'accent sur vos emplois les plus récents et vos points forts. Listez vos emplois dans le sens chronologique inverse (le plus récent d'abord). Faites des phrases courtes en insistant sur le plus important au début de chaque section. N'utilisez jamais le pronom "je" : par exemple, au lieu d'écrire "j'étais responsable des ventes", écrivez "Responsable de ventes". Mentionnez aussi des réussites personnelles (par exemple, "augmentation des ventes de 1 million de dollars à 3 millions"), puisque les employeurs américains sont très axés sur la réussite.

La suite et les entretiens

Une fois que vous avez envoyé tous vos CV, n'attendez pas que les entreprises vous appellent. Soyez pro-actif et relancez-les par téléphone. Si quelqu'un vous promet de vous rappeler, n'hésitez pas à rappeler si vous ne recevez pas de coup de fil. Persévérez.

Si vous avez de la chance, l'étape suivante du processus d'embauche est généralement l'entretien. A moins que vous ayez envoyé une candidature à une entreprise étrangère, l'entretien sera sûrement en anglais : commencez donc à pratiquer si l'anglais n'est pas votre langue maternelle.

Être à l'heure est absolument essentiel, puisque les Américains n'apprécient pas que vous leur fassiez perdre leur temps. Habillez vous de manière traditionnelle, un costume foncé avec cravate pour les hommes, et un tailleur ou une robe pour les femmes. Faites quelques recherches sur l'entreprise et soyez prêt à parler de vos qualités.

Aux États-Unis, les entretiens sont normalement formels et efficaces. Ils commencent avec les présentations, échanges de poignées de mains et de cartes de visites. Une fois les présentations faites, il peut y avoir quelques minutes de discussion plus légère. Cependant, après cela, les choses sérieuses commencent.

Répondez aux questions de manière sincère et honnête, soyez courtois et ne coupez pas la parole. Décrivez pourquoi vos qualifications correspondent au poste et quelle peut être votre contribution à l'entreprise. N'ayez pas peur de poser des questions pertinentes sur les structures opérationnelles ou les collègues.

L'entretien doit être immédiatement suivi d'une lettre confirmant votre intérêt pour le poste. Si on vous offre le travail, vous aurez peut-être à passer un test antidrogue avant de pouvoir signer votre contrat, ce qui serait considérer comme une atteinte à la vie privée dans de nombreux pays européens.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.