Categorie B : Courts séjours

Quiconque souhaite visiter les États-Unis pour des vacances ou pour des affaires et n'est pas éligible pour un voyage sans visa ou désire rester plus de 90 jours doit faire une demande de visa B.

Les citoyens canadiens et la plupart des résidents étrangers au Canada (immigrants) venant aux États-Unis en tant que visiteurs, ainsi que les Mexicains détenteurs d’une carte de passage frontalier n’ont pas besoin de visa visiteur. Ces visas, qui sont les plus communs, sont valables pour les voyages d’affaires (visa B-1) ou domestiques (visa B-2). Les visas B-1/B-2 combinés sont aussi possibles.

Conditions

Tout d’abord, le visa le plus courant pour entrer aux États-Unis est le visa de voyage , qu’on peut diviser en deux catégories.

  • Le visa B-1 : recommandé pour les personnes qui se rendent aux États-Unis pour affaires, comme les athlètes (amateurs ou professionnels), le personnel domestique, les nourrices (qui doivent être accompagnées de leur employeur américain)
  • Le visa B-2 : recommandé pour les voyages/le tourisme, les visites de famille/amis, ou les voyages pour soins médicaux.

Pour faire une demande de visa B-1 ou B-2, il faudra :

  • Vous renseigner auprès de votre ambassade/consulat le plus proche
  • Remplir le formulaire DS-160  de demande de visa non immigrant en ligne. Une fois complété, imprimez-le et gardez le formulaire et le document de confirmation avec le code barre. N’oubliez pas d’y mettre la photo. Ce formulaire DS-160 est réservé aux voyages temporaires aux États-Unis
  • Prenez rendez-vous pour un entretien (pour les demandeurs entre 14 et 79 ans)
  • Préparez votre entretien et payant les frais de dossier et en lisant les recommandations de l’ambassade (étape 1)
  • N’oubliez pas les documents nécessaires : votre passeport (1), qui doit rester valable pendant six mois avant votre date de départ aux États-Unis ; la confirmation du formulaire DS-160 (2) ; de reçu du paiement des frais de dossier (3) et une photo. Un ESTA  peut être nécessaire pour ceux qui demandent un visa B-1.
  • Vous pouvez avoir besoin d’autres documents, comme une preuve de moyens financiers suffisants, l’objectif de votre voyage, l’adresse de votre logement après mission d’affaires ou vos vacances. Vous devez prouver que vous n’avez pas prévu de rester aux États-Unis plus longtemps que la durée déterminée, ce qui serait d’ailleurs illégal.
  • N’oubliez pas de vous présenter à l’entretien ! Si vous voyagez pour des raisons médicales, prenez votre dossier médical avec vous.

Normalement, les visas B ne donnent pas le droit aux visiteurs de travailler dans une entreprise américaine, même si le salaire est versé à l’étranger. Cependant, cela ne s’applique pas aux projets des hommes d’affaires, comme un représentant d’une société étrangère qui ne reçoit aucun paiement d’une source américaine. Le titulaire d’un visa B-1 peut consulter des associés, des avocats ou des comptables, participer à des conventions, négocier des contrats et rechercher des opportunités d’investissement. Un visiteur de catégorie B-1 doit avoir une adresse permanente à l’étranger.

En plus de compléter le formulaire DS-160, vous aurez peut être à fournir une invitation de la personne à laquelle vous rendez visite, ou chez laquelle vous logerez. Pour un visa B-1, vous pouvez avoir besoin d’un courrier rédigé par votre employeur indiquant votre futur statut d’employé, la raison de votre voyage et votre itinéraire. Enfin, vous pouvez être amené à fournir une “preuve indiquant le but de votre visite et votre intention de quitter les États-Unis après votre visite temporaire”.

Des exemples des types de preuves à fournir sont indiqués sur le formulaire DS-160. Pour les séjours touristiques, il peut s’agir de documents précisant vos projets dans le pays et les raisons qui vous feront rentrer chez vous après le voyage, comme la famille, un emploi (un travailleur indépendant peut avoir besoin d’une lettre de son comptable ou avocat confirmant son statut professionnel et la durée de son exercice), un bien immobilier ou autres obligations similaires dans votre pays de résidence.

Extensions

Les demandes de visas B doivent être faites à une ambassade ou un consulat américain et demandent une entrevue pour toutes les personnes entre 14 et 79 ans. Dans certains consulats, vous pourrez obtenir votre visa à la fin de l’entretien. On peut aussi vous demander une enveloppe timbrée libellée à votre adresse pour vous envoyer le visa dès qu’il est prêt. Si vous faites une demande dans un pays autre que le vôtre, elle sera examinée de près, car vous pouvez avoir l’air de chercher un moyen plus facile d’entrer aux États-Unis.

Les visas B-2 peuvent être prolongés jusqu’à 6 mois à la fois. Pour étendre un visa B-1, votre demande doit être accompagnée d’une lettre de votre employeur détaillant les raisons de l’extension. Si l’extension n’est pas accordée, vous ne pourrez pas faire appel. Techniquement, vous pouvez toujours quitter le pays après 6 mois, et revenir le lendemain pour 6 mois, mais il est peu probable que cela fonctionne plusieurs fois. Même si beaucoup de personnes restent aux États-Unis un ou deux ans avec un visa B, la plupart finissent par se faire repérer et se voient refuser l’entrée dans le pays. À cause des abus des titulaires de visas B, les officiers d’immigration vous regarderont comme une personne “suspecte” et feront des contrôles pour vérifier que vous ne contournez pas le système.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×