Quels documents pour voyager aux Etats-Unis ?

PASSEPORT ET FORMALITÉS POUR LES USA

Les Français et les Belges n’ont pas besoin de demander un visa touristique pour se rendre aux États-Unis à condition de n’y aller que pour 90 jours maximum et d’avoir un passeport approprié. Ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a pas quelques démarches administratives à faire : il vous faudra toujours une “exemption de visa touristique”.

Rappel : avec un visa touristique, vous n’avez absolument pas le droit de travailler aux États‑Unis ! Si vous prenez le risque de travailler illégalement et que vous vous faites attraper, vous aurez des problèmes avec le gouvernement fédéral qui vous fera expulser. Vous aurez également l’interdiction de revenir aux USA. Notez que cette interdiction est valable pendant… toute votre vie.

Quel passeport avoir ?

En France

1 29

Pour obtenir un passeport biométrique, il faut se rendre dans une mairie équipée avec les pièces justificatives nécessaires. Les documents dépendent de la situation : majeur ou mineur, première demande ou renouvellement, possession (ou non) d'une carte d'identité sécurisée...

Pour un majeur

Première demande

Renouvellement

Passeport perdu

Passeport volé

Passeport en urgence 

Pour un mineur

Première demande

Renouvellement

Passeport perdu

Passeport volé

Passeport en urgence

Voir aussi

Carte nationale d'identité 

Papiers – Citoyenneté

Services en ligne et formulaires

Demande de passeport pour une personne majeure 

Formulaire - Cerfa n°12100*02

Demande de passeport pour un mineur 

Formulaire - Cerfa n°12101*02

Suivez votre demande de passeport 

Formulaire

Demande d'acte d'état civil - Service gratuit (acte de naissance, mariage ou décès survenu en France) 

Téléservice

Liste complète

Où s'adresser ?

Mairie délivrant des passeports biométriques

Pour demander un passeport en France Agence nationale des titres sécurisés (ANTS)

Ambassade ou consulat français à l'étranger

Pour demander un passeport à l'étranger

Références

Décret n°2005-1726 du 30 décembre 2005 relatif aux passeports 

Circulaire du 1er mars 2010 relative à la simplification de la délivrance des cartes nationales d'identité et des passeports 

Pour en savoir plus sur l’échange de passeport, consultez le site Service-public.fr.

Pour la Belgique

2 14

Share on printShare on emailShare on facebookShare on twitter

Un passeport valable est requis dans tous les pays où la carte d'identité belge ne suffit pas comme document de voyage. Les enfants de moins de 12 ans doivent, en général, être également en possession d'un passeport.

Demande

Vous devez demander votre passeport auprès de votre administration communale. Pour l’obtenir, il vous faudra produire les documents suivants :

  • deux photos d'identité récentes (PDF, 2 p. - 145 kB)
  • votre carte d'identité 
  • éventuellement votre ancien passeport

Veillez à demander votre passeport bien à temps car le délai de délivrance est d’au moins 5 jours ouvrables.

Durée de validité

Un passeport belge est valable 5 ans, tant pour les adultes que pour les mineurs. Cette durée de validité n‘est pas prolongée. 

Mieux vaut toujours être en possession d'un passeport valable pour 6 mois au moins. Cela correspond à la durée de validité minimale imposée par certains pays.

Avant votre départ, vérifiez de quels documents de voyage vous avez besoin pour votre pays de destination. Lisez également les conseils aux voyageurs répertoriés sur le site du SPF Affaires étrangères.

Vous pouvez également obtenir des renseignements auprès de l'ambassade ou du consulat de votre pays de destination

Vous trouverez plus d'information sur le site du SPF Affaires étrangères :

Tout sur le passeport belge 

Voyagez avec des enfants mineurs d'âge

Adresses et sites web

SPF Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au Développement

Site Internethttp://diplomatie.belgium.be

Brussels International Airport Company - Aéroport de Bruxelles-National

Site Internethttp://www.brusselsairport.be

Institut Prince Léopold pour la Médecine tropicale

Site Internethttp://www.itg.be

Passeport santé

Site Internethttp://www.passeportsante.be

Documents de voyage pour citoyens européens

Site Internethttp://europa.eu/youreurope/citizens/travel/entry-exit/eu-citizen/index_fr.htm

Arriver par la frontière terrestre : le papier vert I-94W

Les voyageurs de l’Union Européenne se rendant aux États-Unis cet été n’auront plus à remplir le formulaire vert I-94W qui est distribué dans les avions aux passagers.

C’est donc une formalité de moins à remplir pour les touristes et les voyageurs d’affaires qui possèdent un passeport qui est accepté par les accords d’exemption de visa pour les États-Unis.

Si la Secrétaire d’État à la Sûreté Intérieure, Janet Napolitano, a décidé de supprimer ce formulaire, c’est parce qu’il reprenait des questions posées sur le formulaire de l’ESTA exigé depuis le début de l’année 2009.

Sur ce formulaire vert, distribué en anglais ou en français, on vous pose les 7 questions suivantes auxquelles vous devrez répondre par oui ou par non :

A. Etes-vous atteint d’une maladie contagieuse, de troubles mentaux ou physiques ? Faites-vous usage de stupéfiants ? Etes-vous toxicomane ?

B. Avez-vous été arrêté ou condamné pour un délit ou un crime réprouvé par la morale publique, ou enfreint la loi en matière de substances contrôlées ? Avez-vous été arrêté ou condamné à une peine totale d’emprisonnement de 5 ans ou plus pour deux délits ou plus ? Avez-vous été impliqué dans le trafic de substances contrôlées ? Demandez-vous l’entrée aux Etats-Unis dans l’intention de vous livrer à des activités criminelles ou immorales ?

C. Avez-vous autrefois été impliqué, ou êtes-vous maintenant impliqué, dans des activités d’espionnage, de sabotage, de terrorisme, de génocide, ou, entre 1933 et 1945, avez-vous participé en aucune façon à des persécutions perpétrées au nom de l’Allemagne nazie ou de ses alliés ?

D. Avez-vous l’intention de chercher du travail aux Etats-Unis ? Avez-vous déjà été refoulé ou expulsé des Etats-Unis ? Avez-vous autrefois été reconduit à la frontière des Etats-Unis ? Avez-vous obtenu ou cherché à obtenir un visa ou admission aux Etats-Unis par voie de fraude ou de fausses déclarations ?

E. Avez-vous retenu, volontairement ou par la force, un enfant dont le droit de garde avait été confié à un ressortissant américain, ou avez-vous empêché ledit ressortissant d’exercer son droit de garde ?

F. L’octroi d’un visa ou l’admission aux Etats-Unis vous a-t’il déjà été refusé ? Est-ce qu’un visa d’entrée aux Etats-Unis qui vous avez été octroyé a été annulé ? En cas de réponse affirmative, quand ? Où ?

G. Avez-vous déjà été demandé à être exonéré de poursuites judiciaires en échange de votre témoignage ?

3 281

Au cas où ce formulaire vert vous est distribué en anglais et que vous ne comprenez pas les questions, ou pour vous éviter de perdre du temps à le lire une fois de plus, cochez tout simplement les cases “Non” ou “No” puis signez et datez le formulaire après la mention “Je certifie avoir lu et compris toutes les questions et déclarations énoncées dans le présent formulaire et déclare mes réponses vraies et sincères, en mon âme et conscience”.

Si vous pensez que vous n’avez rien à vous reprocher l’Amérique vous accueille donc à bras ouverts. Dans le cas contraire il faudra contacter l’Ambassade des États-Unis avant d’envisager d’y voyager car vous pourriez être refoulé du territoire dès votre arrivée… surtout si vous avez coché un “Oui” sur ce formulaire vert.

Pour rappel, le formulaire vert I-94W est remis au voyageur par la compagnie aérienne et doit être présenté à un officier de l’immigration au poste frontière lors des formalités d’admission sur le territoire des États-Unis.

L’officier de la DHS détache le coupon en y mentionnant la date d’entrée aux États-Unis et la durée de séjour autorisée puis l’agrafe au passeport.

A la sortie du territoire, le coupon doit être retiré du passeport au comptoir d’enregistrement par un agent de la compagnie aérienne. Mais si ce coupon n’est pas retiré, le titulaire du passeport n’est pas enregistré comme ayant quitté le territoire, ce qui peut entraîner ultérieurement l’annulation du visa ou conduire à une procédure de refoulement. Les voyageurs doivent donc veiller à remettre le formulaire I-94W aux agents de la compagnie aérienne avant de quitter le territoire américain.

Au cas où vous auriez quitté le territoire des USA avec ce formulaire vert vous devrez l’envoyer à l’adresse suivante :

ACS Inc.
1084 South Laurel Rd,
London, Kentucky 40744
USA

Dans votre courrier vous y joindrez les justificatifs prouvant votre sortie des États-Unis comme la carte d’embarquement de votre vol au départ de ce pays, les photocopies des pages de votre passeport comportant des tampons d’admission d’autres pays après votre départ des USA, des bulletins payes justifiant d’une activité après votre départ, une attestation de présence dans un établissement scolaire ou des reçus de paiement effectués par carte de crédit.

Arriver aux USA en avion ou en bateau : l’ESTA

Que vous arriviez d’Europe en avion ou en bateau, il convient de faire une demande d’exemption de visa électronique, autrement dit, d’ESTA, avant votre départ !

Attention, de nombreux sites proposent de remplir pour vous votre demande d’ESTA, moyennant finance. C’est une arnaque ! Voici le seul et unique site officiel pour faire la demande d’ESTA. Il est disponible en français et propose une excellente Foire Aux Questions en français.

La demande est facile, rapide, et coûte 14 $. L’ESTA est valable 2 ans, c’est-à-dire que si vous revenez aux États-Unis en avion pendant sa période de validité, vous n’aurez pas à en faire une nouvelle demande.

Pour en savoir plus sur les arnaques, consultez la discussion Attention : arnaque formulaire ESTA de notre forum.

Cas particuliers

Vous avez déjà un papier vert valide dans votre passeport parce que vous êtes récemment allé aux États-Unis (en voiture, en bus ou en train). Malgré cette exemption de visa, il convient tout de même de faire une demande d’ESTA si vous vous rendez aux USA en avion.

Si vous ne faites qu’une escale aux États-Unis, vous devez également demander l’ESTA.

Le WWOOFing (l'idée de WWOOF est de mettre en relation des personnes désireuses de découvrir et de participer au monde agricole biologique et écologique avec des fermiers, des professionnels de cet univers) et le HelpX (HelpX est un site recensant des fermes biologiques ou non-biologiques, des ranches, des lodges, des auberges de jeunesse, etc. Ces établissements invitent des volontaires à travailler, et leur fournissent en échange le plat et le logis !) avec un visa touristique.

En théorie, vous n’avez pas le droit de faire ce type d’activités. Vous devez obtenir un visa de travail. Il est illégal de travailler sans visa de travail, même si vous n’êtes pas rémunéré. Vous vous exposeriez donc aux sanctions que nous avons évoquées plus tôt dans ce dossier.

Cependant, vu la difficulté d’obtention d’un visa de travail pour les États-Unis, beaucoup de WWOOFers tentent leur chance. C’est à vos risques et périls.

Le site de WWOOF USA est très clair à ce sujet :

Most WWOOFers enter the USA under the Visa Waiver Program (VWP) through the online ESTA system or on B-2 visitors visa. NEITHER OF THESE PROGRAMS ALLOW PERSONS HOLDING FOREIGN PASSPORTS TO WORK, VOLUNTEER OR EXCHANGE TIME OR LABOR FOR ANYTHING. The United States has extremely strict labor and immigration laws that prohibit foreign nationals from « working » or « volunteering » in the country without a valid work authorization and visa.

Ils proposent néanmoins des solutions pour éviter tout malentendu au moment du passage à la frontière.

Et ensuite…

Après avoir atterri aux États-Unis, avant de récupérer vos valises ou de quitter l’aéroport, vous devrez avoir un court entretien avec un agent des services d’immigration. Le but est de déterminer si vous avez un motif valide pour visiter le pays. En général c’est une formalité qui prend moins d’une minute.

4 243

Si pendant l’entretien l’officier considère votre motif comme suspect vous pouvez être amené dans un lieu privé pour des questions supplémentaires. Vous devez savoir que l’officier a le droit d’inspecter vos effets personnels, y compris vos papiers, agendas, ordinateur, téléphone, etc… Assurez-vous de NE PAS avoir quoi que ce soit qui laisse a penser que vous avez l’intention de rester au delà du temps autorisé par votre visa ou de réaliser des activités qui ne sont pas autorisées par votre visa (y compris chercher à obtenir une résidence permanente).

Nous vous conseillons d’être très prudents et clairs quand vous répondez. Les officiers des services migratoires prennent très au sérieux toute référence a un risque pour la sécurité national, et ce sans la moindre trace de sens de l’humour. Un malentendu peut vous conduire à un interrogatoire en profondeur et même à un rapatriement forcé assorti d’interdiction de séjour.

A votre arrivée, si vous n’êtes pas résident, vous devez indiquer ou vous résiderez durant votre séjour. Vous avez besoin d’une adresse complète, y compris nom de la rue et numéro, un nom d’hôtel ou d’université n’est pas suffisant. Bien que l’obtention d’un ESTA dans le cadre du Programme d’Exemption de Visa ne requiert pas d’adresse, vous devez en fournir une à l’arrivée. Soyez sur d’avoir une adresse avant votre départ.

Dès que votre entretien migratoire est terminé l’officier tamponnera votre passeport et vous permettra d’entrer aux Etats-Unis. Un ESTA vous permet de rester jusqu’à 90 jours à partir de la date sur le tampon. Si vous entrez avec un formulaire I-94 il est très important de conserver le morceau que l’officier vous rend et dont vous aurez besoin lors de votre sortie des Etats‑Unis.

Passer les douanes

5 216

Chaque fois qu’un voyageur entre dans un pays (même le sien) ils doivent passer la douane.

L’agence des douanes des États-Unis et de la protection des frontières (CBP) a publié un nouveau formulaire de déclaration de douane, en version imprimée et en ligne, qui élargit la définition des membres de la famille pour les voyageurs caribéens.

L’agence CBP a élargit la définition aux «membres de la famille résidant dans le même ménage qui sont apparentés par le sang, le mariage, la relation conjugale ou l’adoption. »

L’agence a indiqué qu’elle a accepté cette définition de la famille puisque la règle finale est entrée en vigueur le 17 janvier 2014.

Le nouveau formulaire - CBP formulaire 6059B - fournit la définition élargie dans le premier paragraphe.

La CBP a déclaré que ce récent changement de la réglementation permet à davantage de citoyens américains, de résidents et de visiteurs internationaux à déposer une déclaration douanière conjointe des articles acquis à l’étranger.

Moins de bureaucratie

“Ce formulaire entraine moins de paperasse pour les personnes voyageant en famille et rationalise le traitement des passagers, augmentant ainsi l’efficacité du CBP, du personnel des compagnies aériennes et des voyageurs », indique le communiqué.

«Les voyageurs peuvent remplir le formulaire de déclaration en ligne, l’imprimer et l’apporter avec eux en voyage pour le présenter à la douane quand ils arrivent aux États-Unis ou à un site de pré contrôle de la CBP », est-il précisé.

Les compagnies aériennes et de croisière distribueront également distribuer les formulaires de déclaration aux voyageurs avant de débarquer aux États-Unis.

Une définition bien plus large

En plus de clarifier la définition des membres de la famille, la règle finale précise la relation familiale de longue durée, qui comprend l’accueil des enfants, beaux-enfants, demi-frères et sœurs, pupilles, autres personnes à charge, et les individus avec un “une parenté locale ou une relation de tutelle”.

La définition comprend également deux adultes qui sont dans une “relation de conjoints, y compris, mais non limités à, des compagnons de longue durée et les couples en union civile ou des partenariats nationaux où les partenaires sont financièrement interdépendants, et ne sont pas mariés, ou un partenaire de quelqu’un d’autre. ”

Voir le nouveau formulaire en ligne ici.

Une seule déclaration suffit par famille ou groupe de voyageurs.

Le devant du formulaire de douane sollicite vos informations personnelles, y compris votre numéro de passeport et détails de vol.

En dessous vous devez répondre à 6 questions. Certaines de ces questions traitent d’objets fortement surveillés comme la nourriture, les marchandises et l’argent (par exemple il est interdit d’entrer aux Etats-Unis avec plus de USD 10,000 en liquide sans le déclarer). Au verso vous devez lister les objets mentionnés sur le recto du formulaire. Vous pouvez mentionner si vous amenez des cadeaux ou des souvenirs pour des amis, du tabac, de l’alcool, des devises, etc… Cette section à un espace limité alors, si nécessaire, n’hésitez pas à remplir plusieurs formulaires.

Apres que l’officier au contrôle des frontières vous ait permis l’entrée aux Etats-Unis vous pouvez aller récupérer vos valises et vous diriger vers une nouvelle zone de contrôle. Une fois là vous remettez votre déclaration de douane à l’agent et en général il vous indiquera immédiatement de continuer vers la sortie. Certains voyageurs son soumis, de façon aléatoire, à une inspection supplémentaire de leurs valises ou envoyés aux agents responsable de recevoir les paiements d’impôts si les objets déclarés le requièrent.

Une inspection supplémentaires peut être faite manuellement (vous devez ouvrir vos valises) ou par une machine à rayons-X (similaires aux machines qui scannent vos bagages de cabine au contrôle de sécurité avant d’aborder l’avion).

Si les réponses du voyageur aux questions semblent suspectes il peut être emmené vers une zone privée pour une inspection plus invasive.

N’oubliez pas que certains pays sont sous le coup de sanctions de l’ONU et les biens produits dans ces pays ne peuvent pas entrer aux Etats-Unis. La liste inclut actuellement la Syrie, l’Iran, Cuba et la Corée du Nord.

Un voyageur ne peut pas entrer en possession de viande ou de fruits et légumes non cuisinés. Vous pouvez cependant amenez des paquets de biscuits, pains et pâtisseries en général.

De façon plus générale vos denrées alimentaires doivent être dans des paquets sous vide.

Si vous prévoyez de visiter des territoires US (Iles vierges US, Guam, etc…) rappelez-vous que vous devrez passer la douane a votre retour su le continent.

Vous passerez le contrôle migratoire a votre point d’entrée (un procédure connue comme l’autorisation progressive) mais en général vous récupérerez vos bagages à votre destination finale et y passerez le contrôle des douanes.

En d’autres termes, si vous arrivez à Philadelphie et votre destination finale est la Nouvelle Orléans, vous passerez le contrôle migratoire a Philadelphie mais récupérerez vos bagages a la Nouvelle Orléans et y passerez la douane. Afin d’être sur du lieu ou vous récupérerez vos bagages vérifiez auprès de votre compagnie aérienne.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.